L'Ordre des Chevaliers Divins

L'Ordre des Chevaliers Divins regroupe nombre de soldats plus ou moins expérimentés mais se battant pour une cause juste, Dieu.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Souvenirs de Svarga

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Souvenirs de Svarga   Ven 8 Aoû - 19:30

Je fus proprement anesthésié à coups d’alcool et rapidement soigné par l’expert,je m’endormis alors qu’il n’avait même pas encore finis de me bander,je me réveillais un peu plus tard,le roi était couché sur une couchette non loin et se faisait désaffecter une coupure au bras,il semblait contenir sa souffrance devant ses hommes et finalement les fis disposer et me demanda comment j’allais,je lui assurais de ma santé,en fait j’étais encore tellement saoul qu’il est vrai que je ne souffrais pas du tout…
Il m’informa que les béliers avaient commencé à attaquer la porte ainsi que les échelles, mon unité avait du se replier après avoir subit trop de pertes, Shiva en prendrait le commandement en attendant que je sois rétablis, en effet ses blessures à elle étaient légères, c’était plutôt l’épuisement qui était la cause de sa défaillance selon le médecin.
Je lui objectais que je l’avais tout de même vus se faire empaler par un piquier, le roi surpris répéta cela au médecin, il pâlit bégayant qu’elle n’avait pas voulus qu’on la touche sauf pour soigner les blessures de ses membres et prétendait que c’était une simple coupure qu’elle avait au cote et refusait d’être dévêtus au milieu d’une bande de « chien en rut » selon ses mots…
Je soupirais, reconnaissant bien la le style de ma seconde, le roi la fit appeler et elle nous rejoint,faisant semblant de rien et ayant changé de tenue,cependant un déforme ment au niveau de la hanche,trahissait un bandage fait de manière un peu rustique et peu soigné,le roi appela deux hommes qui encadrèrent la furie tandis que le médecin coupait la tunique au couteau au niveau de la hanche,dévoilant un amas de tissus étant sensé être un bandage.
Shiva écumait de rage, donnant du coude dans les deux sbires tandis que le médecin lui faisait un pansement décent, ayant finis son office celui-ci fit un signe aux deux brutes de la lâcher avant de recevoir un sournois coups de genou, l’homme tomba à terre en gémissant et le roi décréta que mon unité serait au repos dans les prochains jours, en ayant asser fais pour un temps, laissant le temps à ses meneurs de se rétablir.
Plusieurs jours durant, plus de combats, ça fait pas de mal en général sauf quant tu vois les monticules de cadavres de tes frères d’armes montés de plus en plus haut, les camarades affreusement mutilés qui reviennent du champs de bataille uniquement afin de mourir chez le médecin plutôt que de mélanger leur sang avec celui de son ennemis, l’odeur de chair brûlé lié aux flèches enflammé et le sang ruisselant de partout ainsi que le chaos bruyant de la guerre tout le temps…
Me rendant utile comme je pouvais, j’avais pour rôle principalement de brancardier, ou bien je discutais avec le roi, qui las lui aussi des combats avait proposé aux autres généraux,une entrevue diplomatique avec les chefs svarogs afin de négocier leurs rédition et que cesse ce carnage.
A la surprise générale, les ennemis acceptèrent un pour parler, en tant que commandant des troupes du roi et de garde du corps, j’accompagnais les seigneurs,je me sentais asser répugnant au milieu de tout ces nobles richement vêtus,en effet malgré un lavage énergique,ma tunique avait conservé une couleur entièrement rouge tandis qu’elle était noire à la base,ma cape déchiré en plusieurs points était plus lugubre que classieuse et ma cotte de maille percée de partout était modérément assortie aux armures et cottes de mailles brillantes de tout ces grands hommes.
Plusieurs grands généraux de l’ordre se tenaient à nos cotés, je les connaissais mal, ayant été absent depuis un moment et n’ayant eu pour contact avec eux que les échanges diplomatiques, face à nous se tenaient trois hommes, tout les trois en tenue de combat et tout trois présentant des mines sombres et fatiguées, l’un était un guerrier à l’apparence asser frêle et pourtant inspirant un certain respect, son visage me rappelait quelque chose mais vaguement…
A ses cotés,se tenaient un vieil homme,donc l’age semblait rivaliser avec celui de notre vétéran qui se tenait à mes cotés,mais ces deux hommes si semblables l’un à l’autre malgré l’age dégageait une aura de force et de volonté suffisante à ne pas le sous-estimer et au milieu de tout ses braves…le roi Guy,sa face toujours aussi immonde et porcine,malgré qu’il ai maigri et que quelques taches de sang salissent son armure,il semblait évident qu’il avait été bien moins brave au combat que les deux autres,et son simple regard,hostile et cruel semblait vouloir dire que le sang n’avait pas encore suffisamment coulé,il regardait continuellement son frère qui ne bronchait pas.
Un débat plutôt inanimé au fait,grand silence dés le début,et vus que ça aurait été de mauvais goûts de s’asseoir en attendant que quelqu’un parle,on reste debout,on scrute le regard des autres,on s’emmerde,on remarque que il y a des archers un peu partout ,qu’il suffit d’un ordre pour que tout les généraux alliés crèvent,que l’armée sans chef se disperse bref chouette quoi,bonne ambiance.
Finalement, c’est le visage familier en face qui ouvre les hostilités et ce avec un certain talent, nous proposant de nous rendre, avec une gentillesse attendrissante, les nobles restent sans voix devant une telle proposition venant d’un ennemis acculé, tandis que les ennemis sourient, regardant Guy, je me dis que ce con espère peut être vraiment qu’on le fasse…
Au moins, le ton est donné, le débat continue, mené par mon roi qui malheureusement se débrouille asser mal, son talent au combat et pour motiver ses troupes est réel, celui de garder son calme et de rester stoïque face aux sarcasmes ennemis, l’est beaucoup moins, si bien qu’au bout de quelques minutes, les lames sont dégainées.
Le roi est prêt à se lancer sur l’insolant,n’ayant pas remarqué les dizaines de flèches braquées vers lui,machinalement,je me place devant lui,autant pour le retenir que pour servir de bouclier,en réalité,je brûle aussi d’affronter cet homme en face,il est le commandant de tout ses hommes,celui qui à su les conduire à nous affronter et à se battre avec une telle vaillance malgré leur morts certaines et déclencher un tel fanatisme pour son ordre,son talent de guerrier doit être aussi développé que celui de commandement.
Néanmoins,nous reculons,battant en retraite devant les ennemis,la mort devra patienter encore quelques temps avant de collecter nos âmes,je suis le roi qui bouillonne,ne se remettant pas de la manière dont on s’est moqué de lui alors qu’il offrait la paix et la fin de ce carnage,il fulmine,lui d’habitude si calme se défoule sur ses officiers,leurs ordonnant de ne pas faire de pitié et mettant une mise à prix sur la tête de son frère et celle du commandant Svarog.
Finalement, les troupes de l’ordre parviennent à prendre la seconde enceinte sans mon aide,ni celle de mes troupes et la deuxième partie de ma mission commence,la prise de la tour centrale,dernier bastion des svarogs ou seront réunis les survivants,chèrement décidés à emporter le plus d’ennemis possible dans la tombe et donc la ou se trouvera le commandant ennemis…
Je reprenais donc du service,une nouvelle fois en première ligne,ma blessure à la jambe était déjà presque guérie,le médecin ayant réussi à désinfecter le tout fort rapidement et la plaie étant fort saine,mon poumon quant à lui n’avait été que légèrement touché par la pointe de la troisième flèche,qui arrêté par ma cote de maille n’avait pas réussi à la percer,donc peu de dégâts,par contre pour ce qui serait sûrement le dernier assaut,je variais mon équipement.
Je m’équipais d’une armure intégrale, plastron, jambières, brassières, gorgerins, tout le nécessaire pour être protéger, ma claymore au poing, laissant mes doubles épées, trop compliqué à manié en armure, seule ma tête était visible, mes cheveux teinté rouge par le sang, ma barbe naissante, de la même couleur et ma tunique imbibé du liquide sanguin, je prenais une nouvelle fois la tête des légions hongroises, le roi vint nous motiver avant d’ordonner l’assaut.

-Soldats,ceci est la dernière bataille,le dernier affrontement face aux svarogs,vous êtes ceux qui auront l’honneur de mener l’assaut,vous vous êtes tous porté volontaires pour être ceux qui dégagerons la voie,libérant le chemin pour la paix qui suivra ce grand carnage,de vos lames,vous écarterez ces vermines afin que la route de la paix soit libre,suivez votre commandant,il vous montera le chemin,que ce soit celui qui mène à un avenir radieux et doré ou soit celui qui mène à la plus grande et la plus noble des morts et qui vous assureras le bonheur éternel !!

Ce disant, le roi du haut de son cheval tapait du poing sur sa cuirasse, imité par tout les soldats,les guerriers encouragés par ce discours poussèrent de cris de guerre,levant ma lame en l’air,je donnais le signe de la mise en marche,du coin de l’œil,je vis Wallace et Shiva qui regardait le tout,tout deux blessés,ils ne participeraient pas à l’assaut,tout deux faisaient tristes mines,me rappelant les visages que j’avais déjà vus tant de fois lors des enterrements,un signe à n’en point douter…
Le roi passa devant moi au galop et me tendis la main,me demandant de survivre,je lui répondais qu’il devait plutôt se soucier de sa propre vie et ne pas prendre de risque,pour l’avenir de la Hongrie,les troupes du rois suivaient mon unité,nous devions dégagez au maximum la voie afin de faciliter leur avance,en gros une mission suicide consistant à tuer le plus d’ennemis possible.
Nous parvîmes jusqu'à la seconde enceinte ou un commandant m’expliqua que la porte de la tour venait de céder et que la voie était libre, je fis placer toutes les troupes équipées de bouclier en première ligne afin de protéger les autres des flèches et me dissimulait moi-même devant un grand pavois de vougier, la marche continuait.
Nous fumes les premiers à pénétrer la tour, des cadavres ornaient déjà l’entrée, probablement que les soldats tenant le bélier avait essuyer une salve de flèche, piétinants les corps, nous pénétrâmes dans l’édifice, les larges couloirs permettaient une progression facile, mais le plus gros problème était les escaliers, ainsi que les troupes ennemis en formation défensive et occupant tout les couloirs et nous faisans face…
Les soldats ennemis était rangé impeccablement, un homme se tenait devant eux,une couronne était posée sur son camail,sa tunique portait les couleurs de la Hongrie,ses bras et jambes était recouverte d’une armure dorée qui portait déjà plusieurs traces d’impact,mais aucune blessure n’était visible,le roi Guy avait enfin accepté son destin de guerrier et avait choisis d’enfin se comporter en roi,il aura fallu la mort de son armée entière,la perte de tout espoir pour que l’homme brave émerge du marécage de vices qui l’imprégnait.
Le roi portait une grande épée à deux main, déjà ensanglantée, il avait maigri et ressemblait plus que jamais à son frère, son visage s’était creusé, marqué par le chaos de la bataille il était déjà tout en sueur, sans doute avait il peur, mais il avait choisis de mener lui-même ses troupes à la mort, acte de brave, contre nature dans son cas, mais brave tout de même.

-Alors bande de chien, qui est le chef de meute, que ce soit le premier que j’égorge ??
La voix du prince était démente, visiblement le carnage avait appelé la folie dans cette cervelle déjà tellement dérangée, je pris la parole, avançant un peu, laissant mon bouclier à un soldat.

-Je suis le commandant Adrian Gordon, officier du roi de Hongrie, je suis prêt à accepter votre rédition et à laisser la vie sauve à vos soldats si vous vous rendez maintenant…

-Tais toi,chien,je suis que mon sodomite de frère à fait placer une récompense sur ma tête et attend qu’elle roule à ses pieds,je connais trop bien cet homme,forcément,nous sommes pareils !!
J’hésitais, déboussolé, me demandant si le roi aurait effectivement mis cette tête pathétique à prix, et si c’était vrai…
-Seigneur, vous offensez mon roi, je me vois dans l’obligation de vous défier en combat singulier afin de vous faire ravalez vos paroles…
Ce disant,je dégainais ma claymore,une pensée bien sur pour mon roi mais surtout pour mon ami Siegfried,c’était des soldats de ce pourceau qui avait pris la vie de mon meilleur amis,et celui-ci allait payer pour les actes de ses assassins...
Le roi sourit, prenant son épée, visiblement sur de lui, derrière lui, une silhouette fit son apparition, le roi se tourna par réflexe et sursauta :

-Gern, vieux parasite, je vous croyais mort, comment avez-vous survécus…

Un vieil homme fit son apparition, celui qui avait accompagné le général Svarog et Guy pendant les pour parler, boitant toujours,le visage balafré en plusieurs points,une hache et une épée ensanglantée dans chaque main,il s’avança lentement,sourire au lèvre.

-J’ai du me replier, le temps de me soigner un peu et de me prendre un pinte et me revoilà…

Un grand hennissement se fit entendre derrière moi, je me retournais et vis Philipe descendre de cheval, accompagné de sa garde, il vint se placer à mes cotés et prit la parole, tout en sortant son épée :
-Mon frère, peut être est il temps de régler nous même cette affaire et que les vies de nos soldats cessent d’être sacrifier uniquement car tu refuses l’affrontement…

Guy surpris par cette apparition écumait de rage, il hurla :
-Sale lâche, c’est toi qui depuis des mois te cache et refuse de m’affronter, te cachant toujours devant tes fanatiques abrutis !!

Mon roi, rougissant devant cet affront voulu s’élancer vers son frère mais celui-ci l’arrêta :
-Je dois déjà tuer ton arrogant commandant, ton tour viendra après, attend ça ne prendra que quelques instants…

Le roi s’arrêta et me regarda posément ainsi que son ennemis :

-Désigne toi un champion pour affronter le mien, pendant ce temps je prendrais ta vie et vengerais tout les innocents mort par ta faute…

Le vieil homme en retrait se mit à rire, il fit un pas en avant et souriant parla à son allié :

-C’est bon, je m’occupe de ce grand gaillard, je suis certain qu’on va bien s’amuser…

Guy sourit, visiblement il acceptait, personnellement, ça ne m’arrangeait pas :


-Mon roi, c’est votre frère qui m’a défié en premier et j’ai accepter ce duel,de plus c’est sans doute lui l’adversaire le plus dangereux,c’est donc à moi plutôt qu’a vous de risquer ma vie…

Profond soupire du roi et grand rire des deux ennemis :
-Adrian,mon ami,vous ne connaissez pas votre adversaire,c’est vous qui prenez le plus de risque,je vous l’assure,qui plus est vous êtes bien plus doué que moi à l’épée et je vous laisse donc un digne ennemis,et quant a votre défi,ici il ne s’agit pas d’un simple duel mais du sort d’un pays,je vous en prie,laisser moi prouver que je mérite ce trône et prenez soin de vous.

Ce disant, le roi se rua vers son frère qui n’attendait que ça, les lames s’entrechoquèrent et les deux princes commencèrent leur lutte fratricide, durant ce temps, le vétéran qui devait me faire face c’était placé devant moi, souriant, visiblement pressé d’en découdre et faisant peu attention au combat de deux hommes,il me parlait calmement :

-Me direz vous votre nom seigneur,que je sache quel homme ne me connaît pas parmi l’armée de cet homme,et qui ose prétendre me vaincre et estime un roitelet incapable plus dangereux que moi …
Les paroles étaient sèches et méprisante, malgré sa tignasse grise, le vieil homme semblait sur de lui et dégageait une sorte d’aura menaçante, les hommes placés derrière moi ne semblaient pas confiant, m’appellant à la prudence et à la fuite…

-Je suis le commandant Adrian Gordon, au service de sa majesté, ancien lieutenant de l’ordre des chevaliers divins, défenseur de Kastély, et l’homme qui mena l’assaut contre votre première enceinte,je vous prie de m’excuser pour mon manque de respect,mais affronter un ennemis blessé et qui plus est dont l’age est bien le double du mien me semblait plus évident que d’affronter un ennemi dans la force de l’age…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Souvenirs de Svarga   Ven 8 Aoû - 19:31

Le vieil homme sourit, un sourire menaçant mais indulgent à la fois, il fit quelques pas de coté, prouvant que sa blessure à la jambe ne l’handicapait pas :

-Ce serra une joie de vous affronter guerrier,je suis quant à moi,le second du commandant Daleva,Gern,je seconde ce grand guerrier depuis des années et menait déjà mes hommes au combat que tu tétais encore les mamelles pendantes de ta vieille mère,mais j’ai entendus parler d’un colosse terrassant nos hommes par dizaines,arborant des armoiries de loups et d’épée,je vois la un adversaire qui en vaut la peine…

Ce disant,le vieil homme s’approcha,il laissa tomber sa hachette et son épée courte pour adopter une hache à deux main,tandis qu’une épée bâtarde pendait à sa ceinture,il se rua vers moi,ni sa blessure,ni son age ne freinant sa course,j’esquivais un coups de taille qui failli tuer l’un de mes soldats en arrière plan,je me reculais et fit quelques moulinets,invitant l’ennemis à un nouvel assaut.
Le vieil homme se rua de nouveaux, enchaînant les coups rapides, à hauteur de tête,j’esquivais mais ne trouvait aucune occasion d’attaquer,les coups s’enchaînant trop rapidement pour qu’un assaut soit possible,me retrouvant acculé contre le mur,je fis une roulade sur le coté et frappa les jambes de mon ennemis,qui handicapé par sa jambe boiteuse et son déséquilibre,reçu une profonde entaille sur les deux membres.
Je voulu enchaîner en empalant l’homme mais il évita ma charge grâce à une esquive sur le coté et enchaîna en me donnant un grand coups de hache dans la nuque,heureusement c’était le coté non tranchant qui m’atteignit mais le choc fut si dur que j’en perdais l’équilibre et trébuchait,heurtant le mur,je tombais au sol et déjà le vieillard manquait de m’éventrer,sa lame toucha la pierre et un éclat m’atteint aux yeux.
Me relevant vite,je poussais un cris,l’éclat de roche m’aveuglait momentanément,plaçant ma lame en garde le temps de frotter mon œil,mon ennemis frappa un grand coups,balayant ma lame qui valsa plus loin,tenue par une seule main,elle gisait au sol et je me retrouvais désarmé,je tentais de la récupérer en courant mais pus juste esquiver de justesse la hache de mon ennemis qui projeté avec force faillis me clouer au mur.
Je jetais un coup d’œil et vis que les deux princes luttaient encore, Philippe avait visiblement l’avantage, mes cours portaient leurs fruits…
Mon opposant me souriait, d’un sourire qui semblait vouloir dire « tu te débrouilles bien » ou « j’apprécie ce combat », je souris aussi et dégaina mes deux spathas qui pendaient à ma ceinture, l’ennemis fit de même avec sa bâtarde et le combat reprenait, je ne voyait toujours que d’un œil tandis que l’ennemis traînait maintenant la patte, tel un animal blessé.
J’attaquais, frappant d’une épée de taille et de l’autre visant la tête, l’ennemis para les deux mouvements pourtant parfaitement synchronisé et me repoussa d’un coups de pied, je reculais et m’élançais de nouveaux à l’assaut en essayant un coups bas mêlé à une estoc mais les deux furent contrés par le vieux corbeau.
Je tentais de nouveaux assauts, toujours déjoués, quant le vétéran me jugea suffisamment épuisé, il attaqua, heureusement, ses attaques étaient moins brillante que ses esquives et je parvenais à résister, la situation était donc équilibrée…
Pendant ce temps, Philipe était parvenus à désarmer son adversaire mais subissait les assauts de soldats ennemis ne désirant par voir couler le sang de leur chef, la garde du roi vint à la rescousse ainsi que mes soldats et que la mêlé générale éclata, mon opposant et moi dûmes stoppé notre duel afin de contre les assauts des soldats ennemis nous attaquant tout deux.
Au milieu de la mêlé, j’étais parvenus à reprendre ma claymore, rageu de voir mon combat interrompus,je frappais avec haine chaque tête a porté,ma rage guerrière fut telle que je frappais chaque adversaire,me frayant un passage sanglant parmi les combattants.
Mon ennemis faisait de même et nous finîmes par nous ré affronter au milieu du chaos de la bataille, croisant le fer dés que nul autre ne nous faisait face,je vis mon roi encerclé d’ennemis,je chargeais vers lui et frappais deux ennemis de dos,pris dans le combat,je ne remarquais pas mon vieil ennemis qui profitant d’un manque d’attention parvint à m’infliger une grande balafre sur le torse,suivis d’un coups de pommeau.
Guy ayant subit une blessure à l’épaule,il fut évacuer par Gern qui se frayant un chemin l’aida à se mettre à l’abri,accompagné du roi,nous continuâmes à lutter afin de rejoindre nos adversaires,les ennemis en sous nombre ne tardèrent pas à nous céder la place mais soudain,une pluie de flèches frappa nos rangs,si violente que nous dûmes reculer hors de la tour,des centaines de flèches étaient tirées depuis l’autre coté du grand hall central,tout les guerriers svarogs semblaient s’être retranché la…
Nous reculâmes et les ennemis nous poursuivirent, faisant une sortie, finalement, nous fumes tous réunis sur la cour située juste devant la tour, trois hommes menaient les adversaires, Guy, Gern et un capitaine, nos deux compagnons de duel ne tardèrent pas à s’élancer de nouveau sur nous tandis que nos hommes, respectueux du code de la chevalerie n’intervenaient pas et se contentait de regarder.
Le combat continua, claymore contre bâtarde, homme contre homme, fougue de la jeunesse contre l’expérience de l’age, une lutte sans merci.
Le duel prit fin quant mon adversaire après m’avoir asséné un coups de boule voulut aller aider Guy qui se faisait malmener, viol total de la loi de la chevalerie qui condamne toute intervention, Gern attaqua de dos mon roi, qui alerté par mon appel pu juste éviter le coups, galopant, j’empalais Guy qui tentait de frapper de dos mon roi, ma gigantesque lame perça son cœur tandis que l’épée de Gern me frappait de dos.
Je tombais avec le défunt prince et me mis à genou en hurlant, mon roi luttait maintenant avec mon adversaire pour me défendre, mais le vétéran rendus enragé par la mort de son compagnon malmenait le prince, m’armant de ma dague,je sautais dans le dos du vieil homme et lui collant la lame sur la gorge,lui ordonnait de lâcher son arme.
-Bien joué, jeune guerrier mais je te rappelle que c’est un combat à mort…

Ce disant, le vieil homme retourna sa lame, perçant son propre corps et m’éraflant les cotes de la même manière,je tombais à genoux tandis que le vieil homme mourrait s’étant frapper le cœur,le capitaine ennemis dépité lança la charge,ivre de colère,mais une nué de flèche vint le mettre à terre,stoppant l’attaque.
Les ennemis sans capitaine s’arrêtèrent, ils se savaient condamnés mais avaient besoin d’un meneur pour se jeter dans les flammes de l’enfer et celui-ci venait d’être traîtreusement attaqué par un archer isolé qui s’avéra être le grec Athanasios…
Philippe, devenus seul roi de Hongrie hurla aux hommes de ne pas faire de pitié, tandis qu’il m’aidait à me lever et quittais le champs de bataille, le cœur sombre et plein de chagrin.
De retour au camps,aidé par mon seigneur,Shiva pris la direction de mes hommes,tandis que j’allais me faire soigner,le roi et moi partagions les mêmes sentiments,du découragement,du dégoût,de la lassitude,nous avions trouvés des ennemis destinés,nous avions luttés,fais tout notre possible pour satisfaire notre soif de noblesse et chacun d’entre nous s’était trouvé volé de sa victoire,j’avais déshonoré le roi en tuant son opposant,brisant ainsi la loi du duel qui voulait que nul n’intervienne,quant à mon ennemi,je l’avais vaincu en lâche,par derrière…
La bataille dura encore plusieurs heures, je restais dans ma tente, souffrant de mes nombreuses blessures morales et physiques, la majorité de mes hommes perdirent la vie durant l’affrontement, ma fierté fut brisé ainsi que mon honneur, ma soif de sang me répugnait ainsi que ses mains qui avaient maniés si longtemps la lame meurtrière.
La guerre finit par un grand pillage de la sainte citadelle des Svarogs,le sang coula à flot,les familles et blessés furent massacrés,les corps brûlés et dépouillés,le drapeau de Hongrie remplaça celui des hérétiques…
Quelques temps plus tard, je fus jugé pour avoir déshonoré le roi en ayant interféré dans son duel, pour avoir tué un prince de Hongrie et avoir refusé de retourner au combat ensuite, pour mes services rendus dans l’armée, je gardait la vie mais était bannis à vie de la cour de Hongrie et devait m’exiler, le roi néanmoins s’arrangea pour que je réintègre l’ordre des chevaliers divins et continue mon existence de meurtrier.
Shiva m’accompagna dans mon exil ainsi que mon second et la totalité de mes hommes, nous rejoignîmes l’ordre en tant que lieutenant, elle et moi et continuèrent à lutter.

Jamais je n’oublierai la honte et le dégoût que m’inspira cette bataille, ayant frappé de dos et traîtreusement deux grands guerrier,ayant déshonoré mon roi,m’étant conduis comme le pire des Bersekers et ayant brisé tant de vie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Souvenirs de Svarga   Ven 8 Aoû - 19:32

Hop,petit total de 10 pages en format 9 et enfin finis pour svarga MrGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blacksad
Empereur du Forum
avatar

Nombre de messages : 4051
Age : 29
Localisation : Dublin City
Date d'inscription : 06/09/2007

Votre Chevalier
Nom: Ceri De Glamorgann
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Souvenirs de Svarga   Ven 8 Aoû - 21:20

Pour le premier post, (j'ai pas encore lu les deux autres) je dois avouer que Adrian a une résistance...étonnante....sans compter les blessure à des endroits divers et variés (jambe, ventre, bras, ect...), il arrive comme même à se choper deux flèches dans les poumons...je me demande comment il pourrait ne serait-ce que manger des petits pot pour bébé après ça...mais bon....la fiction. Rolling Eyes


( Razz )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Blacksadback
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Souvenirs de Svarga   Ven 8 Aoû - 21:40

Shocked j'avoue mais c'est ce qui m'ennuye,je suis en premiere ligne,logiquement,je me prends une blessure,je creve ou je bats en retraite et voila,fin,donc tant qu'a faire dans l'abus,je mets la dose What a Face

Edit: Mais remarque fort pertinante camarade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Blacksad
Empereur du Forum
avatar

Nombre de messages : 4051
Age : 29
Localisation : Dublin City
Date d'inscription : 06/09/2007

Votre Chevalier
Nom: Ceri De Glamorgann
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Souvenirs de Svarga   Dim 10 Aoû - 20:04

Pour ma part, je trouve que ce dernier récit de Svarga fut, comme d'habitude, plutôt joussif :

+ >>> des combats vivants, des description précises, et des textes toujours marqués par la violence caractèristique de K-o. Razz
En gros, fluide et agréable à lire.

- >>> Une apparente envie d'en finir au plus vite (sur le dernier post) et l'éternel "sur-humanisme" de Gordon.


Un récit plutôt plaisant en somme. Je pense cependant qu'il pourrait attendre l'excellence si tu ajouté plus d'interaction et de péripéties commune avec les récits des autres membres (genre comme on avait fait pour marchandage ou plus récement, comme fait pour la mission Gouffre entre moi et Squall).

Bientôt la prochaine mission de postée ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Blacksadback
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Souvenirs de Svarga   Dim 10 Aoû - 20:38

Le probleme est que ca aurait été bizarre des interactions avec les autres menbres que ceux-cis n'auraient pas mentionnées...
Envie d'en finir,oh oui ^^
J'en avais marre,pas envie d'encore remettre au lendemain la fin de ma mission et voila ^^
Merci pour ton commentaire détaillé et pertinant.
Les missions,vus que je suis seul j'attend de voir si le russe veut la faire avec moi,sinon j'étais chaud pour attaquer tantot mais j'ai préferer refaire mon histoire perso et le rp que de partir seul Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souvenirs de Svarga   

Revenir en haut Aller en bas
 
Souvenirs de Svarga
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...
» Les Limbes des souvenirs.
» Entrevue douloureuse et Souvenirs refoulés. {Achevé}
» Quelques souvenirs de fête ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Chevaliers Divins :: Le Rôle Play :: Les missions :: Adrian Gordon-
Sauter vers: