L'Ordre des Chevaliers Divins

L'Ordre des Chevaliers Divins regroupe nombre de soldats plus ou moins expérimentés mais se battant pour une cause juste, Dieu.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Eléanore, la guérisseuse.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ehliya
Timide
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 25
Localisation : Derrière l'écran.
Date d'inscription : 29/04/2010

Votre Chevalier
Nom: Eléanore de Lot
Grade:
Statut:

MessageSujet: Eléanore, la guérisseuse.   Jeu 29 Avr - 16:54

Origines : née en Suisse, a vécu en Allemagne. Parents Franco-Italiens.

Armes et équipement :dague, flasques de potions, douceur et bonté ?

Aptitudes : guérison, alchimie. Maîtrise 3 langues.

Description physique : Jeune, et modestement jolie ; de taille moyenne (168 cm), fine et élancée. Cheveux clairs entre châtain blond et roux, longs bouclés et souvent attachés en chignon pour ne pas les faire tremper dans le sang des blessés, yeux marrons-verts. Vêtue d'une robe claire et d'un ample manteau avec un large capuchon sombre et de petites bottines de cavalière.

Traits de caractère : Soif d'aventure et de nouveautés, mais très sensible au malheur des autres. C'est ce qui la pousse à tenter de guérir leurs maux invisibles, parfois, à l'aide de parfums et breuvages dont elle a le secret... Aimable polie et discrète avec ceux qu'elle ne connait pas très bien mais froide hautaine envers ceux qui selon elle, n'en valent pas la peine. A du mal à aller vers l'autre pour un premier contact, mais est ravie qu'on lui adresse la parole. Néanmoins plutôt solitaire... S'attache donc difficilement.

_____________________________________________________________

Histoire :
Jeune fille fraîche et svelte, Éléanore n'avait jamais connu l'amour que des parents doivent à leurs enfants. Ceux-ci étaient morts tôt, pour des raisons encore obscures...
En grandissant, placée sous la protection et la tutelle exclusives d'un comte ami des défunts parents - qu'elle ne nommera d'ailleurs jamais -, cette jeune fille apprit à côtoyer les livres et donc à développer sa pensée. Voilà ce qu'elle rapporte pour se rassurer (dédicace à Marivaux) :

"Je n'ai pas de parents, j'aurais pu être malheureuse avec eux de toute façon car l'amour maternel et paternel n'est pas chose de la Nature ; le naturel n'existe pas. Cette dernière notion, quand elle s'applique à l'Homme, n'est pas."

Ainsi, presque radoucie par ses raisonnements, elle décida de passer outre cette perte de parents, et de se consacrer à des choses auxquelles elle voudra à jamais s'adonner : l'alchimie et l'art de la guérison par les plantes. Ce paradoxe, d'aimer la nature et de renier la Nature - de l'Homme -, constitue l'un des points fondamentales si l'on veut comprendre cette jeune personne :

"Paradoxale ? Oui, je le suis, parfois. Mais toujours raisonnablement."

Ce à quoi elle ajoute parfois hardiment :

"Parlons-en, si vous n'êtes pas d'accord."

Son enfance et son adolescence, étapes édifiantes dans la vie de l'individu, n'avaient en fait jamais souffert de leur statut d'orphelins. Sa principale occupation était de se promener dans le vaste jardin pour cueillir des fleurs, en faire des couronnes (comme tous les enfants), et tenter d'en faire des breuvages aussi parfois (chose moins commune). Il lui arrivait aussi de soigner les pauvres paysans travaillant pour le compte de son tuteur, ce qui était décidément bien étonnant, mais qu'on attribuait à une sorte de grâce divine sur "cette charmante petite fille".
Les nombreux domestiques, dont la jolie Anna (femme de chambre et confidente de sa mère), avaient toujours choyé et adulé cette enfant, vive, curieuse, parfois timide mais jamais excessive de par sa modestie. Ils la laissaient donc faire ses petites promenades, et ne la surveillaient que de très loin, sûrs et confiants.
Il en fût de même pour le maître de maison. Les bontés du comte pour elle ont en effet été véritables ; mais son goût de plus en plus prononcé pour les jolies boucles et les yeux clairs de celle qu'il ne tarda pas à surnommer "la Belle" dérangèrent cependant... Car la petite fille grandit, et avait alors 15 ans. Eléanore connait le caractère frivole et volage (bien que veuf), de son bienfaiteur, mais sait aussi que c'est un brave homme. Seulement, certaines impulsions se montrent même chez les plus braves (et dévots !)... elle put en faire l'expérience à quelques reprises.
Plus encore, la compagnie, chaque soir plus bruyante, que reçoit le comte exaspère Éléanore :

"Ils sont stupides. Ils considèrent comme acquis des choses qui ne sont au fond que des préjugés ! Je les hais, tous..."

Et ceci sans parler des nombreux prétendants, attirés par la fortune que l'on savait qu'Éléanore héritait, mais également par les formes de son corps... double prétexte à mariage.
C'est ainsi, pour échapper au comte qui oubliait son rôle de tuteur et à ses amis, que la jeune fille décida un jour d'emporter vivres dans un baluchon et de s'en aller. On lui prêta un cheval.
Le comte n'en sut rien.
Et la voilà chevauchant sur les routes inconnus, elle qui n'avait connu pour seules frontières que les simples limites de l'imposant château du comte. Visage au vent, cheveux protégés par un vaste capuchon, bourses pleines d'odorantes herbes accrochées autour de sa ceinture, sa première pensée fut en quittant les terres de son tuteur :

"Vie, me voilà."

Aucun regret. Pour le moment...


Dernière édition par Ehliya le Ven 30 Avr - 0:02, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6056
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Jeu 29 Avr - 17:24

c'est...original ! Very Happy

Tu pourrais complèter un peu, en prenant comme éxemple les fiches déjà faites. Une petite description physique, les traits de caractère; ainsi que des infos sur l'endroit d'où elle vient...
Mais sinon, j'aime bien. Le nom n'est pas commun, le genre non plus....une bouffée d'air frais que tu pourrais représenter !

En tout cas, bienvenue parmi nous cheers

_________________
La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ehliya
Timide
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 25
Localisation : Derrière l'écran.
Date d'inscription : 29/04/2010

Votre Chevalier
Nom: Eléanore de Lot
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Jeu 29 Avr - 17:34

Merci.
J'espère tenir la route, parce que les combats...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Galadas
Prince du Forum
avatar

Nombre de messages : 778
Age : 23
Localisation : Chaise, près de Bureau.
Date d'inscription : 24/08/2009

Votre Chevalier
Nom: Karl d'Evillard
Grade: Ecuyer
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Jeu 29 Avr - 18:17

Masi qu'elle est cette étrange personnage... ? Une...Une fille ? Dans ce monde de brute psychopathe ?! Et qui ne se bat pas à l'épée ni a la hache ?!!!!! Une bouffée d'air frais et de nouveauté, comme le dit Delphou !

Welcome !! ca va nous changer d'avoir une presence feminine dans notre ordre !farao
*rajuste sa coiffure et ses habits*
rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://litterat-de-biblio.heberg-forum.net/
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Jeu 29 Avr - 18:48

Galadas a écrit:
Welcome !! ca va nous changer d'avoir une presence feminine dans notre ordre !farao
*rajuste sa coiffure et ses habits*
rendeer

C'est même une grande première Cool

Mais ce que tout le monde doit se demander c'est ce qui t'a poussée à t'inscrire sur le forum et surtout, comment tu l'as découvert...

Besoin d'info sinon ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ehliya
Timide
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 25
Localisation : Derrière l'écran.
Date d'inscription : 29/04/2010

Votre Chevalier
Nom: Eléanore de Lot
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Jeu 29 Avr - 20:24

Mmh... une source secrète!
Et je compte faire de la pub. Enfin, je tente déjà...

Sinon oui, j'aimerais savoir comment ça se passe pour le RP, quand on est pas un des chevaliers à proprement parler...? je vais être exempte de mission, du coup?

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Jeu 29 Avr - 21:27

Une source secrète ? Tu connais un membre ancien ou actuel du forum ? MrGreen
Merci pour la pub, on en a besoin, c'est déjà surprenant quand un nouveau membre s'inscrit, encore plus quand il est toujours là au bout d'un mois What a Face

Pour les missions, je pense que tu devras être incorporée à un groupe de chirurgien de campagne qui interviennent sur le champ de bataille lors des batailles rangées comme celle qui a lieu en ce moment. Et puis après, tu fais ton job en tuant si possible quelques ennemis au passage ^^
Sinon lorsqu'on fera quelques escarmouches en plus petit nombre, tu pourras plus facilement être intégrée à une escouade d'une trentaine de soldats par exemple.
Dans l'immédiat, tu peux décrire ton arrivée dans l'Ordre, les premiers jours...
Et puis, Karl Skapty, mon perso est dans un sale état mais ça peut encore attendre un peu What a Face

Voilà notre historique : http://ordredeschevaliers.big-forum.net/la-salle-des-archives-f21/historique-de-l-ordre-t334.htm#27980

La mission en cours : http://ordredeschevaliers.big-forum.net/les-missions-f1/les-guerres-de-l-ordre-t308-105.htm

As-tu déjà lu certains de nos récits ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ehliya
Timide
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 25
Localisation : Derrière l'écran.
Date d'inscription : 29/04/2010

Votre Chevalier
Nom: Eléanore de Lot
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Ven 30 Avr - 0:07

Je le connais même un peu trop bien...

Ça roule pour les chirurgiens; par contre suis pas sûre qu'elle puisse se résigner à tuer quelqu'un... je la vois plutôt pacifique, bien qu'intérieurement dur.
Je te remercie pour les liens. Vais commencer la lecture pour mieux savoir comment démarrer (car ai pas encore eu le courage de pu lire un topic en entier).
Et si j'ai des questions parce encore paumée, pourrais toujours vous demander des précisions, n'est-ce pas? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Ven 30 Avr - 0:16

Pas de problème Wink

Citation :
Je le connais même un peu trop bien...


Euh... si c'est un membre actuel dont tu parles, d'après les infos que j'ai, de grande que ce soit Delpherion...
Enfin on verra bien MrGreen

Tu as déjà participé à d'autres forums de RP ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 26
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Ven 30 Avr - 0:31

Je sens la dame de Squall moi Shocked

Bienvenue,en espérant que tu parviendras à te plaire ici,tu es officiellement la deuxième femme de l'ordre,première si on ne compte pas le PNJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ehliya
Timide
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 25
Localisation : Derrière l'écran.
Date d'inscription : 29/04/2010

Votre Chevalier
Nom: Eléanore de Lot
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Ven 30 Avr - 0:42

Le-Nain a écrit:

Euh... si c'est un membre actuel dont tu parles, d'après les infos que j'ai, de grande que ce soit Delpherion...
Enfin on verra bien MrGreen

Tu as déjà participé à d'autres forums de RP ?

Nan, jamais de forums, et j'ai pas eu l'occasion de faire beaucoup de Rp non plus... quoique je dise pas non pour vraiment commencer.
C'est vraiment très belliqueux vos sujets, peux me faufiler quand les batailles seront terminées, pour commencer...? Embarassed

*chaos* a écrit:
Je sens la dame de Squall moi Shocked

Bienvenue,en espérant que tu parviendras à te plaire ici,tu es officiellement la deuxième femme de l'ordre,première si on ne compte pas le PNJ

Merchi bien!
Oh? c'était quoi, son rôle?



Remarque générale: si j'ai bien compris vous êtes dans l'Ordre, y'a pas moyen de poster du point de vue de la Koalition? Donc, vous avez des missions décidées par Squall, et vous vous débrouillez pour les mener à bien? mmh, en tout cas, sacré inventaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 26
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Ven 30 Avr - 0:57

Hum disons en gros une sorte d'amazone froide et distante,mais le terme PNJ désigne au fait des personnages créer par les joueurs.

Ben au fait,tu vas pouvoir explorer une partie du rp qui n'est pas fort exploité,vus que tu pourras te tenir à l'arrière avec l'intendance et les réserves,tu pourras aussi te balader de manière asser libre ,vus que n'ayant pas vraimment d'obligation.

Sinon,oui Squall donne une trame général,en nous assignant des missions en fonction du cours des évènements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ehliya
Timide
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 25
Localisation : Derrière l'écran.
Date d'inscription : 29/04/2010

Votre Chevalier
Nom: Eléanore de Lot
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Ven 30 Avr - 1:13

Ouki, sympa pour les précisions; ça va être cool. Me font un peu peur vos récits de batailles: j'pense pas pouvoir aider l'Ordre avec mes capacités guerrières. ^^

Du coup, j'attends avant de vous montrer mes talents et de m'introduire officiellement dans le groupe! d'ailleurs, comment je fais?

Et comment vous avez fait pour tomber sur des Amazones? sans oublier que j'ai lu qu'à un moment vous êtes tombés sur des guerriers à l'aspect pas très humain... le RP doit être correspondre à la réalité, ou vous pouvez légèrement dérailler? Parce que du coup, je pensais à un truc: ça va pas le faire une nana aussi pieuse soit elle (et je compte pas l'être à fond) dans un Ordre comme celui-là... en plein Moyen Age !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Ven 30 Avr - 8:28

Citation :
Du coup, j'attends avant de vous montrer mes talents et de m'introduire officiellement dans le groupe! d'ailleurs, comment je fais ?

Hum... faudrait que tu vois avec Squall MrGreen

Citation :
Et comment vous avez fait pour tomber sur des Amazones ? sans oublier que j'ai lu qu'à un moment vous êtes tombés sur des guerriers à l'aspect pas très humain... le RP doit être correspondre à la réalité, ou vous pouvez légèrement dérailler?

L'Amazone c'est Adrian Gordon qui l'a rencontrée en Hongrie, depuis ils se suivent... Mais c'est pas vraiment le même genre de femme qu'Eléonore...
Les guerriers de Rod, c'était aussi en Hongrie et on devrait les retrouver un jour Wink
Normalement, on cherche à ce que ce soit le plus réaliste possible, il y a juste un peu les cultes païens des Svarogs en Hongrie et les surtout les récits de Squall à propos des Ombres qui tendent vers le dark fantasy...

Citation :
Parce que du coup, je pensais à un truc: ça va pas le faire une nana aussi pieuse soit elle (et je compte pas l'être à fond) dans un Ordre comme celui-là... en plein Moyen Age !!

Ça peut, si elle reste à l'arrière à soigner les blessés pendant et après la bataille. Mais tu devras prendre en compte que ça ne va pas être facile pour Eléonore de s'intégrer dans ce milieu masculin et très brutal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6056
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Ven 30 Avr - 13:51

L'Ordre est doté d'un bon dispensaire, où nos Chevaliers passent régulièrement ^^
Je suis sûr qu'Eléonore aura largement la possibilité d'exercer son art, et donc de tuer des ennemis bien que de manière détournée, en remettant sur pied les fiers guerriers que nous jouons Razz
On te trouvera un rôle à jouer, t'en fais pas !
En tout cas, à en voir ton histoire, l'écriture ne t'es pas étrangère, donc tu n'auras aucun mal à t'intégrer Very Happy

_________________
La guerre, c'est comme la chasse, sauf qu'à la guerre les lapins tirent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Ven 30 Avr - 15:16

Bon, ben pour commencer bienvenu. Ca fait toujours plaisir de voir de nouvelles personnes venir s'intéresser à notre petite bande désoeuvrée (suffisament en tout cas pour passer des heures à écrire sur le net). Surprised
Désolé de ne pas m'être manifesté plus tôt, je suis un grand timide limite sociopathe... cyclops Nan, j'plaisante. MrGreen

Ton perso est vraiment une nouveauté pour nous, ce n'est pas déplaisant. J'espère qu'on trouvera très vite un moyen pour t'aider à t'intégrer en tout cas, je pense que vu ton statut de non-combattant, tout ça sera une grande nouveauté, qui ouvre des perspectives plutôt intéressantes je pense.

Vu ta petite présentation, tu n'es pas en manque de talent ce qui est déjà pas mal appréciable. MrGreen Et puis ba déjà pour commencer je t'invite à effectivement lire quelques trucs ici et là dans la section RP, pour t'impregner de l'ambiance (pas tout sinon on est pas prêts de te revoir avant un moment) et au moins la chronoligie de nos exploits.
Et surtout, ba aller en taverne pour faire connaissance avec l'équipe, ça sera déjà un bon point de départ où l'on pourra discuter en toute tranquilité de ton futur parmi nous.

Encore une fois, bienvenu à toi, j'espère que tu ne le regretteras pas. study

(Ha et au fait, non bande de pandas, il ne s'agit pas de ma moitié. Pauvre Eléanore, à peine arrivée vous êtes vache avec elle ! Evil or Very Mad Vous me décevez. Evil or Very Mad MrGreen )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ehliya
Timide
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 25
Localisation : Derrière l'écran.
Date d'inscription : 29/04/2010

Votre Chevalier
Nom: Eléanore de Lot
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Sam 1 Mai - 3:14

*révérence* Me disais bien que le (timide sociopathe?) master avait pas encore pointé son nez ici... Embarassed
Des brutes polis! ^^
Ai pu lire l'ensemble du post où tu donnes la chronologie et les résumés des événements (lien balancé par le nain -surnommé Nano par les intimes, je crois?) ainsi que quelques RP, et on peut dire que ça va vite et que ça chôme pas.


Je m'introduirai donc avec les chirurgiens, avec le vêtement de religieuse pour pas trop vous choquer, et on voit ce que ça donne!
Haha, du coup ai hâte de commencer à écrire...

Histoire de clôturer ce topic: merci (encore une fois) à tous pour votre gentil accueil! et en espérant ne pas décevoir... cat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Sam 1 Mai - 3:21

Ehliya a écrit:
*révérence* Me disais bien que le (timide sociopathe?) master avait pas encore pointé son nez ici... Embarassed

Hé oui, j'ai bien essayé de refiler mon boulot à quelqu'un d'autre mais personne ne veux...ils ont tous sentit que c'était une vraie arnaque... MrGreen


Ehliya a écrit:
Des brutes polis! ^^

Ou ça ? scratch MrGreen


Ehliya a écrit:
Ai pu lire l'ensemble du post où tu donnes la chronologie et les résumés des événements (lien balancé par le nain -surnommé Nano par les intimes, je crois?) ainsi que quelques RP, et on peut dire que ça va vite et que ça chôme pas.

El nano pour les intimes en effet. Ben ça chôme pas mais des fois on a passé des mois sans rien faire. Alalala, ces pauvres bougres n'y arrivent pas sans moi.
nice

(Oui tu verras qu'en plus de mon incroyable talent, je suis très humble. MrGreen )


Ehliya a écrit:
Je m'introduirai donc avec les chirurgiens, avec le vêtement de religieuse pour pas trop vous choquer, et on voit ce que ça donne!
Haha, du coup ai hâte de commencer à écrire...

Oki, ça marche, bonne chance en tout cas.

Ehliya a écrit:
Histoire de clôturer ce topic: merci (encore une fois) à tous pour votre gentil accueil! et en espérant ne pas décevoir... cat

Pas de quoi, mais bon, prends pas tout ça trop au sérieux, l'essentiel c'est que ça te plaise.

Sur ce, bonne fin de soirée et bonne nuit. Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Sam 1 Mai - 12:12

SquallDiVeneta a écrit:


Ehliya a écrit:
Ai pu lire l'ensemble du post où tu donnes la chronologie et les résumés des événements (lien balancé par le nain -surnommé Nano par les intimes, je crois?) ainsi que quelques RP, et on peut dire que ça va vite et que ça chôme pas.

El nano pour les intimes en effet. Ben ça chôme pas mais des fois on a passé des mois sans rien faire. Alalala, ces pauvres bougres n'y arrivent pas sans moi.
nice

(Oui tu verras qu'en plus de mon incroyable talent, je suis très humble. MrGreen )

Oh toi, tu as envie que je te "prête" Skapty après la fin du Vallon aux Vergers et ce, pour un durée indéterminée MrGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Sam 1 Mai - 12:51

Le-Nain a écrit:
SquallDiVeneta a écrit:


Ehliya a écrit:
Ai pu lire l'ensemble du post où tu donnes la chronologie et les résumés des événements (lien balancé par le nain -surnommé Nano par les intimes, je crois?) ainsi que quelques RP, et on peut dire que ça va vite et que ça chôme pas.

El nano pour les intimes en effet. Ben ça chôme pas mais des fois on a passé des mois sans rien faire. Alalala, ces pauvres bougres n'y arrivent pas sans moi.
nice

(Oui tu verras qu'en plus de mon incroyable talent, je suis très humble. MrGreen )

Non...te plait... Sad Pas Skapty !!!! Crying or Very sad MrGreen

Oh toi, tu as envie que je te "prête" Skapty après la fin du Vallon aux Vergers et ce, pour un durée indéterminée MrGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Sam 1 Mai - 13:14

Ah oui mais tu dépasses les bornes là ! Ta dernière réplique dans la Taverne est la goutte d'eau qui fait déborder le vase...
Donc ta punition sera Skapty... MrGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 26
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Sam 1 Mai - 13:41

Le terme amazone c'est pour éviter de dire guerrière au fait,c'est pas une Xena MrGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ehliya
Timide
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 25
Localisation : Derrière l'écran.
Date d'inscription : 29/04/2010

Votre Chevalier
Nom: Eléanore de Lot
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Sam 1 Mai - 14:57

@ Squall: étais justement en train de te dire hier que je dormirais pas de sitôt et que... je me mettrais à ma première vraie partie ici.... Crying or Very sad
Alors me suis mise à écrire comment ma gentille guérisseuse s'est retrouvée dans l'Ordre... et là, ma main glisse sur le touchpad, et............ tout perdu!!!
Me remets donc au boulot ce soir, ou dans le courant de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Sam 1 Mai - 15:46

Mais on dirait bien qu'on a trouvé notre deuxième hibou ! Enfin quelqu'un pour tenir compagnie à Squall vers 3h du matin MrGreen

C'est bête d'avoir perdu une partie de ton récit, ça nous est tous arrivé au moins une fois. Depuis, j'écris sur word où j'enregistre toutes les dix minutes, ayant à chaque instant la phobie de voir mon PC planter pendant que je travaille pale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ehliya
Timide
avatar

Nombre de messages : 20
Age : 25
Localisation : Derrière l'écran.
Date d'inscription : 29/04/2010

Votre Chevalier
Nom: Eléanore de Lot
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   Dim 2 Mai - 3:25

Le-Nain a écrit:
Mais on dirait bien qu'on a trouvé notre deuxième hibou ! Enfin quelqu'un pour tenir compagnie à Squall vers 3h du matin MrGreen

C'est bête d'avoir perdu une partie de ton récit, ça nous est tous arrivé au moins une fois. Depuis, j'écris sur word où j'enregistre toutes les dix minutes, ayant à chaque instant la phobie de voir mon PC planter pendant que je travaille pale
Préfère la chouette d'Athéna. queen Aah. insomnie, quand tu nous tiens, tu nous lâche plus...
Et oui, ça fout bien les boules de tout perdre d'un coup comme ça. Surtout pour vous et vos récits de 4 pages...

Bon! commençons donc à raconter l'arrivée d'Eléanore.

_____________________________________________________________

Eléanore (ou Éléonore selon la consonance que l'on préfère), sur le dos de Lunare, son cheval, était arrivée à la frontière franco-allemande. Une pagaille sans précèdent semblait d'ailleurs y régner. Elle en profita pour se glisser sans être vue par les quelques gardes aux prises avec une troupe de combattants rebelles.
La voici donc officiellement en France, le pays natal de son père. Fort heureusement pour elle, les précepteurs qu'elle avait eu lui enseignèrent de manière parfaite la langue française et italienne, sa mère étant d'origine napolitaine, conformément aux souhaits des défunts parents de la jeune fille qui étrangement, avaient très tôt dicté leur testament. Eléanore adorait parler français, après l'allemand et avant l'italien évidemment. Elle fut donc ravie de se dire qu'enfin elle allait pouvoir mettre à l'épreuve tout ce qu'elle avait appris des rouages de la langue.
Mais ce moment n'est pas encore là. Il fallait d'abord penser à ce qu'elle pourrait bien faire ici. Sa fugue précipitée, puisque, il fallait l'admettre, s'en était une, ne lui avait laissé le temps que d'emporter de bonnes économies, quelques vêtements pour les différentes saisons et des flacons de toute taille. Ses économies lui auraient permis de passer la nuit dans une auberge durant la moitié d'une année, d'après ses larges calculs. Pas plus. Car oui, elle sait aussi compter !
Il lui arriva, tout en chevauchant, de penser à ce problème du logement et surtout de l'occupation... Lorsque soudain, elle dit à Lunare (quand on voyage seule faut bien parler à quelqu'un):
- Nous sommes en France ! Père avait de la famille dans le Lot, je crois... N'est-ce pas de là qu'il tire son nom ?

Lunare ne répondit pas. Eléanore lui caressa la crinière, un sourire aux lèvres. Il n'allait pas être bien difficile de demander son chemin jusqu'en Gascogne, ou plus largement en Guyenne, ou le Comté de Toulouse. Forte de cette résolution, elle reprit la route, jusqu'à arriver dans un petit village. Là, elle fit halte, et s'épousseta en grimaçant de sa main gantée de pourpre. Un paysan courbé par le poids de l'âge, édenté, les dents noircies par l'hygiène plus que redoutable de l'époque, l'accueillit. A la vue de ce sourire mauvais dont elle avait l'habitude, la jeune fille s'exclama:
- Mon cher monsieur! Vous auriez bien besoin de mes services.

Le paysan vint à sa rencontre et fit une maladroite révérence. Elle descendit de sa monture et sourit, de ses dents blanches, chose si rare même parmi les rois. Elle sortit alors de petits bâtons marrons, à l'odeur sucrée. C'étaient des bâtons de réglisse, tout droit venus du Moyen-Orient, que le Comte lui permettait parfois de commander à ses amis négociants. Elle lui en tendit un, joyeusement, en lui disant:
- Voici pour vous!

Le vieillard accepta le présent, et se mit à le sentir. Eléanore lui dit alors qu’il fallait le mordre. Le vieil homme se mit à rire et à le mordiller… une expression de plaisir lui passa sur le visage. A coup sur, le réglisse était en train de lui faire un bien fou aux dents fatiguées. La jeune fille sourit à cette idée, et lui demanda s’il pouvait la renseigner sur le chemin à suivre. Le vieil homme se mit à rire, de façon enfantine. Eléanore se dit qu’il ne comprenait pas ce qu’elle demandait, quand s’avança une femme ronde et forte, que le temps et le travail dans les champs marqueraient jusqu’à la mort. Elle dit, tout en s’avançant pesamment :
- Faut l’excuser, il est bébé. On dit qu’il est idiot.

Une ombre passa sur le visage d’Eléanore. Elle soupira, en repensant à l’un de ses plus grand regret : la médecine encore très imparfaite en ce qui concernait les blessures physiques l’était encore moins lorsqu’il s’agissait de maladies mentales. Elle se secoua aussitôt après et s’inclina légèrement :
- Madame, je me présente : Eléanore de Lot, fille du Baron du même nom. J’aimerais, s’il vous plaît, rejoindre ce territoire. Vous le connaissez ?

La dame la regarda étrangement et rit. Elle au moins riait consciemment. Elle dévisagea la jeune fille de haut en bas :
- Z’êtes pas du coin, vous ? Regardez-moi ça, vot’habillement le montre bien. Moi je connais pas. Mais y’a un groupe de marchands, ici, ils y vont à Toulouse. Si vous voulez y aller avec eux, va falloir se décider vite. Y’partent demain.

Tout en parlant la grosse femme montrait du doigt un groupe d’hommes autour de charrettes qu'ils chargeaient de marchandises, produits des cultures agricoles des paysans. Ils étaient un peu moins d’une dizaine. Eléanore les regarda, et hocha la tête :
- J’accepte.
La dame, prénommée Jeannine, mit les mains sur les hanches et s’écria :
- Albert, vin’donc voir. Va dire aux messieurs de là-bas qu’une jeune fille veut les rejoindre, pour la route.

Le petit garçon qu’elle avait interpellé s’élança aussitôt vers le groupe de marchands. Eléanore remercia la femme et lui offrit une pièce en récompense. Elle se retourna ensuite vers le vieillard qui l’avait accueillie, et lui présenta un autre bâton, qu’il prit gaiement.
Elle se dirigeait déjà vers ceux qui allaient devoir être ses compagnons d’un moment lorsque la femme lui retint le bras. Elle était très étonnée de voir l’attention et la gentillesse que cette jeune voyageuse avait à l’égard d’un homme que tous rejetaient, y compris sa famille. Elle qui faisait du bien, elle lui voulait du bien. Elle lui expliqua alors, tout doucement, qu’il n’était pas prudent qu’une jeune fille aussi jolie, sans défense et vraisemblablement très riche voyage à visage découvert avec des hommes de commerce. Eléanore la remercia d’un signe de tête, devinant sa bonne intention, et entreprit de se couvrir le visage d’un pan de son long manteau, en baissant la tête. C’est ainsi qu’elle fut présentée aux marchands, qui la dévisagèrent longuement, sans rien apprendre. Un tarif fut convenu pour couvrir les frais du voyage, à savoir essentiellement la protection. Eléanore qui répugnait donner beaucoup d’argent à des gens qui vraisemblablement en avaient déjà, fit semblant de concéder péniblement quelques écus. Les hommes acceptèrent, et le lendemain ils s’en allèrent. Eléanore salua de la main les villageois présents pour le départ, et eut un regard particulier pour le vieillard. Elle dit à la femme, tout en s’en allant « prenez soin de lui », en lui glissant discrètement trois belles pièces d’or.

Des semaines de chevauchée s’ensuivirent. Jusqu’à présent, Eléanore restait à l’arrière, aussi discrète que possible, ne prenant soin que de Lunare. Mais les commerçants sont des hommes avides. Arriva donc ce qui devait arriver… L’un d’eux, un soir que tous s’étaient arrêtés à une auberge, s’approcha d’elle et lui demanda d’une voix peu rassurante :
- Qui êtes-vous, madame ?

Eléanore ne répondit rien, et continua de brosser son cheval qui lui semblait fatigué. Le marchand s’énerva alors et agrippa férocement la jeune fille, dans le but de lui forcer à montrer son visage. La jeune fille poussa alors un terrible cri, aigu à souhait, de ceux que poussent les femmes offensées ou qui croient l’être. Tout le reste de la compagnie rameuta alors. S'ensuivit un long débat inutile. Car le marchand, pour justifier son acte, dit qu’il fallait voir en Eléanore une tricheuse : personne ne savait son nom et surtout elle avait l’air plus riche qu’elle ne le prétendait. Il fallait donc qu’elle paye plus pour le voyage, simple formalité. Ceci exaspéra Eléanore, qui, furieuse, jeta à terre des deniers « Voilà pour vous ! Effronté ! », après quoi elle se détourna, prit la bride de Lunare et alla se réfugier seule pour pleurer. Personne ne l’avait jamais ainsi violentée. De plus, son bras lui faisait très mal… Mais heureusement, elle eut le réflexe de sortir de ses bagages un gel constitué de pétales d’arnica montana, une fleur européenne efficace contre les coups. En tout cas, pour des gens censés la protéger, on ne pouvait pas dire qu’ils aient une notion de courtoisie.


Le lendemain, tous se remirent en route, quand soudain des cris de bataille se firent entendre. Le cheval d’Eléanore se mit même à se arquer dangereusement en hennissant, lui qui était habitué au calme des prairies allemandes. La cavalière tenta de le tranquilliser doucement, en lui murmurant des choses à l’oreille.

- Et voilà , s’exclama l’un des marchands, on nous avait prévenu que le ravitaillement de Toulouse allait être difficile.
Eléanore demanda alors :
- Nous sommes donc arrivés ?
L’homme qui venait de parler lui répondit que oui, et que c’est ici qu’elle devait se débrouiller.
Peu rassurée par les hurlements belliqueux qui se faisaient entendre, la jeune fille reprit la route, de nouveau seule. Elle quitta les marchands qui la saluèrent tous, et se dirigea le plus loin possible de ce qu’elle supposait être un champ de bataille. « La guerre, toujours la guerre », marmonna t-elle en frissonnant… « Tant de malheureux qui auront besoin de soins… ». Elle ne put mieux dire, car à cet instant un soldat vêtu de blanc et de bleu, dont l’équipement et le blason étaient tâchés de sang, dévala une pente et tomba à ses pieds. Lunare faillit le percuter de ses sabots :
- Hola ! Un blessé… !
Eléanore sauta à terre et se précipita sur le malheureux. Il était agonisant, le ventre à moitié déchiré par une épée, se tenant les entrailles. La guérisseuse n’avait encore jamais eu l’occasion de soigner une pareille blessure ! Elle réprima un haut-le-cœur, porta la main à sa bouche, et s’agenouilla sur le terrain boueux auprès du blessé. Tant pis pour la robe. Le pauvre ne pouvait que gémir, quoique faiblement, et Eléanore craignit de ne le voir agoniser dans ses bras. Soudainement paniquée, les larmes aux yeux, elle regarda furtivement à droite et à gauche, fouillant dans sa mémoire, à la recherche d’un souvenir de lecture des nombreux ouvrages de médecine, pour la plupart des écrits traduits de l’arabe et du perse, monde alors bien plus avancé dans le domaine de la médecine. Elle eut pendant ce temps le bon réflexe de parler à voix haute tout en réfléchissant, ce qui permit au soldat d’avoir un repère sonore et de tenter de ne pas encore s’évanouir. Il lui dit alors faiblement : « Il faut emmener mon corps à l’Ordre… », et ne pouvant plus soutenir sa trop lourde perte de sang, s’évanouit. Eléanore crut d’abord qu’il était mort, et se mit à lui tapoter le visage, d’abord légèrement puis de plus en plus fort. Ceci ne suffit naturellement pas à le ramener à la conscience. Elle voulut alors tenter une transfusion sanguine, pratique absolument méconnue dans le monde occidental, mais se dit qu’elle n’avait pas le matériel nécessaire. Pour lui redonner des forces, il restait néanmoins une solution : redresser le corps pour permettre au sang de monter jusqu’au cerveau, seule gage de réussite selon Eléanore. Et elle avait raison : le cerveau réalimenter en sang, l’homme, malgré son teint livide, put au moins ouvrir les yeux. Il demanda à Eléanore de le mener jusqu’à son campement. Ne sachant où il se trouvait et devinant l’homme trop faible pour lui indiquer le chemin avec des gestes, Eléanore eu l’idée de le faire monter sur Lunare, tout en prenant garde à ce que les entrailles du blessé ne prennent pas contact avec le poil de l’animal. Chose malaisée, qui dura plus d’une heure ; le poids du soldat et sa blessure ne facilitant rien. Puis, une fois la chose faite, elle conseilla au blessé de lui indiquer du regard la direction à suivre. Ils parvinrent ainsi jusqu’à une sorte de campement militaire, où s’affairaient médecins et chirurgiens autour de nombreux blessés portant le même tabard que son blessé. En les voyant arriver, un homme vêtu de noir, une croix autour du cou, couru pour aider le malheureux blessé à descendre. Après quoi il l’installa sur l’un des rares emplacements prévus pour les blessés. Les tumultes de la bataille, maintenant plus proches quoique encore suffisamment étouffés pour ne pas craindre une soudaine attaque, faisaient trembler la pauvre jeune fille, si brutalement jetée dans l’horreur. Partout ce n’était que cris agonisants, sang, membres coupés après de maladroites décisions d’amputation… Elle soupira, jeta un regard sur son cheval et ses affaires qu’elle voulait près d’elle, et retourna vers le blessé qu’elle avait tenté de ranimer. Il était maintenant plus paisible, comme ne sentant plus rien. Sa respiration restait cependant saccadée. Elle lui murmura, cheveux en bataille et capuchon tombé :
- Vous avez été courageux…
Le soldat eut un mince sourire et ferma lentement les yeux. Eléanore pria silencieusement pour lui, se signa, et alla vers d’autres lits. « Ils ont besoin de mains !, pensa t-elle. Ces médecins ne sont pas assez nombreux ! ». Elle entreprit alors de soigner ceux qui pouvaient encore l’être.

Quelques jours plus tard, on lui annonça qu’elle pouvait officiellement rester comme infirmière.

_____________________________________________________________

Et voilà… j’espère que je n’ai pas fait trop de fautes. Ça manque de détails, je l’accorde, mais j’ai voulu donner les grands traits du perso : noblesse certaine, mais modestie. Très sensible, mais sûre d’elle. Sans préjugés, presque avant-gardiste en matière de médecine, bien qu'il s'agisse d'une nana.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eléanore, la guérisseuse.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Eléanore, la guérisseuse.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Fleur de lune, jeune et jolie guérisseuse
» Cybel, fée guérisseuse
» Isaëlle [Guérisseuse]
» Leila ? Chasseuse - Guérisseuse
» Elerinna Nérélia, noble guérisseuse elfe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Chevaliers Divins :: Les membres :: L'histoire personnelle-
Sauter vers: