L'Ordre des Chevaliers Divins

L'Ordre des Chevaliers Divins regroupe nombre de soldats plus ou moins expérimentés mais se battant pour une cause juste, Dieu.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sombre retour ! (My view !)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Sombre retour ! (My view !)   Mer 5 Aoû - 18:40

Sombre retour, renaissance de l’Ordre


La mort de leur grand chef avait affecté tous les soldats de l’Ordre des moins résistants jusqu’aux plus aguerris. Mais ce n’était pas tous qui le laissaient paraître mais à l’intérieur tout était différent certains passaient vite sur ce genre de chose mais pour certains comme lui cela leur prenait du temps. Le retour au château de des Chevaliers avait fait plaisir au jeune guerrier qui avait hâte de retrouver sa couche moelleuse et douillette. Une semaine avant passée et Wyl n’arrivait plus beaucoup à dormir car il se rappelait le massacre de la ville de Constantinople et les pauvres paysans tués par de vils brigands sans scrupules. Il y avait un autre homme qui avait les mêmes problèmes que lui et la nuit lui non plus n’arrivait pas à dormir, il s’agissait de Ceri de Glarmogann, un grand guerrier dans l’ordre et un combattant hors pair aimé de tous. Cet homme Wyl l’avait vu se promener quelques fois dans le château depuis le retour de l’Ordre il semblait perdu dans ses pensées. Quand Wyl dormait il retournait dans le passé, dans ce massacre ignoble, à la mort de ses compagnons d’armes et aux innocents tués. Il se retournait toujours dans son sommeil et il se réveillait souvent en sursaut ou en sueur.

Le sang coulait partout, le feu brûlait plusieurs bâtiments importants de la ville faisant monter une fumée noire et épaisse dans les airs rendant la visibilité et l’air exécrable. Il devait souvent se frotter les yeux pour ne pas avoir la vue embrouillée ou tousser pour retrouver un peu d’air pur dans les poumons. Son épée longue s’abattait avec acharnement sur les bandits qui ne cessaient d’avancer. Ils semblaient ne pas diminuer en nombre et ne pas se fatiguer. Que ce passait-il ? Wyl hurlait pratiquement de désespoir devant ce flot indéterminable d’ennemis à combattre. Il combattait aux côtés de son meilleur ami dans cet Ordre, Bernard de Guise, depuis sont arrivée dans l’Ordre ils s’étaient tout de suite entendus et s’étaient très vite rapprochés et étaient inséparables maintenant. Ils s’étaient placés dos à dos faisant face chacun à leur flot d’ennemis.

-Toujours en forme mon ami ?
- Oui et toi pas trop fatigué ?
- Non, tiens je suis rendu à 40 bandits ton compte toi ?
- 60 ! Tu as de la misère à me rattraper mon cher Wyl !

Les deux amis rigolèrent et les bandits fondirent sur eux comme des ombres. Leurs épées se levaient prêts à les abattre mais les deux amis les repoussèrent de sorte à pouvoir retraiter rapidement et reprendre un peu de force. Ils s’échangèrent un regard et ils comprirent tout de suite qu’ils ne s’en sortiraient pas seuls. Les bandits les poursuivaient et tuaient n’importe qui se trouvant sur leur passage paysan comme soldats tentant de retenir leur avancée fulgurante.


Il revoyait encore en fermant les yeux le visage agonisant de son compagnon d’armes qui avait reçu une blessure mortelle de la part d’un bandit qui lui avait transpercé le ventre d’un solide coup de lance bien placé. Son cri resterait à jamais gravé dans sa mémoire, un cri dur et rauque démontrant la souffrance qu’il ressentait. L’esprit du jeune chevalier français avait perdu tout contact avec la réalité à ce moment là.

Les deux couraient et retraitèrent auprès de Bertrand de Lorraine qui avec 50 hommes tentaient de retenir comme tous les autres cavaliers les bandits et leur progression meurtrière et sanglante qu’ils laissaient dans leur passage. Le sang avait coloré le sol dans une teinte rouge vif et le rendant glissant pour tous. Maintenant avec un groupe de guerriers en forme ils purent reprendre contenance et suivre le lot qui allait à la rencontre de l’ennemi. Le choc fut brutal et plus de chevaliers tombèrent que de brigands. Le bruit des lames et des boucliers qui s’entrechoquaient était le seul bruit qu’il entendait autour de lui si on excluait les cris des mourants ou les soufflements rauques des hommes qui tuaient pour leur survie ou pour le plaisir comme était le cas de ceux qui avaient envahis cette ville pourtant imprenable selon la plupart des membres de l’Ordre. Les murs de cette cité étaient trop hauts pour les escalader. Les remparts étaient faits de manière à ce que des archers puissent couvrir la majeure partie de la cité. Des plateaux étaient positionnés un peu partout pour les catapultes et les balistes qui tuaient des bataillons entiers de soldats à quelques coups. Mais cette attaque de bandits avait été la mieux organisée car personne ne s’en était rendu compte. Il fut tiré de ses pensées par un coup de lame l’épaule droite ce qui lui arracha un cri de douleur et de rage. Furieux il trancha en deux son opposant et en tua un autre qui allait lui sauter dessus. Son compagnon Bernard lui jeta un sourire en coin et il continua son carnage, celui-ci maniait avec assurance l’épée et elle était comme un prolongement de son bras et une partie de lui. Le nombre de chevaliers diminuait sans cesse et bientôt ce fut l’heure de sonner la retraite. Un bruit de déplacement se fit entendre mais son compagnon ne semblait pas l’avoir entendu comme certains autres braves combattants qui continuaient à se battre avec hargne et bravoure. Bernard venait de tourner la tête pour voir pourquoi il ne le voyait plus et ce fut sa plus grande erreur. Une lance vint se planter en plein milieu du ventre. Il tituba et s’effondra dans un cri à glacer le sang, lui qui ne laissait jamais passer ses émotions ou qui faisait fit de la douleur venait de pousser son dernier souffle. Qu’allait faire Wyl ? Il venait de perdre son meilleur ami et son plus fidèle confident. Les larmes vinrent aux yeux du français qui les essuya du revers de la main. Le bandit coupable avait murmuré pour lui-même :

« Dort bien à jamais racaille ! On se reverra en enfer ! »

Wyl l’avait entendu et cela en était trop, il se dégagea de la poigne d’un autre de ses compagnons d’arme avec qui il s’entendait bien et se rua sur l’homme qui avait tué la personne qui comptait le plus à ses yeux son ami. Un coup d’épée fut paré et il hurla :

« - Tu vas mourir pour ton affront ! »

Le bandit lui rigola au visage et lui asséna un coup de poing. Sonné le français secoua la tête pour recouvrer ses esprits et il trancha la tête de la personne en face de lui. Elle roula longuement sur le sol et un frisson de terreur parcouru les bandits qui avaient assistés à la scène. Un sourire de satisfaction lui parcouru les lèvres, il l’avait vengé, mais sa perte avait causé un terrible brisement en lui il ne le ressentait pas pour le moment mais bientôt il comprendrait qu’il ne le reverrait plus jamais.


Il ne pouvait plus fermer les yeux sans entendre ce cri. Chaque nuit le visage de Bernard de Guise le hantait et il se réveillait en sursaut à chaque fois qu’il posait la tête sur l’oreiller moelleux et confortable. Il s’habilla d’une chemise et de ses bottes et il sortit de la pièce pour marcher dans les couloirs et penser seul…


Dernière édition par wyl le Mer 5 Aoû - 19:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Blacksad
Empereur du Forum
avatar

Nombre de messages : 4051
Age : 29
Localisation : Dublin City
Date d'inscription : 06/09/2007

Votre Chevalier
Nom: Ceri De Glamorgann
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   Mer 5 Aoû - 18:47

Ahaha !!!! cheers

Obligé de quitter le taf en retard à cause de toi... Mad

Bon, à la lecture. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Blacksadback
Blacksad
Empereur du Forum
avatar

Nombre de messages : 4051
Age : 29
Localisation : Dublin City
Date d'inscription : 06/09/2007

Votre Chevalier
Nom: Ceri De Glamorgann
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   Mer 5 Aoû - 18:52

Ta beaucoup noirci le trait sur les grands méchants bandits, mais sinon j'aime bien.
Par contre pas cool pour Guise... pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Blacksadback
Blacksad
Empereur du Forum
avatar

Nombre de messages : 4051
Age : 29
Localisation : Dublin City
Date d'inscription : 06/09/2007

Votre Chevalier
Nom: Ceri De Glamorgann
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   Mer 5 Aoû - 18:54

wyl a écrit:
Sonné le français secoua la tête pour recouvrer ses esprits et il trancha la tête de la personne en face de lui. Elle roula longuement sur le sol et

...et c'était la tête de Bernard, qui s'était agenouillé encore agonisant. Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Blacksadback
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   Mer 5 Aoû - 19:14

Merci de m'avoir fait repéré la faute ! Surprised

Disons que j'aurais peut-être dû moins noricir les bandits mais ils sont les méchants je rapelle Razz De Guise allait moruri soit là ou un peu plsu tard dans mes récits.. alors il lui fallait bien une fin honorable !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   Jeu 6 Aoû - 22:33

Le silence faisait loi en cette nuit de pleine lune, mis à part les bruits de pas furtifs dans le couloir et les ronflements de quelques soldats, et Wyl se reperdait de nouveau dans ses pensées morbides et il revoyait la fatigue dans les traits des chevaliers et la mort et la désolation partout. Il se remémora un seul bon souvenir de cette bataille aussi seul bonne chose qui lui était arrivée dans ce carnage.

Constantinople, milieu de la nuit, 16 février :

La lune éclairait de sa lumière pâle et douce le carnage total qui s’étendait à toute la ville. Les combats ne cessaient pas et la perte de son ami Wyl l’avait encore sur le cœur. Il se fatiguait à vue d’œil comme tous les autres mais ils ne pouvaient contenir ce fléau constant de bandits qui assaillaient la ville. Plusieurs fois ils avaient dus retraiter pour ne pas perdre encore plus des leurs. Le français n’en pouvait plus et son bras lui faisait de plus en plus mal, certes il était endurant mais pas autant qu’il le croyait. La partie Nord de la ville n’avait toujours pas été encore trop touchée par les combats des rues. Il s’y rendit pour tenter de se reposer et récupérer l’énergie dépensée en combats. Il croisa quelques compagnons qui eux aussi semblait ne plus pouvoir tenir le choc, à un moment les chevaliers devraient retraiter de Constantinople car ils ne pouvaient se permettre de perdre plus de la moitié de leurs effectifs malgré un recrutement actif de jeunes recrues durant les campagnes dans d’autres pays, il se souvenait s’être fait recruter et il s’était tout de suite bien intégré à l’Ordre grâce à Bernard de Guise avec qui il s’était bien entendu dès le départ. Sans faire réellement attention à où il marchait il entra en collision avec une femme qui semblait fuir. Elle se releva avec assurance et il sortit de sa torpeur. Observant le doux visage de cette femme il esquissa un sourire désolé et des bandits les encerclèrent bien vite. Il était seul contre une quinzaine d’ennemis, il ne pourrait s’en sortir seul et au loin il voyait les siens continuer à se battre avec ardeur et détermination malgré la fatigue qui grandissait en eux. Empoignant la demoiselle par le bras il entra dans la taverne qui était devant lui et ferma la porte et tenta de la barricader du mieux qu’il pouvait avec les tables et autres meubles qui lui tombaient sous la main. Il regarda la jeune noble et dit :

« - Fuis à l’étage supérieur je vais tenter de les retenir du mieux que je peux ! »

Elle me jeta un regard reconnaissant et déposa un doux baiser sur mes lèvres. Je la laissais faire car je croyais ma dernière heure arrivée. La porte commençait à céder et les cris furieux des bandits à l’extérieur fusaient. Il empoigna son épée longue et attendit au milieu de la pièce. Il voyait de la fumée et des flammes à l’extérieur. Il comprit qu’ils tentaient de les faire brûler vifs. La porte céda finalement sous les coups et le feu léchait déjà les poutrelles au-dessus de leurs têtes. Il tua un bandit d’un coup d’épée et en esquiva un autre qui s’écrasa au sol. Il le pourfendit. Un en profita pour le blesser au flanc avec sa dague mais la blessure était peu profonde. Furieux de s’être fait touché il entra dans une sorte de léthargie due aussi par la perte de son plus fidèle compagnon et il coupa la tête de quelques ennemis faisant gicler le sang un peu partout. L’ennemi recula voyant que rien ne l’arrêtait et la fumée commençait à rendre l’intérieur irrespirable et invivable. Il monta en vitesse au premier étage et trouva la jeune femme cachée dans une des chambres terrorisée. Il ne voyait plus aucune issue car le feu bloquait les escaliers et le toit allait bientôt s’effondrer sur leurs têtes. Il fit grimper la femme sur son dos et se dirigea vers la fenêtre de la chambre pour pouvoir sauter en bas et trouver une échappatoire à cet incendie et à la chaleur qui faisait perler la sueur sur son front en plus de l’effort qu’il devait fournir et plus sa blessure il ne se sentait pas la force d’accomplir cet acte. Il enjamba avec difficulté le rebord de la fenêtre et cherchait un point d’atterrissage autre que le sol car il pensait y rester. Il vit une charrette remplie de foin un peu loin et il sauta dans l’espoir d’y atterrir. L’atterrissage fut réussi de justesse et la femme déposa un langoureux baiser sur ses lèvres.

« Merci de m’avoir sauvée ! Je ne sais pas comment vous remercier ! »

Ils descendirent du tas de foin et elle l’entraîna vers un bâtiment encore intact. Le bâtiment était un petit palais avec plusieurs sculptures représentant des souverains importants qui avaient gouvernés ce territoire. Aucun garde ne semblait le garder car ils devaient être occupés à combattre avec son groupe. Seulement il songeait à eux, il avait en quelque sorte déserté mais il n’en pouvait plus il était mort intérieurement et physiquement, ce siège lui avait fait perdre beaucoup. Elle le mena à une chambre et le poussa sur le lit. Pour la partie de la nuit qui restait avant le début du jour il passa un agréable moment…..


Un bruit de pas dans les couloirs du château le tira de sa rêverie. Il ne tenta pas de se dérober ou à chercher querelle alors il reste planté là devant une des nombreuses fenêtres à balcon et regarda le ciel étoilé. Les bruits de pas s’arrêtèrent alors et il fit volte-face pour voir de qui il s’agissait. Il y reconnut Ceri qui semblait lui aussi en manque de sommeil.

« - Bonjour Ceri comment vas-tu ? »
« - Fatigué certes, que fais-tu ici à cette heure Wyl ? »
« - Je pourrais vous posez la même question, mais ce serait impoli de ma part ! Depuis le retour de l’Ordre au château après la mort de notre grand maître Sopraluk je n’arrive plus à fermer l’œil sans repenser au massacre qui a eu lieu ! »

Ceri le regarda avec étonnement, il n’était donc pas le seul à être un somnambule et à avoir de la misère à oublier ce qui s’était passé pendant ses trois jours à Constantinople. Il posa une main amicale sur son épaule et regarda lui aussi les étoiles se perdant dans ses pensées à son tour comme si il revivait tout ce qui s'était passé dans les moinderes détails sans y êtte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   Jeu 6 Aoû - 22:37

Y me manque encore une partie qui est en cours. Ce sera la dernière et après je me lancerais dans ce qui semble être une nouvelle mission que Black à déja entamée ! Shocked
Revenir en haut Aller en bas
SopraluK
Grand Maître de l'Ordre
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 26
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 14/07/2007

Votre Chevalier
Nom: SopraluK
Grade: Grand Maitre
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   Ven 7 Aoû - 0:06

Alors au travail mon gros !! Twisted Evil


Allez je blague, continue à ton rythme pour qu'on puisse lire la suite... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordredeschevaliers.big-forum.net
Blacksad
Empereur du Forum
avatar

Nombre de messages : 4051
Age : 29
Localisation : Dublin City
Date d'inscription : 06/09/2007

Votre Chevalier
Nom: Ceri De Glamorgann
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   Ven 7 Aoû - 0:15

Ahah! Vivement qu'on soit tous prêt pour de nouvelles aventures! cheers

Sympa d'inclure Ceri.

Juste un détail me chafouine....

....la jolie jeune fille apeuré amoureuse sexy ne serait pas un peu too much dans ton dernier texte ? rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Blacksadback
SopraluK
Grand Maître de l'Ordre
avatar

Nombre de messages : 232
Age : 26
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 14/07/2007

Votre Chevalier
Nom: SopraluK
Grade: Grand Maitre
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   Ven 7 Aoû - 0:22

un peu d'amour dans ce monde de brute ne peut tuer personne... Sad Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ordredeschevaliers.big-forum.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   Ven 7 Aoû - 1:29

Blacksad a écrit:
Ahah! Vivement qu'on soit tous prêt pour de nouvelles aventures! cheers

Sympa d'inclure Ceri.

Juste un détail me chafouine....

....la jolie jeune fille apeuré amoureuse sexy ne serait pas un peu too much dans ton dernier texte ? rendeer

Pas de prob Wink

Bah j'avais pas trop d'inspiration et j'ai décidé de mettre un peu d'amour dans mon récit pour arrêter de mettre que du sang... Sopraluk à raison il faut un peu d'amour dans ce monde de brute ne fais pas de tort non ? Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Blacksad
Empereur du Forum
avatar

Nombre de messages : 4051
Age : 29
Localisation : Dublin City
Date d'inscription : 06/09/2007

Votre Chevalier
Nom: Ceri De Glamorgann
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   Ven 7 Aoû - 2:22

D'amour ou plutôt de sexe. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Blacksadback
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   Ven 7 Aoû - 3:04

Ouais bon flood pas trop mon sujet non plus ! Mad Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   Jeu 13 Aoû - 17:06

Wyl se sentait soulagé que quelqu’un semble partager ses angoisses sur le futur avenir de l’Ordre. Il secoua quelque peu son compagnon pour que celui-ci revienne dans le monde des vivants mais rien n’y pu il semblait coincé dans l’avenir... il faudrait attendre qu’il en sorte par lui-même. Le chevalier évita un coup de Glamorgann qui gesticulait un peu trop à son goût. Il le regarda un instant et un sourire lui vint aux lèvres, il faudrait qu’il l’aide à s’en sortir comme lui aussi aurait besoin d’aide pour tenter d’oublier le passé et de pouvoir enfin dormir tranquillement. Ne voulant pas qu’il cause des problèmes il l’assomma et le calme revint enfin dans ce couloir sombre et froid. Le français le traîna jusqu’à sa chambre et le plaça sur le lit. Ceri semblait plaisible, mais quand il se réveillerait il aura un gros mal de crâne et Wyl devra faire face à des représailles si celui-ci lui en voudrait. Il retourna marcher silencieusement dans les couloirs du château. Il se rappelait les dernières heures de combat et la capitulation des bandits au final leur combat n’avait pas été vain... mais les pertes avaient été nombreuses pour eux et surtout douloureuses pour certains. Leur retour avait été aussi silencieux…

17 février, Constantinople, fin de la nuit-début du jour

Trois jours avaient passé sans qu’aucun des deux côtés ne rende coup pour coup et mort pour mort. Les pertes étaient plus nombreuses pour l’Ordre que pour l’ennemi mais il fallait s’y attendre car nous étions en infériorité numérique. Le carnage semblait interminable et la fatigue se lisait sur les traits de tous. Quelques autres heures avaient passées et la lune était voilée par les nuages et s’apprêtait à laisser sa place à l’astre du jour. Les petits duels perdaient en leur intensité et à un certain moment les combats s’arrêtèrent alors que les chevaliers pensaient retraiter pour tenter une dernière offensive contre les envahisseurs de la ville. L’Ordre compris vite pourquoi les combats avaient cessés, car une voix puissante et ferme avait demandée qui était le meneur des troupes divines, Bertrand avait alors répondu sur un ton posé en disant que c’était lui le meneur et les bandits s’écartèrent. Un homme âgé, dans au moins la cinquantaine, se tenait devant eux avec un regard perfide et qui ne disait rien qui vaille. Mais pourtant la noblesse émanait de lui et il portait une cotte de mailles en fer forgé avec des armoiries que lui ne reconnaissait pas. Malgré le fait que le chef des brigands se tenait devant Bertrand tous les chevaliers étaient sur leurs gardes prêts à retourner au combat dès qu’ils auraient une certaine certitude des intentions de l’homme qui se tenait devant leur chef. Celui-ci entama alors un certain discours disant qu’il souhaitait purger cette ville de la mauvaise graine et qu’il ne faisait pas ça pour de mauvaises intentions mais plutôt pour le bien de tous.

*Je me demande bien ce qu’il va nous sortir d’autre ce type ! Des paroles pour nous faire croire qu’il n’est pas mauvais mais qu’il veut le bien de ce peuple en le massacrant sans scrupules ?! *


Le français ne le croyait pas plus que Bertrand qui d’un simple coup d’épée trancha la tête de cet homme qui roula à ses pieds. Le corps tomba inerte sur le sol dans une marre de sang. Des cris de terreurs fusèrent de l’ennemi suite à la perte de leur chef et plusieurs battirent en retraite n’ayant plus de meneur et ne sachant plus quoi faire. Ce fut le moment tant attendu par l’Ordre qui profita de la confusion pour se reformer en une seule et même ligne et charger la masse de brigands désorientés devant eux. Le choc fut terrible pour eux et les pertes furent minimes voir quasiment nulles chez les chevaliers. Certains se rendirent et jetèrent même les armes devant eux pour ne pas se faire tuer et imploraient de se faire prendre prisonniers ou demandaient à nous rejoindre. Wyl rigolait, mais il ne tuait pas quelqu’un sans armes, il voulait un combat et tuer l’homme de façon honorable.

Quand le soleil revint enfin sur cette ville dévastée à présent un spectacle horrifiant s’offrait à la vue des survivants. Des milliers de corps morts et démembrés, du sang partout, des bâtiments en ruines et d’autres effondrés à quelques endroits rendant les retraites et le passage difficile. Une grande terreur et déception avait envahie les chevaliers, leur Grand Maître Sopraluk avait succombé durant les combats. Une voix avait hurlée :

« - Sopraluk… Sopraluk notre grand chef est mort ! »

La perte fut douloureuse pour tous mais surtout pour ceux qui avaient bien connu Sopraluk. Tous quittèrent Constantinople la mine basse et grave. Le chemin inverse jusqu’à château de l’Ordre avait été silencieux à un point tel que nous pouvions entendre les bruits des insectes et des petits animaux qui parcouraient la forêt qu’ils traversaient… certains semblaient avoir le regard perdu… d’autres la mine inquiète quant à leur avenir avec les Chevaliers Divins.

Wyl sortit de sa torpeur et marcha à l’extérieur dans les jardins. Il observait les fleurs et le reflet de la lune sur l’eau de la fontaine. Il semblait apaisé mais pour combien de temps ? Il bifurqua vers le terrain d’entraînement où il trouva une épée abandonnée sur le sol. Il avait laissé ses armes à sa chambre alors il devrait se contenter de ça. Il s’attaqua avec fureur à un mannequin de bois qui était là pour ça. Il enchaîna quelques mouvements de base et se demandait ce qu’il ferait maintenant. Qu’allait-il devenir ? Qu’allait-il se passer maintenant qu’ils n’avaient plus de chef… il resterait avec l’Ordre certes mais pour combien de temps et ce groupe se dissoudrait-il ? Plusieurs questions trottaient dans son esprit alors qu’il continuait de massacrer le pauvre pantin qui n’avait rien demandé. Le combat était son seul moyen de ne pas penser à ce qui s’était passé !
Revenir en haut Aller en bas
Blacksad
Empereur du Forum
avatar

Nombre de messages : 4051
Age : 29
Localisation : Dublin City
Date d'inscription : 06/09/2007

Votre Chevalier
Nom: Ceri De Glamorgann
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   Jeu 13 Aoû - 17:15

wyl a écrit:
Wyl se sentait soulagé que quelqu’un semble partager ses angoisses sur le futur avenir de l’Ordre. Il secoua quelque peu son compagnon pour que celui-ci revienne dans le monde des vivants mais rien n’y pu il semblait coincé dans l’avenir... il faudrait attendre qu’il en sorte par lui-même. Le chevalier évita un coup de Glamorgann qui gesticulait un peu trop à son goût. Il le regarda un instant et un sourire lui vint aux lèvres, il faudrait qu’il l’aide à s’en sortir comme lui aussi aurait besoin d’aide pour tenter d’oublier le passé et de pouvoir enfin dormir tranquillement. Ne voulant pas qu’il cause des problèmes il l’assomma et le calme revint enfin dans ce couloir sombre et froid. Le français le traîna jusqu’à sa chambre et le plaça sur le lit. Ceri semblait plaisible, mais quand il se réveillerait il aura un gros mal de crâne et Wyl devra faire face à des représailles si celui-ci lui en voudrait. Il retourna marcher silencieusement dans les couloirs du château. Il se rappelait les dernières heures de combat et la capitulation des bandits au final leur combat n’avait pas été vain... mais les pertes avaient été nombreuses pour eux et surtout douloureuses pour certains. Leur retour avait été aussi silencieux…

!

pffff... Rolling Eyes Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Blacksadback
Blacksad
Empereur du Forum
avatar

Nombre de messages : 4051
Age : 29
Localisation : Dublin City
Date d'inscription : 06/09/2007

Votre Chevalier
Nom: Ceri De Glamorgann
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   Jeu 13 Aoû - 17:19

C'est concis mais bien résumé. Fini ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Blacksadback
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   Jeu 13 Aoû - 17:35

Terminé ! Que veux tu dire par concis ? Ah et le fait que je t'ai assomé c'est que je savais plus quoi faire de toi ! Twisted Evil Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Blacksad
Empereur du Forum
avatar

Nombre de messages : 4051
Age : 29
Localisation : Dublin City
Date d'inscription : 06/09/2007

Votre Chevalier
Nom: Ceri De Glamorgann
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   Jeu 13 Aoû - 17:53

Concis: cours et global.

Par contre, t'aurais pu me laissé passer mon chemin hein ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.youtube.com/user/Blacksadback
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sombre retour ! (My view !)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sombre retour ! (My view !)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Une ruelle sombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Chevaliers Divins :: Le Rôle Play :: Les missions :: Wyl de Marseille-
Sauter vers: