L'Ordre des Chevaliers Divins

L'Ordre des Chevaliers Divins regroupe nombre de soldats plus ou moins expérimentés mais se battant pour une cause juste, Dieu.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Déchéance

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 8 Avr - 13:53

Le démon du nord était debout sur ses étriers, l’ensemble des ennemis venait enfin de pénétrer dans ce qui devrait être leur ultime demeure. Le géant fit signe à ses tirailleurs de le suivre, ils ont vraiment l’air de loqueteux, pensa-t-il. En effet, les cavaliers avaient reçu l’ordre de déchirer leurs vêtements et d’arborer l’air le plus sauvage possible, ne conservant que leurs épées et leurs deux projectiles .

L’écossais observa une dernière fois ses guerriers avant de partir au galop en direction des gorges, suivis de prêt par ses cavaliers légers tandis que les autres émergeaient eux aussi des fourrés mais au pas. Adrian dégaina l’une de ses lames et désigna de sa pointe leurs proies tout en poussant un terrible rugissement.

Bientôt, la petite troupe fut en vue de l’arrière garde de l’armée, les soldats légers avaient stoppés leurs progressions et plusieurs dizaines de vougiers faisaient face aux arrivants. Derrière eux, des cavaliers arrivaient de l’avant de la colonne, ne faisaient que se regrouper.

Gordon continuait à se rapprocher, il fallait que ses cavaliers soient assez prêt pour que leurs traits soient mortels à cause de l’inexpérience en tant que tirailleurs de ses soldats.

Bientôt, un premier projectile traversa les airs, se fichant sur un lancier un peu en avant, celui-ci fut transpercé et tomba lourdement au sol, bientôt imités par une dizaine de ses compagnons. Les guerriers d’Adrian étaient tous de solides gaillards et leur force physique compensait l’expérience, ainsi, rapidement, une trentaine de morts jonchaient le sol.

« Dommage qu’on en ai pas prévus plus … » regretta Adrian en voyant que bientôt, tous ses cavaliers seraient à cours de munitions. Soudain, un groupe d’une trentaine de cavaliers fit son apparition à travers les combattants légers, il fut rapidement grossi par tous les autres chevaucheurs isolés et en un éclair, s’élança au galop, piétinant les mourants et bousculant les vivants.

Adrian fut le premier à battre en retraite, hurlant à ses hommes de partir. Il fut rapidement dépassé par ses soldats, qui montant des chevaux moins massifs, parvenaient aisément à distancer leurs opposants. Mais l’écossais quand à lui se faisait progressivement rattraper par la marée humaine, malgré les coups de talons et les cris, sa monture ne pouvait aller plus vite.

Le colosse pestait, il n’avait pas penser qu’il pourrait lui-même être surpris, et pourtant à chaque coup d’œil qu’il donnait derrière lui, il pouvait voir la mort se rapprocher, quand enfin, les faucheurs, Shiva à leur tête,firent leurs apparitions, surgissant des bois, suivis de l’ensemble de la cavalerie de l’Ordre. Les puissants shires traversèrent la formation ennemie, la coupant en deux.

Bientôt, les cavaliers légers d’Adrian firent volt face et rejoins par tous leurs compagnons, se ruèrent sur les chasseurs devenus proies. Le démon du nord s’élança vers ceux qui avaient osé l’obliger à fuir. Il décapita une première victime, fauchant rapidement un second adversaire. Les séraphins étaient complètement encerclés et en un instant, furent tous anéantis.
Alors que des gémissements se faisaient entendre aux pieds des vainqueurs qui n’avaient pratiquement subis aucune pertes, Adrian, déjà passablement ensanglanté, ordonna :

- Tous les cavaliers lourds avec moi, faucheurs, à mes cotés !

Bientôt, quatre de ses serviteurs entouraient Adrian tandis que cinq autres les suivaient de près, eux-mêmes suivis des autres. Le géant écossais surpassait de plusieurs têtes ses soldats, il semblait réjoui, entendant déjà les hurlements de souffrances et de terreurs qui émanaient des gorges. Le carnage avait commencé…

- Pas de quartier, pas un ne doit survivre !!

Ces mots furent repris en cœur par les faucheurs tandis que le commandant Gordon lançait le triple galop, dégainant une seconde lame et maniant sa monture uniquement avec les jambes. A nouveau il fit face à l’arrière garde, les guerriers avaient eu le temps de s’organiser et un officier se tenait un peu en avant, tenant un gigantesque arc. Il encocha une flèche au même instant et une centaine de traits surgirent émanant d’archers dissimulés parmi les guerriers.

Le premier projectile n’était destiné à nul autre qu’au commandant en personne, il vint se ficher dans l’épaule du colosse qui ne contint pas un cris qui tenait plus de la rage que de la douleur. Les autres flèches eurent plus d’incidences sur ses suivants, plusieurs périrent, leurs montures quittant rapidement la charge, profitant de l’absence d’ordre.

Enfin, l’impact eu lieu, les imposants shires balayèrent leurs opposants. Les hommes étaient projetés par terre puis instantanément écrasés autant par les chevaux que par leurs compagnons d’armes. Les têtes tombaient les unes après les autres, fauchées par les terribles guerriers écossais qui poussaient de grands cris de guerres, tout en massacrant leurs ennemis.

Les chevaux s’engouffraient dans les brèches crées dans la muraille de bouclier. Les chevaliers ayant choisis de suivre Antoine tombaient les uns après les autres, ne pouvant pratiquement pas bouger car étant trop nombreux sur peu d’espace. Pourtant, les hommes d’Adrian tombaient eux aussi, certains soldats armés de lances parvenant à mettre à mort leurs montures.

Le démon du nord, tout en frappant les visages de deux anciens frères d’armes, hurla :

- Battez en retraite, on repart !

Il fit faire volte face à son immense destrier, ses hommes l’imitaient mais avaient du mal à s’extirper de la masse. Plusieurs furent frappés dans le dos par les flèches ou mis à terre puis immédiatement achevés. Les chevaux lançaient de grands coups de sabots, cherchant à repousser ceux qui leur voulaient du mal.

Adrian se retourna et vit plusieurs de ses hommes, ceux qui étaient tombés de cheval et avaient réussi à se relever, se battant avec rage. Il vit un faucheur armé d’une claymore faire face à la foule d’ennemis, coupant plusieurs têtes et massacrant un bon nombre d’opposant savant de tomber, une flèche lui perçant la gorge et une dizaine de lances s’enfonçant en même temps dans son corps.

Les Chevaliers de l’Ordre poussèrent un grand cri de joie en voyant leurs adversaires s’enfuirent, et bientôt se mirent à courir à leur poursuite, et ce malgré les cris des officiers qui leur ordonnaient de rester en position. Le flot de guerriers se répandit dans la plaine, ils couraient sans prendre garde à rien, serrant uniquement leurs armes sans chercher à se protéger et hurlant des insultes aux ennemis qui couraient devant eux.

Surgissant sur les flancs de l’armée, Shiva et sa cinquantaine de tuniques noires fendirent l’armée en deux, anéantissant tout sur leurs passages. C’est à ce moment qu’Adrian et ses suivants firent volte face, chargeant les soldats qui, hébétés et ne sachant plus où donner de la tête, leur présentaient leurs dos en essayant tous de retourner auprès de leurs supérieurs. Les chevaliers divins n’étaient pas différents des adversaires qu’il avait déjà vaincu pensa le commandant Gordon.

Les fantassins semblaient désemparés, certains pris de paniques fuyaient ouvertement, se faufilant entre les chevaux et quittant le champs de batailles. Mais Maxime d’Antioche et ses suivants les pourchassaient, les mettant à mort malgré leurs cris et leurs appels à la pitié. L’armée d’Antoine avait déjà perdus bien des combattants.

L’arrière garde composée de soldats légers avait été pratiquement balayée. En laissant leurs troupes se diviser, les officiers séraphins avaient commis une erreur fatale, au moins deux cents corps maculaient de leurs sangs la plaine. La cavalerie lourde des Séraphins avait elle aussi été décimée, tandis que des hurlements résonnaient dans les gorges. Visiblement, Daleva et ses hommes accomplissaient eux aussi un bon carnage.

Gordon se tournait vers ses hommes, cherchant à les dénombrer. Les faucheurs avaient visiblement subis de lourdes pertes, sa garde d’élite avait été réduite de moitié. Les tuniques noires sous les ordres de Shiva avaient elles aussi subies de lourdes pertes, quant aux autres cavaliers lourds, ils avaient été diminués du tiers de leurs effectifs. La victoire était encore loin d’être acquise.

Tout en jetant un coup d’œil à son épaule et au projectile qui y était fiché, le capitaine se souvint des archers, ils seraient les prochaines victimes. Il voulu arracher le projectile mais n’y parvint pas, la blessure était profonde et la douleur intense. Il se contenta de la briser avant de dégainer sa claymore et de prendre la parole :

- Nous allons finir ce que nous avons commencer mes braves, une fois dans la brèche, chargeons et mettons un terme à cette bataille !

Les guerriers poussèrent un cri, bien plus faible que les précédents toute fois ; la fatigue et les blessures ayant diminué l’enthousiasme des hommes.

L’armée de cavaliers trottait en direction des gorges du voleur, Adrian et Shiva en tête. Bientôt des projectiles fusèrent à nouveaux. Les archers Séraphins, protégés par quelques dizaines de fantassins lourds cherchaient à repousser les adversaires. A leurs têtes, le commandant ayant blessé le démon du nord lançait des ordres, ayant troqués son arc contre une gigantesque croix de bois, dont les extrémités étaient ornées de longues pointes d’aciers.

Les traits éclaircissaient les rangs, les cavaliers ne possédant pas de boucliers pour la plupart. La charge devint bientôt l’unique moyen de se débarrasser de ces maudits tirailleurs, Adrian n’eut pas le choix et lança donc l’ordre, tout en maudissant les combattants adverses, équipés d’armes d’hast pour la plupart.

Les montures galopaient à en perdre l’haleine tandis que leurs maîtres poussaient des cris bestiaux, ils fonçaient sur le mur de lances et de piques sans sourciller. Le choc fut terrible, les premiers chevaux s’empalèrent sur les défenses ennemies tandis que les suivants parvenaient à briser la formation adverse. Les fantassins étaient projetés au sol et piétinés, les cavaliers donnaient libre cour à leur rage, poursuivant les archers qui étaient maintenant à portée.

Adrian continuait son œuvre de mort, infligeant des blessures mortelles à tous les ennemis proche. Peu de temps après, les séraphins reculèrent, se regroupant en cercle pour résister, les archers dégainaient leurs épées, prêt à combattre au corps à corps. Les officiers réunissaient tous ceux qui étaient encore en vie, Adrian parvint à voir l’avant des gorges qui étaient restées invisibles jusque là.

Les Chevaliers de l’Ordre avaient visiblement réussi non seulement à tenir à distance l’avant-garde des Séraphins mais même à passer à l’offensive et à les repousser, un flot continu de flèches tombait dru sur le champ de batailles. Les pisteurs avaient sûrement pu s’en donner à cœur joie.

Le commandant constata que les Séraphins fuyaient le combat, ne cherchant plus à lutter. Seuls quelques uns combattaient encore mais les rescapés couraient dans la direction des cavaliers, ne semblant pas voir le petit groupe de résistants qui faisaient face aux hommes de l’écossais qui mit pied à terre, ordonnant à tous ceux qui parmi ses suivants vivaient encore de faire de même.

Adrian fut donc rejoint par une grosse centaine de chevaliers. Ils étaient si nombreux qu’ils occupaient toutes la largeur de la brèche, les fuyards adverses couraient vers eux, ne semblant pas comprendre ce qu’il se passait. L’un de soldats se lança sur Gordon, l’enlaçant avec reconnaissance, semblant croire qu’ils arrivaient en renfort. Gordon dégainant sa dague lui perça le cœur avant de le pousser dans le canyon voisin avec un geste de lassitude et de colère.

Les suivants de l’écossais frappaient tous ceux qui cherchaient à se faufiler parmi eux, et bientôt s’avancèrent vers le groupe d’ennemis qui cherchait à résister, ils n’avaient pas bougé depuis plusieurs minutes, le combattant armé de sa croix semblait prier, imité par ses compagnons.

Soudain,un groupe de cavalier fit son apparition,passant à travers le groupe de résistant,galopant malgré le sol devenus glissant,plusieurs chevaux glissèrent,se brisant les jambes,comme l’avait craint Adrian si il avait continuer à cheval.

Le commandant aperçut une forme couchée sur la selle de l’homme de tête et comprit que ce groupe devait être stopper à tout prix. Il ordonna à ses hommes de les arrêter, et bientôt la foule se jeta sur les cavaliers qui cherchaient à se frayer un chemin à coups d’épée mais qui tombaient à leurs tours face aux chevaliers. Gordon abattit lui-même le meneur du groupe, lui lançant traîtreusement une épée dans le dos. Il s’empressa ensuite de décharger sa monture du poids qui l’entravait : l’évêque Antoine de Caen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 8 Avr - 13:54

Adrian sourit, il était parvenu à capturer sa proie qui semblait assommée. Il avait pour mission de s’occuper personnellement du général ennemi et s’était étonné de ne pas l’apercevoir plutôt. Il s’empressa de détacher les rênes d'un cheval gisant au sol et s’en servit pour accrocher l’évêque endormi à cette carcasse morte, tout en faisant signe à ses hommes de ne pas le toucher. Bientôt une voix surgis de l’officier se tenant encore parmi les résistants.

- Dieu ne tolérera pas l’affront fait aujourd’hui, vous brûlerez pour l’éternité dans les flammes de l’enfer tandis que nous, les justes pourront goûter à la quiétude éternelle !

L’homme de petite taille se tenait à genoux tout en levant son étrange arme devant lui, semblant vouloir repousser les démons lui faisant face, à la manière d’un exorciseur.

- Si tu crois en ta propre prophétie, et cherche vraiment la mort, tu seras exaucé…

Tout en susurrant ces mots, le colosse lançait la charge, suivis par les faucheurs rescapés ainsi que tous les autres cavaliers ayant mis pied à terre. Le général des Séraphins brandit sa croix de bois et en désigna de l’extrémité les forces ennemies, ses suivants poussèrent d’une seule voix le terrible cri de guerre de l’ordre : « Fortes in fide » avant de s’élancer tous ensemble sur leurs adversaires.

Adrian stoppa l’assaut, ne s’attendant pas à une contre-attaque. Il ordonna à ses troupes de se tenir en position et lit sur leurs visages, la peur et le doute. La devise qui était aussi la leur avait résonné comme une injure, les Séraphins par ces quelques mots avaient extériorisés toute la rage et la haine qu’ils ressentaient.

Formant une longue ligne, les Chevaliers de l’Ordre s’apprêtaient néanmoins à retenir le flot humain qui déferlait sur eux, s’abritant derrière des lances ou des boucliers ramassés en toute hâte. Adrian entouré de ses faucheurs serrait contre lui sa terrible lame, il fallait mettre un terme à ce carnage et en finir avec ces immondes fanatiques qui couraient vers leur propre destruction.

Le choc fut brutal, les Séraphins, blessés et démoralisés cherchaient à provoquer le plus de dégâts possible et non plus à fuir, se jetant sur leurs ennemis sans même se soucier des lames pénétrant leur corps meurtri, pas plus qu’ils ne se souciaient de basculer dans le vide au moment de sauter dans la mêlée.

Les tuniques noires supportaient avec difficulté l’offensive adverse, agglutinées sur peu d’espaces, elles avaient du mal à bouger et donc à parer les attaques. Cependant les suivants d’Antoine n’étaient plus bien nombreux et malgré leur détermination, ils tombaient les uns après les autres, n’étant pas de taille face aux chevaliers sombres.

Adrian, entouré de sa garde, tuait inlassablement tous ceux se jetant sur lui, profitant de sa taille pour faucher les têtes les unes après les autres. Les fanatiques ne se protégeant pratiquement pas ou maladroitement, il parvenait à repousser les attaquants, soutenu par ses disciples qui l’imitaient, utilisant leurs terribles lames avec une efficacité encore insoupçonné. Les faucheurs étaient véritablement les dieux du champ de bataille en ce jour.

Les robustes écossais, entraînés par leur capitaine étaient devenus enragés, se jetant sur les ennemis plutôt que de rester sur leurs positions. Ils transperçaient, démembraient et éventraient tout en poussant des rugissements effroyables. Adrian chercha bientôt du regard sa prochaine victime et vit l’officier adverse, il parvenait à décimer ses adversaires, profitant de la longueur de son arme et de son aspect inhabituel. Il frappait de taille aussi bien que d’estoc et après chaque frappe, il faisait un saut en arrière pour éviter les éventuelles contre-attaques.

Gordon observa un instant le talentueux combattant avant de marcher vers lui, tout en abattant distraitement tous ceux qui se dressaient sur sa route, ils n’étaient guère nombreux, les séraphins n’étant plus qu’une poignée et chaque instant passé diminuait leur nombre. Il ne resta finalement que l’officier qui, pris de démence commença à courir dans la direction opposée aux faucheurs. Il s’arrêta bientôt, acculé entre les deux groupes de combattants de l’Ordre. Il se décida à faire face au colosse qui progressait lentement vers lui.

- Vous êtes tous maudits, Lucifer vous guide vers la damnation éternelle ! Hurla-t-il, d’une voix pleine de terreur et de folie, tout en désignant du doigt Gordon qui commença à rire à gorge déployée. Il s’adressa à sa prochaine victime avec mépris et cynisme :

- Je ne sais pas si ce sont les combats, les prières ou la chasteté qui ont pu t’abaisser à une telle imbécillité, mais ce qui est certain, c’est que tu ne diras bientôt plus un mot…

Tout en prononçant ces paroles, le géant serrait sa gigantesque lame à deux mains, il voulait provoquer l’assaut de son opposant, ce qui réussit ; le dernier séraphins s’élança tout en poussant un cris aigu, levant son étrange arme bien haut au-dessus de sa tête, avant de l’abattre avec rage sur l’écossais qui fit un pas de coté tout en entaillant le flanc de son opposant.

Le sang coulait à flot par la large plaie qui ciselait la panse du fanatique qui bientôt se rua à nouveau vers le colosse qui frappa le premier cette fois, l’adversaire se mit en garde tout en dressant son arme, mais l’acier extrêmement aiguisé parvint à abattre l’un des pans de la croix qui se retrouva amputé d’une extrémité, tout comme son propriétaire qui perdu un bras dans la continuité du terrible assaut.

L’homme laissa choir son arme brisée tout en lui lançant des regards incrédule, la croix du christ, brisée, Dieu l’aurait-il abandonner ? Tandis que cette pensée lui traversait l’esprit, la claymore lui transperçait le torse, Adrian avait frappé d’une seule main, prenant son élan et enfonçant son épée jusqu'à la garde. Dans un grand craquement d’os, le Séraphin fit quelques pas en arrière, projeté par l’impact avant de basculer dans le gouffre.

Le commandant eu un pincement au cœur, son alliée la plus fidèle, qui le suivait depuis tant d’année venait de disparaître par la faute d’un imbécile. « J’aurais dû le décapiter » déclara le géant tout en marchant vers son prisonnier, Antoine de Caen. Il lui asséna une gifle terrible qui réveilla l’évêque qui, après avoir ouvert les yeux, poussa de cris d’horreur et de frayeur tandis qu’autour de lui, le sang de ses serviteurs se déversaient de leurs corps.

- Vous avez causé bien des soucis à notre Grand Maître, et provoqué bien des morts…

Adrian prononçait ses paroles tout en contemplant les rangs clairsemés de ses cavaliers, combien étaient tombés ? Il ne parvenait pas à ressentir de tristesse comme il savait qu’il aurait dû le faire, il restait indifférent tandis que la flamme du combat commençait à s’éteindre dans son cœur.

- Pitié, ne me tuez pas…épargnez moi et accompagnez moi jusqu'à une ville et je vous couvrirai d’or et ferrai de vous mon général !

Antoine avait gémis ses mots tout en cherchant à puiser dans sa bourse, de nombreuses pièces d’or qui tombèrent sur le sol, prenant rapidement la couleur du sang qui le recouvrait,tout comme il maculait les vêtements des vivants comme des morts, Gordon ramassa les pièces et les lança dans le canyon tout en déclarant :

- Le passeur sera richement payé en ce jour, c’est une consolation pour ceux qui sont tombés en votre nom et que vous refusez de rejoindre dans l’au-delà…

Adrian observait l’assemblée qui s’était formée autour de lui et de son prisonnier. Il vit le fils du Grand Maître qui lui lançait des regards étranges, il semblait lui aussi proposer la pitié. Il prit la parole d’une voix pleine de doute :

- Cet homme est un évêque, aussi corrompu soit-il, c’est un homme d’Eglise, il n’est pas nécessaire de le tuer. Coupons lui la langue et emprisonnons le, ce sera suffisant !

L’homme d’Eglise en question lança des regards pleins de reconnaissance au jeune homme, tout en croisant ses mains en signe de prière, il bredouilla :

- Oui, ce Saint Homme a raison, tant des morts jonche déjà le sol, je ne saurais nuire à votre Grand Maître en étant incarcéré. Il n’est pas nécessaire de me rendre muet, je jure sur Dieu de ne jamais dévoiler mon identité et de ne plus rien tenter contre Rénald !

L’écossais inspecta un instant les mains de l’évêque, semblant chercher quelque chose, et demanda avec un ton très naturel :

- Laquelle de vos bagues est votre anneau épiscopal ?

Antoine resta abasourdi par la question, ses mains étaient recouvertes de pacotilles de grandes valeurs et l’emblème de sa charge était en effet difficile à retrouver. Il leva le majeur sur laquelle se trouvait l’objet. Gordon se mit à genoux et tout en prenant la dague qui pendait à la ceinture de l’homme de foi, il tira un coups sec sur le doigt et le trancha vivement sans sourciller.

Le maître des Séraphins poussait des hurlements de douleurs tandis que le démon du Nord enfermait dans sa bourse le morceau de chair ainsi que le précieux bijoux. Il fit quelques mètres et empoigna les restes de la croix brisée, avant de revenir faire face à sa victime qui lui lançait des regards telle une bête à l’agonie.

- En prétextant de servir le Christ, vous avez amassé une grande richesse et acquis des privilèges, c’est en usant du sang des fidèles que vous êtes devenu si puissant, mais nul crime ne peut demeurer impuni ! Vous allez subir le châtiment réservé aux esclaves, vu que c’est en vous servant de son nom que vous avez prospéré...

La croix s’éleva un instant avant de retomber brutalement sur les deux mains jointes d’Antoine, celles-ci furent davantage broyées que transpercées tant les piques étaient larges. L’homme hurla à nouveau, essayant de repousser à coups de pieds son agresseur, qui profitant de l’occasion asséna un autre coup sur le pied gauche qui bientôt ne fut plus qu’une masse difforme et sanguinolente, comme le fut ensuite le second.

Le visage d’Adrian ne reflétait aucune émotion, ni joie, ni pitié, juste une cruelle indifférence. Antoine rampait, se contorsionnait en tout sens, semblant incapable de parler. La terrible arme s’éleva une dernière fois et vint percer son cœur tout en fracassant sa carcasse. L’évêque poussa un dernier râle avant de périr, enfin.

Le colosse jeta un dernier regard à sa victime, son visage était déformé par la douleur et ressemblait à un masque hideux, ses yeux étaient restés ouvert et scrutaient le ciel qu’il avait tant de fois invoqué, il y avait pourtant peu d’espoir que le paradis lui soit offert…

Adrian ôta l’arme et la lança dans le vide avant de découper la ceinture qui pendait au flanc de l’évêque. Il prit le fourreau ainsi que l’épée du Saint Homme, avec l’anneau cela suffirait comme preuve auprès du Grand Maître. Il aperçu le visage des hommes qui l’entouraient, ils étaient pour la plupart soit horrifiés, soit dégoûtés. Seuls les faucheurs souriaient, recouverts de sang. Shiva quant à elle restait impassible, son visage n’exprimant pas le moindre sentiment.

Adrian fit rassembler les cavaliers rescapés, et pris des nouvelles de ses alliés. Le capitaine Daleva était parait-il assoupis tandis que le danois Karl Skapty était sévèrement blessé. Les pertes étaient importantes mais pas excessive de leurs cotés, les hommes de l’écossais étaient ceux qui avaient versés le plus lourd tribu.

Une centaine de chevaliers seulement parvint à rejoindre le quartier général de l’Ordre, le voyage de retour étant bien plus court que celui de l'aller, les chevaux n'étant plus obligés d'attendre les fantassins qui rentraient à leur rythme. Bien peu de mots furent échangés durant les quelques heures de galops et de trots, seuls les faucheurs riaient et chantaient malgré la perte de leurs compagnons ; eux étaient en vie et cela seul était déjà magnifique.

Le capitaine Adrian Gordon quand à lui ne ressentait rien, il avait accompli sa mission, servi l’Ordre et détruit ceux qui le menaçait, rien de plus. Une seule certitude avait germé dans son esprit : la religion chrétienne était décidément corrompue jusqu'à la racine et ne servait jamais que de justifications aux pires crimes, alors que seule la cruauté humaine gouvernait le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 8 Avr - 13:54

Enfin finis cette mission !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 8 Avr - 15:32

Shocked A ouais quand même...bon ben je vais m'y mettre ! MrGreen

Content de te lire à nouveau. study
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6057
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 8 Avr - 15:39

eh beh, quand la Brute s'y met, ça arrive en masse Shocked
au moins, ça évite les suspenses à la Squall geek

_________________
La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 8 Avr - 15:53

Je n'ai pas put m'empécher de rire en lisant la partie que tu as conssacré à...la manière dont Adrian s'est occupé de Antoine de Caen, est-ce grave docteur ? MrGreen
Adrian est décidemment l'un des chevaliers les plus tordus et les plus divertissant de l'Ordre. MrGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 8 Avr - 16:02

Ben au fait j'aurais déjà pu poster pas mal il y a un moment mais mon internet m'a lâché par après,donc j'ai écris un bon morceau aujourd'hui Shocked

Je voulais crucifier Antoine à la base mais je me suis dis :érigé une croix au milieu d'un canyon après une bataille c'est une chose,la planter une autre et attendre qu'il crève,encore une autre...

J'ai eu cette drôle d'idée ce matin et faisant les chevaux Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6057
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 8 Avr - 16:26

c'est....sympa MrGreen
et Dieu que ça défoule ! ^^

_________________
La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 8 Avr - 16:48

Bon, je vais tester mes nouveaux droits et mes talents de correcteur/éditeur sur Chaos MrGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6057
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 8 Avr - 16:59

ai pensé m'en occuper, mais me suis dit que c'est ton job geek

_________________
La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 8 Avr - 17:15

J'ai pas une autorisation à donner moi ? santa

Je vais me faire un petit hors mission avec une petite discutions avec Renald et le moment ou il doit m'offrir sa sweihander Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 8 Avr - 17:23

*chaos* a écrit:
J'ai pas une autorisation à donner moi ? santa

Je vais me faire un petit hors mission avec une petite discutions avec Renald et le moment ou il doit m'offrir sa sweihander Shocked

Ainsi que ton permis de tuer parchemin spécial. MrGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 8 Avr - 19:31

Et voilà, c'est corrigé Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 8 Avr - 20:32

Beaucoup de boulot ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 8 Avr - 20:44

Ah oui quand même un petit peu MrGreen

Alors déjà comme Squall tu ne connais pas les points qui permettent de terminer les phrases cd qui fait que tes paragraphes de 5 lignes ne sont composé que d'une seule et même phrase.
Sinon quelques fautes d'inattention et d'accord et aussi certianes récurrentes, tu ne sais pas écrire le mot "assez"que tu écris "asser" par exemple. Mais je crois que la "structure" m'a pris le plus de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 8 Avr - 20:53

Sale réflexe que ce "assez" mais je me demande si c'est pas un soucis généralisé,car j'ai eu le cas lors d'un travail de groupe d'écrire "asser " est j'ai eu mes deux camarades qui étaient persuadés de mon erreur Shocked

Bas,pour les longues phrases,quant les mots viennent,pas évident de savoir quand les arrêter What a Face

Tu n'écris plus du tout toi Nano ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Déchéance   Jeu 8 Avr - 22:15

Non, je donne juste quelques directives pour mon perso mais pour le reste, c'est Squall qui gère les péripeties de Skapty pour le moment Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Ven 9 Avr - 11:04

C'est marrant de passer son temps à corriger mais de ne pas avoir envie d'écrire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Déchéance   Ven 9 Avr - 11:29

J'ai écris un peu, le temps de rendre Skapty inoubliable. Maintenant je me charge de rendre tous nos le plus irréprochable possible Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Ven 9 Avr - 11:46

J'essaye le plus possible de faire des phrases de moins de dix lignes, mais quand les mots viennent effectivement, lorsque nos doigts ne répondent plus à nos ordres, qu'ils défilent sur le clavier à la vitesse de l'éclair, donnant naissance à de véritables oeuvres d'art fait de consonnes et de syllabes, hé bien on ne peut se permettre de stopper la machine.

Allez, combien de lignes ma phrase ? MrGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Déchéance   Ven 9 Avr - 12:02

Je vous rassure, j'ai le même problème, peut-être un peu atténué comparé à vous mais ça dérangeait mes coéquipières pour le TPE What a Face

A ta prochaine mission, je te dirai combien de lignes elle fait ta phrase la plus longue MrGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Ven 9 Avr - 13:29

Squall à tout dis,problème j'ai aussi cet trait de caractère par voie oral,je me rappelle d'un exposé sur la guerre 14-18 ,temps de parole répartis : Adrien : 16 minutes,Gaétan 4...

Ça donne un petit 18/20 pour moi et un 5/20 pour l'autre What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6057
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Ven 9 Avr - 13:50

un conseil pour éviter les trop longues phrases : se relire MrGreen
enfin, je suppose que je n'y réchappe pas, moi non plus ^^ mais souvent, la relecture permet de pas mal aérer...

_________________
La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Déchéance   Ven 9 Avr - 14:01

En dernier recours, je m'en occupe Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Déchéance   Ven 9 Avr - 15:26

*chaos* a écrit:
Squall à tout dis,problème j'ai aussi cet trait de caractère par voie oral,je me rappelle d'un exposé sur la guerre 14-18 ,temps de parole répartis : Adrien : 16 minutes,Gaétan 4...

Ça donne un petit 18/20 pour moi et un 5/20 pour l'autre What a Face

Lol, comment gagner une bonne note et une embrouille avec un pote. MrGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Déchéance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Déchéance
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Chevaliers Divins :: Le Rôle Play :: Les missions :: Adrian Gordon-
Sauter vers: