L'Ordre des Chevaliers Divins

L'Ordre des Chevaliers Divins regroupe nombre de soldats plus ou moins expérimentés mais se battant pour une cause juste, Dieu.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Liste des PNJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Liste des PNJ   Jeu 30 Aoû - 17:48

Liste des PNJ :


Membres de l'Ordre des Chevaliers Divins :

Capitaine Kaël Kroetz : Capitaine de l'Ordre, membre des Pénitents.
Commandant Bertrand de Lorraine : Commandant de l'Ordre, membre des Justes.
Iaroslav de Iassy : Soldat de l'Ordre, ami d'Athanasios de Rhodes.
Léopold von Liechteinstein : Soldat de l'Ordre, ami d'Athanasios de Rhodes, gravement blessé à Rajka, on ignore s'il a survécu.
Miroslav : Soldat de l'Ordre, ami d'Otto Von Kassel.
Rénald d'Antioche, dit le Noir : Maréchal de l'Ordre, devenu Maître de l'Ordre.
Lieutenant Benasuto Viera : Lieutenant de l'Ordre, déserteur.
Alicia Sievir : Espionne et assassin de l'Ordre, a entamé une relation avec Sclavo Daleva A quitté l'Ordre
Charles de Bretagne : Connétable de l'Ordre, chef des Chevaliers Varègues et de la Caste des Argents
Patrick : Jeune irlandais de 17 ans, s'est lié d'amitié avec Livio.
Livio Daleva : Ancien Général de l'Ordre du Svarog, bras droit de Véraldus, frère de Sclavo Daleva. A rejoins l'Ordre.
A présent, Capitaine au service de l'Ordre, assassin des Ombres et homme de confiance de Rénald.
Harold Harper : Capitaine des Pisteurs pour l'Ordre, homme de confiance de Livio Daleva.


********************************************************

Les Ombres :

Vicente Valtiery :
Un des membres dirigeants de la Confrérie des Ombres, il y introduisit Livio Daleva et assista au serment que passa Sopraluk avec la famille Noire.
C'est un homme à l'apparence noble, mais cachant un cœur noir, cruel et pervers.
Saraphina :
Assassin au service des Ombres, elle est la sœur de Matilda. Nourrit une relation masochiste avec Livio Daleva.
Matilda :
Assassin au service des Ombres, elle est la sœur de Saraphina. Elle méprise Livio Daleva.


********************************************************

Rebelles Byzantins : Vaincus.

Stratanis : Marchand véreux byzantin, il recela le butin des brigands, faisant sa fortune, s'est suicidé.
Capitaine Xelios, alias Le Lion de Rhodès : Homme de main du Général durant la rébellion, il fut en charge d'une compagnie d'hommes non loin de Thessalonique. Bien que victorieux pendant un premier temps, il fut confronté à l'Ordre, avec à sa tête Bertrand de Lorraine. Son repaire fut vite trouvé par les agents de l'Ordre qui l'attaquèrent. Xelios fut capturé et exécuté après un interrogatoire mené par Livio Daleva. Exécuté.
Valandros, alias Le Général : Chef énigmatique des Bandits Byzantins, ancien général à la cour de l'Empereur, il fut banni et disgracié à la suite d'intrigues fomentées par ses rivaux. Il mène sa rébellion dans l'espoir de rendre l'Empire à l'empereur et de le purger de la corruption qui le ronge.
Il combattit aux côtés d'Athanasios de Rhodes lorsque ce dernier faisait partie de l'armée impériale. Il mena l'attaque sur Constantinople et tomba face à Bertrand de Lorraine et fut tué par le Commandant de l'Ordre ivre de rage. Mort à Constantinople.


********************************************************

Autres :

Philippe : Frère de Guy, devenu roi de Hongrie.
Frédéric Barberousse : Empereur du Saint Empire Romain.
Père Matveï : Prêtre de Rajka, devenu conseiller de Sopraluk.
Ulrich von Magdebourg : Chevalier Teutonique, ami de Peter Von Souhken.


********************************************************

Membre de l'Ordre du Svarog : Démentelé

Livio Daleva : Général de l'Ordre du Svarog, bras droit de Véraldus, frère de Sclavo Daleva. A rejoins l'Ordre.
Kyojiro Kagenuma : Général de l'Ordre du Svarog, puis au service de Kaujan, tué par Livio Daleva à Constantinople.
Veraldus : Grand Maître, "Grand Professeur" de l'Ordre du Svarog. Assassiné par Kyojiro.
Roi Guy : Roi de Hongrie, vassal de Véraldus. Tombé à Svarga.
Le Capitaine Noir : Chef militaire des Gardes de Rod. Mort au combat.
Kaujan : Chef des Gardes de Rod, grand rival de Véraldus pour le contrôle des Svarogs. En fuite.
Aavan : Garde du corps énigmatique de Kaujan, il semble être redouté par Kyojiro. En fuite.


********************************************************

Les défunts :

Alexis Astrapoulos : Ancien général byzantin, général hongrois au service du roi Guy, mort au combat.
Sergent Minrich Von Bern : Sergent de l'Ordre, mort au combat.
Sergent Ulrich Held : Sergent de l'Ordre, mort au combat.
Alexandra : Soldat de l'Ordre et de Philippe, amie d'Adrian Gordon, s'est donnée la mort après le décès de son compagnon Siegrfied.
Siegrfied Staufen : Soldat de l'Ordre et de Philippe, ami d'Adrian Gordon, mort au combat.
Major Ladislav Dragnisky : Major de l'Ordre, membre des Séraphins, mort au combat.
Zbigniew Krasicki : Soldat de l'Ordre, ami d'Athanasios de Rhodes, mort au combat.
Tiberio Polani : Grand-Intendant de l'Ordre, chef des Justes, assassiné par Livio Daleva.
Arthur Leafen : Espion de l'Ordre, infiltré dans les rangs des Svarogs, découvert et exécuté par les Svarogs.
Édouard de York, dit le Boiteux : Commandant de l'Ordre, ami du Seigneur Sopraluk, ancien chef des Paladins, mort au combat.
Diego Capera : Sergent de l'Ordre, traître, laissé pour mort par l'agent Al Assel d'Al Mynia.


Dernière édition par SquallDiVeneta le Ven 30 Avr - 16:27, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Ven 31 Aoû - 17:13

bon je m y met aussi alors

pnj
Le commandant,celui qui diriges les armées vus que c est un perso intéressant je propose qu on fasse que ce n est pas sopra mais une personne qui commande a sa place comme ca on peux avoir des intervention avec

Alexandra: Amie d'Adrian Gordon, celui-ci la rencontra pendant la campagne hongroise contre les Svarogs. Elle n'y survécut malheureusement pas, se donnant la mort après le décès de son compagnon Siegrfied avec qui l'on peut supposer qu'elle entretenait des relations plus qu'amicales.

Siegfried Staufen: Ami Danois d'Adrian Gordon, il est le pur viking stéréotypé. Il se bat à l'aide d'une hache et d'un bouclier et est un membre important de la Caste des Paladins. Suite au désastre l'Opération Avalanche, il rejoignit les troupes de Philippe et combattit sous son commandement. Il tomba au combat en Hongrie.

Le Roi Guy : Être cruel, sanguinaire et sadique, il prend plaisir à voir les gens souffrir autour de lui. Bien que compétent l'arme à la main, il n'est pas un fin stratège et le paiera cher. En effet, il est l'un des instigateurs de l'Opération Avalanche où il ordonnera à l'Ordre de se scinder en quatre forces pour éliminer les Svarogs d'un coup. Ne voyant pas le piège se refermer sur lui, il sera capturé à Budapest. Emprisonné par les Svarogs, il fera serment d'allégeance à Véraldus à contrecœur. Ne montrant aucun signe de respect à ce dernier, il ira à la bataille du Pont de l'Arad et manquera de peu d'être capturé. Il mourra finalement à la Bataille de Svarga.

Le Prince Philippe : Frère de Guy, ils se disputent tous deux le pouvoir. Le Prince Philippe est un homme bon et généreux mais le Pape lui préfère son frère, ainsi lui et ses suivants furent excommuniés et déclarés hérétiques. Il a ainsi provoqué une guerre civile et de par sa noblesse, plusieurs communautés et soldats hongrois se sont ralliés à lui et luttent ensemble contre Guy qui, malgré sa cruauté, parvient à contenir une partie de la populace en punissant de mort chaque acte de révoltes.
Philippe sortira finalement vainqueur de cette guerre en s'alliant avec les forces de l'Ordre suite à l'Opération Avalanche. L'Ordre et Philippe combattirent ensemble à Svarga, ce dernier alors devint le Roi légitime de Hongrie suite à la mort de son frère et fut enfin rétablit par le Pape.

je complèterais la fiche des personnages au fils de mon récit pour en faire un résumé ^^
j aimerais que Alexandra ne soit pas utilisée dans le récit d un autre membres ou du moins pas trop ^^

Mis à jour par Le-Nain Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Sam 1 Sep - 4:43

Capitaine Kaël Kroetz : Aristocrate danois ayant combattu des années pour le Roi de son Royaume natal, mais bien qu'âgé d'une cinquantaine d'années, il n'en reste pas moins un homme fort et brave.
Malgré son honneur, il a rejoint les Pénitents, car sa loyauté au Pape est absolue. Il n'aime guère les peuples vivants dans les pays du sud, même les chrétiens comme les hongrois et les espagnols n'ont que peu de valeur à ses yeux. Paradoxalement, les italiens ne trouvent eux non plus, que peu d'intérêts à ses yeux alors que la plupart des Papes le sont.
Jugeant que son Roi n'était plus assez fidèle au Pape, Kaël partit vers le sud et entendit parler de l'Ordre des Chevaliers Divins. Il décida alors de se joindre à eux. S'illustrant rapidement, il gagna vite en grade.
Menant l'attaque sur Budapest lors de l'Opération Avalanche, il échappera de peu à la mort. Fuyant vers le sud, il mettra de longues semaines avant de rejoindre Rajka et l'armée de l'Ordre.

Major Ladislav Dragnisky : Ancien homme d'église polonais, il prit les armes afin de combattre les païens vivant dans l'est de son Royaume. S'illustrant sur le champ de bataille à maintes reprises, Ladislav s'attira la colère de certains nobles polonais pour avoir jugé pour hérésie certains de leurs membres ; la piété laissait à désirer selon Ladislav.
Contraint de fuir sa patrie, Ladislav parcourut bien des terres avant de se joindre aux Chevaliers de l'Ordre Divins.
Proche du fanatisme, il est l'une des figures emblématiques des Séraphins.
Menant l'attaque sur le principal camp d'entraînement des Svarogs durant l'Opération Avalanche, il tombera au combat, dit-on, après avoir massacré une centaine de païens à lui seul.

Capitaine Bertrand de Lorraine : Chevalier français, Bertrand est issu d'une ancienne famille noble mais il choisit rapidement de rejoindre l'Ordre des Chevaliers Divins. Il devint rapidement un membre de la Caste des Justes. Il servit avec le Général en Chef de l'Ordre pendant plusieurs années avec bravoure et loyauté. Malgré sa jeunesse, n'étant âgé que d'une trentaine d'années, Bertrand de Lorraine est un homme déjà fort apprécié par ses pairs.
Il parvint à survivre à la désastreuse Opération Avalanche en Hongrie, parvenant à fuir Svarga où il était emprisonné à Svarga notamment avec Karl Skapty, puis prit le commandement des troupes de l'Ordre regroupées à Rajka.
Il coordonna plusieurs attaques contre les Svarogs, vouées à augmenter leurs forces et à continuer la lutte contre les païens.
Il fut promu Capitaine au retour du Commandant Édouard de York à Rajka.
Habile bretteur, certains voient en lui un digne successeur de son supérieur.
Il parvient à mener avec brio l'attaque à revers contre les Svarogs lors de la Bataille du Pont de l'Arad, en coopérant avec Athanasios de Rhodes. Il en sortira une certaine complicité entre les deux hommes.
Remarqué par le Seigneur Sopraluk, ce dernier sera si impressionné qu'il verra en lui un successeur possible. Il mettra alors tout en œuvre alors afin de l'aider à augmenter ses talents.
Mais depuis la mort de son mentor, Bertrand doit maintenant s'opposer au nouveau Grand Maître de l'Ordre, Rénald d'Antioche, pour récupérer ce qui lui revient de droit, même s'il ne le sait pas encore.

Mis à jour par Le-Nain Wink


Dernière édition par le Dim 11 Nov - 4:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6056
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Sam 1 Sep - 17:47

Alexis Astrapoulos : Lointain cousin de l'Empereur byzantin John, Alexis ne se fit pas particulièrement remarquer. Il fut assigné au poste de gouverneur de Nicée, mais voulut vite faire ses preuves en tant que général... L'Empereur céda à ses incessantes demandes et lui confia une troupe armée, lui demandant de battre la campagne afin d'éradiquer des rebelles. Alexis remporta alors plusieurs petites escarmouches, et ce plus grâce à ses soldats qu'à lui même. Mais il tira de cette période une grande fierté et de plus grandes ambitions. L'occasion qu'il attendait se présenta enfin, lorsque les armées hongroises attaquèrent l'Empire. Il insista pour se faire confier une importante force armée, et mena ses hommes à la rencontre d'un armée hongroise dans les alentours de Thessalonique. L'Empereur le laissa faire, sachant par ses informateurs que l'armée hongroise était faible et ne devrait pas poser trop de problèmes... La bataille fut l'une des plus cuisantes défaites de l'Empire depuis des temps immémoriaux, et l'armée byzantine fut massacrée. On ne sait rien du sort d'Alexis, que des soldats ont vu tenter de fuir le champ de bataille. Il disparut ainsi des chroniques byzantines... Pour apparaitre dans les chroniques hongroises, en tant que général hongrois ! Nul ne sait ce qu'il s'est passé depuis la tristement célèbre Bataille de Thessalonique, malgré les rumeurs qu'Alexis tenta de faire circuler....
Il fut l'un des plus fervents et loyaux lieutenants du Roi hongrois Guy, le soutenant dans ses pires barbaries et partageant son insoutenable cruauté...
Menant l'attaque sur le dépôt de ravitaillement principal des Svarogs durant l'Opération Avalanche, il mourut au combat, victime encore une fois de son incompétence et de sa faible notoriété auprès de ses hommes qui ne cherchèrent pas à le protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter von Soukhen
Prince du Forum
avatar

Nombre de messages : 786
Age : 72
Localisation : en train de faire la fête parsqu'il a Kingdoms
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Sam 1 Sep - 20:41

Frédéric Barberousse

Tout juste élu Empereur du Saint Empire Romain Germanique en 1152, il ne s'était encore guère illustré dans un Empire en pleine guerre civile. On dit que ses yeux profonds cachèrent un redoutable esprit calculateur et politicien, tous étant d'accord sur le point que ce Kaiser était promis à un grand avenir. Il fut notamment un ami de Peter Von Soukhen, membre de l'Ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6056
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Dim 2 Sep - 20:35

Iaroslav de Iassy : Iaroslav est un chevalier hongrois, héritier d'une riche et puissante famille qui fut évincée par le Roi Guy. Alors en voyage à Milan, durant lequel il tomba par hasard sur le cadavre d'un membre de la prestigieuse Famiglia Ducale, dont il récupéra l'armure de plates flambant neuve, Iaroslav revint dans son château en ruine, la garnison massacrée et son personnel pendu. Il apprit que l'auteur de cette tragédie n'était autre que le fidèle lieutenant du Roi, Alexis Astrapoulos, et que celui-ci maintenait prisonniers ses parents. Alexis exigea de Iaroslav qu'il se mette à son service, en échange de quoi il ne ferait rien à ses parents. Bon gré mal gré, Iaroslav dut se plier à ses exigences, et accompagna Alexis dans ses pires folies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6056
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Mar 11 Sep - 18:25

Leopold von Liechteinstein : Chevalier germain s'étant rallié à l'Ordre quand celui-ci était passé par son pays. Il est rustre et constamment maussade, mais excelle au maniement du fléau d'armes, et montre une ardeur impressionnante au combat.
Gravement blessé lors de l'attaque nocturne sur Rajka par les Svarogs, son état laisse penser qu'il ne pourra pas s'en sortir, où en tout cas ne pourra plus jamais combattre.

Zbigniew Krasicki : Noble polonais, il a rejoint l'Ordre alors qu'il fuyait son pays natal, lassé des conflits incessants qui faisaient rage dans la noblesse polonaise. Il avait fait sienne la cause pour laquelle se battaient les Chevaliers, et avait maintes fois prouvé sa valeur au combat. Comme les autres nobles polonais, il dispose d'une poignée de javelots qu'il excelle à lancer sur de courtes distances.
Il meurt lors de l'attaque nocturne sur Rajka, terrassé par les impitoyables Gardes de Rod.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Sam 15 Sep - 1:10

Livio Daleva : Frère aîné de Sclavo Daleva, âgé d'approximativement 35 ans, il ressemble beaucoup à son jeune frère, si ce n'est que cette ressemblance est à présent altérée par les marques que porte Sclavo sur son visage et aussi parce que Livio a un teint très pale.
Les deux frères furent très proches durant leur enfance. Cependant, à ses 15 ans, Livio fut confié à Nazim Al Hadi afin qu'il fasse de lui un assassin efficace à la solde de l'Ordre du Svarog (l'Ordre du Céleste).
Car les parents de Sclavo et de Livio étaient en réalité des espions agissant pour l'Ordre du Svarog, sous la couverture de commerçants, ils parcouraient le monde méditerranéen afin de prendre contact avec des hommes influents, pour enrichir leur Ordre et accomplir diverses missions d'espionnages.

Sous la tutelle de Nazim Al Hadi, Livio fut initié à sa véritable religion, ses parents pour le protéger ayant caché à lui et son frère leur véritable appartenance. Nazim le forma et en fit un parfait assassin, ce dernier ayant été un Haschischin avant d'abandonner sa foi pour le Svarogisme.
A ses 21 ans, Livio quitta Nazim et rejoignit Véraldus, le prophète créateur de l'Ordre du Svarog, mettant ainsi ses talents à son service. De par ses capacités hors du commun et au manque d'effectifs de l'Ordre à cette époque, Livio grimpa rapidement dans la hiérarchie jusqu'à devenir l'un des bras-droits de Véraldus.
Lorsque le navire de ses parents fut abordé par les inquisiteurs qui étaient à leurs trousses, Livio crut que Sclavo lui aussi avait péri, sans savoir qu'il était en réalité auprès de Nazim Al Hadi qui ne lui révéla pas que son frère était en vie. Anéanti par le chagrin, Livio poursuivit sa tâche avec une dévotion sans faille, vouant une haine éternelle envers les catholiques et leurs représentants.

A son actif, Livio compte l'assassinat d'une vingtaine d'hommes d'églises, prêtres et cardinaux. Il aurait participé à la prise de Kastély en assassinant les officiers qui commandaient la garnison hongroise, laissant la forteresse sans défense face à l'attaque menée par le frère du Roi, Philippe, qui avait conclu une alliance avec l'Ordre du Svarog.
D'une extrême habilité avec son cimeterre, il cessa cependant de pratiquer l'arc et ses talents s'estompèrent dans ce domaine. Livio est un adversaire redoutable d'une agilité peu commune et qui sait faire preuve de discrétion. Assassin et espion très habile, il perdit cependant ses capacités à mesure qu'il devait mener des hommes au combat au grand jour, entretenant plus son rôle de chef de guerre que d'homme de l'ombre. Il reste cependant un adversaire redoutable et rusé.

Bien que dévoué à son Maître et à sa cause, il refuse de tuer son frère et va jusqu'à annuler une attaque sur Rajka qui aurait pu être décisive afin de sauver Sclavo.
Sous pression à mesure que l'Ordre du Svarog est mis à mal et défait par les chevaliers de l'Ordre, il prend de plus en plus conscience de l'instabilité mentale qui s'empare de son Maître et quel rôle lui incombe désormais : sauver son peuple de l'extermination.


Kyojiro Kagenuma : Kyojiro est originaire d'une île très lointaine au-delà de l'Orient. Il aurait suivit la route de la soie pour rejoindre l'Europe, nul ne sait les raisons qui l'ont poussé à faire un tel voyage mais beaucoup le voient comme un agent du démon venu semer le chaos avant l'arrivé de son maître. D'une taille moyenne et plutôt maigre, sa stature en elle même n'est pas impressionnante mais l'aura qui se dégage de lui est terrifiante. Son visage est d'un teint légèrement jaunâtre et ses yeux sont très fins, caractéristique retrouvée chez certains marchands d'Orient venus des mêmes contrées que lui.
Ses longs cheveux noirs qui encadrent son visage cachent en partie ses traits. D'étranges petits tatouages sont visibles sous ses yeux, ce seraient une écriture originaire de sa patrie où un symbole représente un mot. D'après lui, celui sous son œil gauche signifie "souffrance" et celui de son œil droit signifie "mort".
Il parle de nombreuses langues avec aisance mais a gardé l'accent de son pays d'origine.

Beaucoup de mystères entourent cet homme venu de si loin. On suppose qu'il est âgé d'environ une trentaine d'années. Personne ne sait pourquoi il s'est mis au service de Véraldus, le Maître de l'Ordre du Svarog, Kyojiro ne célébrant pas ce culte, il semblerait même qu'il ne suive aucune forme de religion.
Ses yeux expriment clairement la folie qui sommeille en lui. Le regard constamment plongé dans le vide, il semble regarder au travers des gens. Mais lorsque son regard se fixe, c'est qu'il est prêt à semer la mort autour de lui. Animé par une soif de sang presque animale, il se bat avec une rage sans limite à l'aide de ses deux étranges épées issues de son pays natale. Rapide et agile, il fait preuve d'une très grande ingéniosité pour élaborer ses styles de combats très aériens.

Ses deux sabres portent le nom de "souffrance" et "mort", comme ses deux tatouages, et comme eux, il tient "souffrance" de la main gauche et "mort" de la main droite. Il semblerait qu'il soit d'une extrême exigence envers lui-même sur ce point, et ne supporte par de devoir se saisir d'un de ses sabres avec la mauvaise main.
Lorsqu'il ne peut étancher sa soif de sang en massacrant ses ennemis, il n'hésite pas à s'en prendre à ses propres hommes, ses pulsions sadomasochistes le poussant jusqu'à se mutiler lui-même ou à torturer ses victimes.
Il a rejoint Véraldus et son Ordre peu après sa fondation. Il est le bras armé de l'Ordre et accomplit ses missions avec efficacité mais en y ajoutant sa touche d'horreur en se rendant responsable d'actes sanglants et amorales. Craint par tous au sein de l'Ordre, seul Véraldus semble avoir une légère emprise sur lui et même Livio Daleva, le bras-droit de Véraldus, redoute cet homme qui ne semble suivre que la voie qu'il s'est choisi, une voie tracée par le sang.

Il dirige le massacre de Bucarest puis l'attaque nocturne sur Rajka où il élimine de nombreux chevaliers de l'Ordre mais épargne pour une raison inconnue Sclavo Daleva pourtant à sa merci. Il y affronte le Commandant Édouard de York, l'affrontement titanesque entre les deux hommes qui sont les meilleurs guerriers de leurs camps respectifs restera gravé dans les esprits. Kyojiro ne devra la vie qu'à sa traîtrise lorsqu'il s'empara de son second katana alors qu'il affrontait un adversaire ne possédant qu'une arme.
A la fois ravi et effrayé d'avoir échappé de si peu à la mort, il quitte le champ de bataille et disparaît, ne rejoignant pas Svarga.
On apprend plus tard qu'il travaille en réalité pour Kaujan dont on ignore les motivations mais qui semble mué par la volonté de rassembler sous ses ordres des hommes aux capacités exceptionnelles. Kyojiro semble être son plus talentueux guerrier. Cependant, il se méfie de Aavan.


Véraldus : Grand Professeur de l'Ordre du Svarog, il en est le fondateur. Véraldus est un homme âgé d'une cinquantaine d'années mais impose encore une très grande présence et est doté de beaucoup de charisme. Très peu de choses circulent sur le passé de cet homme qui abandonna son ancienne vie lorsqu'il prit son nouveau nom et fonda son ordre.

Ses paroles sont sa principale arme, il n'est doué dans aucun art martial, mais il compense ce manque en sachant très bien s'entourer d'hommes qui eux sont de terribles combattants. Partout où il passe, il attire des fidèles afin de faire grossir ses rangs.
Pendant longtemps, il parcourut les Balkans en répandant son message sans faire preuve de violence, seuls quelques uns de ses adeptes s'adonnaient à des pillages mais Véraldus les remettait vite dans le "droit chemin".
Mais trois ans avant les évènements de la Saga Hongroise, il se mit à avoir recours à des actes moins pacifiques, exigeant des populations un soutien financier, pillant là où on lui refusait l'aide demandée, puis en enrôlant par la force des hommes.

Son grand rêve est de détruire purement et simplement le christianisme sous toutes ses formes ainsi que l'islam. Il méprise au plus haut point ces religions qu'il juge responsable de toutes les guerres du dernier millénaire et de tous les massacres qui ont eu lieu.
Il ne cherche pas à imposer sa religion pour les remplacer mais souhaite que les anciennes religions païennes qui ont été détruites par les chrétiens et les musulmans renaissent. Il les considère comme légitimes car ayant existé bien avant ces deux là.
Il a formé l'Ordre du Svarog, centré sur l'ancienne divinité païenne slave : Rod, le créateur de toute chose, représenté sous forme physique par un faucon. Véraldus a cependant modifié l'ancienne religion slave qui régnait dans les Balkans, ainsi Svarog qui fut un temps représenté comme un Dieu à par entière de Rod, est redevenu son incarnation spirituelle veillant sur le monde tandis que Rod, lui, veille également sur l'autre monde.

Vélès, le premier fils de Rod, occupe une très grande place dans la religion de Véraldus. Il serait descendu sur terre à l'aube de la création de l'homme avec un livre contenant tous les secrets de l'univers, donnant à son possesseur un pouvoir absolu qui ferait de lui l'intermédiaire de Rod sur terre, voir même, permettrait à son possesseur d'accueillir l'essence de Rod.
Mais Vélès renonça à livrer l'artefact aux humains, ceux-ci étant encore impures et ne méritant pas de recevoir un tel pouvoir. Il plaça alors le Livre de Vélès dans un temple et pour s'assurer que nul mortel n'irait le chercher. Il déposa une montagne sur le temple pour le cacher jusqu'au jour où les hommes seraient prêt à recevoir un tel pouvoir.

A mesure que ses armées sont mises en échec par l'Ordre, l'équilibre mental de Véraldus se détériore, il va jusqu'à souhaiter la destruction de son propre peuple pour avoir été incapable de le servir comme il le voulait.
Il plaçait de grand espoir en Livio mais fut déçu en apprenant que ce dernier eu l'occasion d'en finir avec les armées de l'Ordre en Hongrie mais qu'il ne la saisit pas pour protéger Sclavo.


Dernière édition par le Dim 11 Nov - 4:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Sam 15 Sep - 1:21

Père Matveï : Prêtre de l’église catholique de Rajka, cet homme étrange est doté d’une très grande ouverture d’esprit et semble savoir bien plus de choses sur le monde et la politique du Royaume de Hongrie qu’un simple prêtre ne le devrait.
Âgé d’un peu plus d’une quarantaine d’années, cet homme prêche sa foi d’une manière bien étrange. Il considère en effet les autres religions comme étant juste des manières différentes d’honorer Dieu et donc, qu’aucune n’est dans l’erreur, ce qui devrait en théorie le condamner pour hérésie.
Doté d’un grand charisme et d’un sens de la rhétorique très développé, le Père Matveï est capable d’influencer ceux qui l’écoutent, comme il l’a fait avec Sclavo pour le convaincre de poursuivre sa lutte contre les Svarogs.

Se révélant comme étant l'ancien tuteur des deux princes de Hongrie, Philippe et Guy, il rejoint le Conseil de Sopraluk.


Dernière édition par le Dim 11 Nov - 4:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Sam 15 Sep - 2:23

Édouard de York, dit le Boiteux : Édouard est issu d’une famille noble anglaise assez proche de la famille royale. Né en 1102, il reçoit dans sa jeunesse une très bonne éducation, il excelle dans les arts, la littérature et se montre très compétent l’arme à la main. De par sa noblesse, il accède facilement au grade de Capitaine et commande une garnison dans le nord du Royaume, mais en s’illustrant durant de nombreuses campagnes de répressions contre des raids de rebelles écossais et du Pays de Galles, il est élevé au rang de Baron, puis devient Vicomte de Durham, ville située au nord de York.
Édouard est promis à un bel avenir dans la noblesse anglaise.

Cependant, en 1120, le seul fils légitime du roi Henri Ier meurt lors du naufrage de la Blanche-Nef et Édouard se voit devenir l’un des prétendants les plus aptes à accéder au trône de par son affiliation à la famille royale. L’affaire aurait pu n’avoir aucune conséquence si le Roi avait réussi à obtenir un autre fils légitime de son second mariage. Cependant, le Roi ne semble capable que de donner des bâtards à ses amantes.
C’est ainsi que petit à petit, Édouard est vu d’un mauvais œil par le Roi à cause du soutien que certains barons d’Angleterre commencent à promettre à Édouard qui pourtant, lui, ne souhaite nullement accéder au trône.
Le 1er janvier 1127, Henri Ier fait prêter serment à ses barons d’accepter sa fille Mathilde, veuve de l’Empereur germanique Henri V comme héritière, et à Édouard, il propose la mort où l’exil.

Édouard choisit l’exil et se retire en France où il tente de se mettre au service de la cours du Roi. Malheureusement, les anglais n’y sont pas les bienvenus à cette époque et Édouard est forcé de se mettre au service du Seigneur Sopraluk. Rapidement, une amitié forte se lie entre les deux hommes et Édouard combat avec bravoure malgré qu’il soit contraint de verser le sang de ses propres compatriotes.
Édouard est élevé au rang de Major à la fin de la campagne contre les anglais au nord de la France. Il resta fidèle au Seigneur Sopraluk jusqu’à la fondation de l’Ordre des Chevaliers Divins où il est l’un des premiers à se joindre à son ami. Il est alors élevé au grade de Commandant.

Après avoir mené une longue campagne dans l’est du Saint Empire Romain Germanique et en Pologne contre Die Koalition der Gerechten, Édouard est mobilisé avec ses troupes afin de partir en Croisade et est chargé de mener l’avant-garde de l’armée de l’Ordre en Hongrie.
Il donne ses instructions aux chevaliers de l’Ordre jusqu’à la prise de Kastély. Là, il est contraint de livrer la ville au Roi Guy qui ordonne le massacre de la population avec l’aide de quelques soldats de l’Ordre. Édouard est impuissant et ne peux s’y opposer.
Il est l’un des instigateurs de l’Opération Avalanche mais, il était formellement opposé à ce que l’armée de l’Ordre ne s’étende de trop sur le territoire hongrois, flairant un piège. Ses recommandations sont cependant
écartées par Guy qui lui demande de mener l’attaque sur Bucarest visant à faire cesser les luttes qui déchiraient la cité, et de la lui restituer.
Cependant, l’armée de l’Ordre est mise en déroute alors qu’elle entre dans la cité et, plus personne n’a alors de nouvelles du Commandant Édouard.

Édouard est un homme à l'esprit vif, sévère mais juste. Il préfère cependant les mots aux actes pour réprimander ses officiers, ses paroles et ses sarcasmes ont la réputation d’être plus tranchants que la plus aiguisée des lames.
Catholique très fidèle au Pape, Édouard accepte néanmoins sans gêne de travailler avec des étrangers de religions différentes du moment qu’ils lui obéissent au doigt et à l’œil, ce qu’il demande également à ses subalternes catholiques.
Édouard reçut une profonde blessure à la jambe gauche durant une escarmouche contre des rebelles gallois, ce qui l’a laissé boiteux mais ne l’empêche pas d’être l’une des plus fines lames de l’Ordre.
Armé d’une épée bâtarde, durant ses jeunes années, il combattait volontiers avec cette arme à deux mains, mais suite à sa blessure, il dut changer son style de combat afin d’assurer son équilibre lorsqu’il devait combattre à pied et par conséquent, modifier son épée.
Il fit raccourcir son épée jusqu’à ce que la lame ne fasse plus qu’une cinquantaine de centimètres, son arme a ainsi un aspect des plus étranges, la garde semblant trop grande pour une épée de cette taille. Mais Édouard en tire une très grande maniabilité, l’équilibre du poids de l’épée étant parfaitement réparti entre la lame et la garde, la tenant à une main. Il peut ainsi garder son bras gauche libre pour assurer son équilibre dans ses déplacements.
Son handicape a de plus, tendance à encourager ses adversaires à se montrer trop confiants, mais lorsqu’ils se rendent comptent du subterfuge, il est trop tard.

A Bucarest, il organise la résistance contre les Svarogs et s'apprête à reprendre la ville lorsque Sclavo arrive pour l'en faire sortir. Mais repérés, leur fuite a lieu lors d'un terrible massacre organisé par Kyojiro Kagenuma, la population étant exterminée alors qu'ils parviennent à s'enfuir. Arrivé à Rajka, Édouard reprend les choses en main, mais lors de la fête organisée pour célébrer son retour, les Svarogs lancent une attaque sur la ville. Édouard mène la défense avec vaillance mais tombe sous les coups de Kyojiro, par traîtrise, alors qu'il était sur le point de le terrasser.


Dernière édition par le Dim 11 Nov - 4:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter von Soukhen
Prince du Forum
avatar

Nombre de messages : 786
Age : 72
Localisation : en train de faire la fête parsqu'il a Kingdoms
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Sam 15 Sep - 11:26

j'en rajoute un


Ulrich von Magdebourg

Originaire des confins nord-est de la Germanie, cet homme violent et impressionnant par sa stature, acquit très jeune une haine contre les païens qui venaient régulièrement ensanglanter les terres de sa famille. Il fit ses premières armes très jeune et se fit remarquer par sa maitrise du combat au corps à cours. Lorsqu'il apprit que l'Ordre Teutonique envoyait des troupes secourir les seigneurs de la frontière, il se présenta aussitôt au recrutement. Devant un tel guerrier, les Teutoniques furent forcés de le prendre parmi eux.
Il grimpa les échelons de la hiérarchie teutonique très vite car dans un Empire en pleine guerre civile, un bon général pouvait faire son bout de chemin. Lorsque l'Ordre Teutonique combattit aux côtés de l'armée impériale contre le duc félon de Bohème, Ulrich dirigeait déjà l'aile gauche de l'armée teutonique, soit plus de 700 hommes. C'est à cette occasion qu'il rencontra Peter Von Soukhen avec lequel il se lia d'amitié. Plus tard il fut envoyé aux côtés de Peter en Hongrie, pour évaluer la situation du Royaume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tandem_93
Roi du Forum
avatar

Nombre de messages : 1153
Age : 25
Localisation : L'Empire Byzantin
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Sam 15 Sep - 21:21

Miroslav : Jeune chevalier hongrois, il a longtemps servi le Prince Philippe. Très pieux, il quitta Philippe lorsqu'il fut déclarer hérétique par le Pape. Il rejoignit alors Otto et combattit à ses côtés durant le siège de Kastély. Désormais il est un membre à part entière de l'Ordre et sert Otto avec fidélité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Mar 18 Sep - 18:46

Diego Capera : Chevalier de l'Ordre d'origine espagnole ayant déserté pour rejoindre les Svarogs après la déroute de la 10ème Armée, Diego naquit en mars 1111 et grandit en territoire Maure.
Issu d’une famille de la bourgeoisie, Diego connut une existence facile et ignorante jusqu’à ses 17 ans, âge auquel le manoir familial fut pris d’assaut par quelques rebelles maures qui massacrèrent ses parents ainsi que ses frères et sœurs. Diego tua alors son premier homme en se défendant et put échapper à la tuerie, grièvement blessé, mais vivant, le jeune homme perdit néanmoins son œil gauche et une partie de son nez durant le combat.

Diego se rétablit lentement dans l’église d’une petite communauté catholique dont il ne sort qu’à ses 19 ans avec pour nouvelle ambition de se venger des Maures pour le massacre de sa famille. Plein de haine contre les musulmans, Diego entra dans l’armée espagnole en pleine Reconquista, se fit un nom sur le champ de bataille et parvint à gagner le grade de lieutenant à seulement 25 ans, au prix de nombreux combats et de maintes blessures.
Pris en embuscade durant une simple patrouille, il est grièvement blessé et fait prisonnier par les Maures. Amené jusqu’à Cordoue, il y est détenu quelques temps puis, lorsque ses blessures sont guéries, il est mis en liberté à condition de ne pas quitter la cité et de donner des renseignements à ses geôliers.
Refusant d’obtempérer, Diego est donc contenu dans la cité pendant près de trois ans mais finalement, le temps lui fait oublier sa haine des musulmans et il épouse même la fille d’un riche marchant maure, il aura trois enfants avec sa femme. Diego rejoint alors l’armée du sultan et combat désormais pour lui à condition de ne pas avoir à faire verser le sang de ses anciens compatriotes, il garda d’ailleurs son nom en hommage à sa famille perdue.

En 1147, la Huitième Armée de l’Ordre entre en Espagne pour mater une puissante armée de rebelles mais doit se replier jusqu’en territoire Maure suite à une attaque d’une rare violence.
C’est à cette occasion que Diego rejoint l’Ordre, il continue donc sa carrière militaire auprès de l’Ordre des Chevaliers Divins et sert dans la Huitième Armée tout au long de l'existence de cette dernière. Il rejoint durant sa période auprès de l'Ordre, la Caste des Affranchis, jugeant que l'Ordre devrait établir un royaume où la religion de chacun n'aurait aucune importance, ce qui ne lui valut pas que des amis même au sein de sa propre Caste.
Finalement, lorsque la Huitième est démantelée, Diego repart un temps auprès de sa famille, mais il est rappelé pour servir dans la Dixième avec le grade de sergent. Diego rejoint l’Ordre mais à contrecœur, sa femme étant enceinte de son quatrième enfant.
Diego participe à l’Opération Avalanche dans l’armée chargée de détruire le camp d’approvisionnement principal des païens, une fois pris dans la bataille, il doit feindre la mort pour éviter d’être massacré comme tant d’autres.
Revenant à Rajka avec une poignée de survivants, Diego n’a plus qu’une envie à ce moment là, retrouver sa femme et ses enfants même s’il doit renier son serment à l’Ordre.

Désertant, il va trouver refuge dans un camp Svarog. Cependant, les informations qu'il révèle au Capitaine qui dirige le camp sont maintenues sous silence, ce dernier étant un espion de l'Ordre. Lorsque Al Assel d'Al Minya arrive pour mettre un terme à sa vie mais, voyant que personne ne semble être au courant concernant la présence des chevaliers de l'Ordre à Rajka, Diego révèle ses secrets à un sous-officier du camp qui fait mettre à mort l'espion de l'Ordre. Diego succombera cependant de ses blessures.


Dernière édition par le Dim 11 Nov - 4:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Lun 24 Sep - 2:41

Arthur Leafen : Membre de l'Ordre des Chevaliers Divins, Arthur fait partie des Ombres. Comme beaucoup de membres de la Caste des Ombres, rares sont les informations connues sur le passé de cet homme.
On apprend durant la mission Châtiment effectuée par Al Assel d'Al Mynia, qu'il a infiltré l'Ordre du Svarog et a accédé au grade de capitaine. Il dirige une motte féodale dans la région de Rajka. Son grade laisse clairement penser que l'Ordre connaissait l'existence des Svarogs bien avant d'arriver en Hongrie pour qu'il ait eu le temps d'être promu capitaine.

Par chance, ce fut dans son camp qu'arrive le traître, Diego Capera, ce dernier révèlant la présence des survivants de l'Ordre à Rajka, mais évidemment, Arthur n'en fait pas part à ses hommes.
Cependant, l'arrivée de Al Assel d'Al Minya qui laissera en vie Diego Capera en pensant qu'il mourra de lui-même sans rien dire le condamnera. Diego révélera sa trahison à un sous-officier qui exécutera Arthur.
Avant de mourir, Arthur maudira le nom d'Al Assel.


Dernière édition par le Dim 11 Nov - 5:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Lun 24 Sep - 3:59

Maréchal Rénald d’Antioche, dit Le Noir :

Né en 1101, Rénald naquit à Antioche récemment prise durant la première Croisade. Fils d’un noble français parti en croisade, il est élevé par son père dans la plus pure tradition chrétienne mais il est aussi entraîné au maniement des armes. Très rapidement, le jeune Rénald montre une certaine habilité à l’épée bâtarde mais ce qui va faire de lui l’un des plus grands généraux de son temps, ce sera son engouement pour l’histoire.
Rapidement, Rénald devient un véritable expert en histoire militaire, sujet qu’il aime particulièrement et qu’il peut approfondir grâce aux archives dérobées aux arabes durant la croisade, archives qu’eux-mêmes avaient dérobé aux byzantins qui eux les tenaient des grecs. Ainsi, Rénald obtient de solides bases sur la stratégie, si bien qu’il surpasse bon nombre de ses contemporains à seulement vingt ans.

Dans le début des années 1120, Rénald rejoint un Ordre militaire religieux naissant qui sera bientôt connu sous le nom de l’Ordre Hospitalier de Saint-Jean. Rénald n’a cependant guère l’opportunité de s’illustrer, il peut tout au plus s’occuper de quelques brigands sans intérêt, mais rien qui ne puisse combler ses attentes.
Rénald abandonne alors son ordre en 1125 et part en Europe vendre ses talents comme mercenaire. Toutefois, il garde en souvenir les couleurs de l’Ordre de Saint-Jean, ce qui lui vaudra quelques années plus tard de le surnom de « Rénald le Noir ».
De 1126 à 1141, Rénald servit dans bien des armées. En quinze ans, le jeune homme combattit en Espagne, en Scandinavie, dans le Saint Empire, en Angleterre et en France. Ce fut dans ce dernier royaume que Rénald rencontra le seigneur Sopraluk avec qui il se lia rapidement d’amitié.
Au cours de ces nombreuses années de guerre, Rénald se tailla une solide réputation de stratège émérite et de bretteur particulièrement doué. Parmi les officiers de l’Ordre des Chevaliers Divins, seul le commandant Edouard de York surpassera ses talents. Et en dépit de ses vœux de chasteté et de pauvreté le liant à l’Ordre des Hospitaliers, sa vie de mercenaire lui rapporta énormément d’argent et Rénald trouva une femme en France avec qui il eut plusieurs enfants.

Ce fut après son mariage en 1141 que Rénald cessa sa vie de mercenaire et qu’il acheta au roi de France quelques terres dans le sud près de Toulouse pour y élever ses enfants. Désormais baron, Rénald n’eu pour s’occuper que la chasse et l’éducation de ses trois garçons qui présentaient de plus en plus les même attraits que son père pour l’histoire. Mais cette vie n’était pas faite pour un homme qui de toute son existence désira prouver sa valeur en guerroyant. Lorsqu’en 1145, son vieil ami Sopraluk fonda l’Ordre des Chevaliers Divins, il ne fallut pas longtemps pour que Rénald ne succombe à l’envie de repartir au combat. Laissant à sa femme ses enfants, il rejoignit Sopraluk.
Ayant déjà fait ses preuves comme général, Rénald obtint dès son entrée dans l’Ordre le grade de commandant, mais c’était sans compter la soif de reconnaissance de l’ancien Hospitalier qui s’illustra davantage avec une rapidité fulgurante. Mettant au pas chacun de ses adversaires, ce fut très certainement Rénald qui permit la victoire écrasante de la 1ère Armée contre les rebelles, écartant toute menace contre la seigneurie de Sopraluk.
Ce fut Rénald qui créa la 4ème Armée vouée à sauver Rome de rebelles souhaitant mettre à sac la cité du souverain pontife. Là, ses habilités de commandant furent mises à rude épreuve par ses troupes indisciplinées, mais il parvint à Rome sans heurts.

Rénald fut alors nommé Maréchal, étant officiellement reconnut comme le plus grand général de l’Ordre. La confiance de Sopraluk en lui est telle qu’il lui attribua le rôle de régent au cas où il viendrait à décéder. Infiniment respecté, Rénald le Noir fut basé au chapitre de Francfort dans le Saint Empire Romain, le second plus grand chapitre de l’Ordre après la seigneurie de Sopraluk, jusqu'à la mort de ce dernier.
Perfectionniste, Rénald ne supporte pas la médiocrité et ne se prive pas de le faire savoir à ses subalternes. Il est l’instigateur de la création des « Ecuyers de Chapitre », voué à former la nouvelle génération de chevaliers, il a lui-même prit sous sa tutelle ses fils, malgré le jeune âge du dernier. Fervent défenseur de la foi chrétienne, bon nombre de Pénitents le considèrent comme le chef de leur Caste bien qu’aucun ne sache réellement s’il en est le fondateur.

A la suite de la mort du Seigneur Sopraluk, Rénald assuma son rôle de régent pour l'Ordre, puis, de Grand Maître lorsqu'il fut élu par ses pairs pour prendre sa succession. Confronté dès son entrée en fonction à une guerre de grande ampleur contre le Comte de Toulouse, Rénald, malgré qu'il ne l'ait pas souhaité, est prêt à tout pour protéger l'Ordre.
Toujours accompagné par son fils benjamin Maxime, qui ne trouve que rarement grâce à ses yeux malgré ses talents, il a un fils aîné, Ethan, un véritable génie selon les rumeurs et servant le roi de France. Le père et le fils sont en froid. Depuis peu, tous ont appris qu'il était le dirigeant des Affranchis, cette caste souhaitant faire de l'Ordre un État suzerain pour tous les soldats expatriés et les mercenaires. Nul doute que sous son règne, l'Ordre connaîtra de nombreux changements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Lun 24 Sep - 5:05

Tiberio Polani :

Né à Venise en 1091, Tiberio est membre de la famille patricienne des Polani. Il grandit au cœur des intrigues de la Sérénissime sur la lutte de pouvoir incessante entre les familles au pouvoir. Cependant, Tiberio s’en désintéresse à mesure qu’il grandit, laissant son frère Pietro faire la joie de son père, celui-ci deviendra d’ailleurs le 36ème Doge de Venise en 1130.
Tiberio est lui plus intéressé par les arts ; pendant plusieurs années, il ambitionne de devenir peintre mais cependant, il développe à mesure qu’il se cultive un bon sens que certains voient comme un formidable esprit tactique.
Il intègre malgré lui une école militaire de Venise, son père envisageant de faire de lui un bon amiral. Cependant, Tiberio sabote lui-même ses études, si bien que son père le renie et le chasse tout bonnement de Venise.

Tiberio n’en est pas tellement affecté et trouve refuge dans une abbaye en France après quelques mois d’errance. Là, il s’adonne comme il le peut à sa passion.
En 1117, le père du seigneur Sopraluk en visite dans l’abbaye, où avait vécu le père Boromio qui l’avait éduqué ainsi que son fils, repéra Tiberio et sentit le potentiel qui sommeillait en ce jeune homme. Le prenant sous son aile, il l’invita à vivre dans sa seigneurie et constata rapidement que ses espoirs étaient bien placés, Tiberio ayant des prédispositions à l’administration et à la gestion. Peut-être était-ce dut à ses origines vénitiennes…

Toujours est-il que Tiberio se vit confier de nombreuses tâches administratives et petit à petit se fit à sa nouvelle vie de fonctionnaire, ne perdant cependant pas une occasion de s’adonner à sa passion artistique. Cependant, en 1119, lorsque la seigneurie de feu le père de Sopraluk tomba aux mains des rebelles, Tiberio dut fuir avec son nouveau maître.
Alors confronté à la guerre, Tiberio étonna son monde en révélant ses capacités de stratèges qu’il avait obtenu durant sa jeunesse à Venise. Aidant Sopraluk dans ses combats, il participa grandement à la reprise de la seigneurie familiale de son maître.
Las des batailles qui ne l’intéressaient guère, Tiberio fut promut régent par Sopraluk pendant que ce dernier allait guerroyer contre les rebelles. S’acquittant de sa tâche avec brio, Tiberio parvint à maintenir constamment les finances de son maître en progression malgré que ce dernier ne cessait de dépenser de l’argent dans ses incessants combats.
Après de nombreuses années de service, Tiberio obtint une confiance absolue de la part de son maître avec qui il entretient une très grande complicité.
Lorsque Sopraluk fonda l’Ordre des Chevaliers Divins, Tiberio le rejoignit d’emblée, non pas par devoir chrétien où pour quelque autre raison qui animait la plupart des chevaliers qui le rejoignait, il lui semblait juste naturel de rester auprès de son maître.

Tiberio organisa alors en grande partie la structure de l’Ordre à mesure que celui-ci grandissait. Rédigeant bon nombre de ses règlements, gérant sa trésorerie, gérant ses chapitres et s’occupant pendant un temps de tout ce qui n’était pas directement lié aux combats, ayant eu à son goût suffisamment de combats dans sa vie.
D’après les rumeurs et anecdotes circulant sur lui, il fallut que Sopraluk le supplie de bien vouloir déléguer de son autorité administrative, Tiberio ne faisant confiance à personne pour effectuer son travail malgré que le nombre de chapitre de l’Ordre ne cesse d’augmenter.
Depuis, Tiberio a crée la fonction d’Intendant et est lui-même le Grand Intendant, responsable général de l’administration, de la trésorerie, de la logistique et amiral de la flotte de l’Ordre, continuant toujours à cumuler les fonctions malgré la désapprobation de Sopraluk.
Tiberio n’a ni femme ni enfant, mais il s’amuse souvent à dire qu’il a un fils particulièrement turbulent et capricieux de plus de cinquante ans en parlant de Sopraluk.
Malgré que son rang soit évidement inférieur à celui de Sopraluk, il est d’une extrême sévérité avec ce dernier et n’hésite pas à le réprimander lorsqu’il juge que son maître agit d’une manière irréfléchie. Il aime également se lancer dans d’incessantes joutes verbales avec lui concernant la politique de l’Ordre, trahissant une grande affection presque fraternelle entre les deux hommes.

Tiberio fut énormément touché par le décès de son ami Sopraluk, vivant cela comme la perte d'un frère. Il rejoignît les terres de l'Ordre afin de donner son soutien à Charles de Bretagne, lui aussi son ami. Mais cela ne suffît pas pour lui apporter la victoire. Très affaibli par les voyages et le chagrin, le vieil homme semble très malade et prépare sa succession. Car en plus de gérer bien des aspects économiques et administratifs, Tiberio est le dirigeant des Justes, la caste de l'Ordre ayant comme credo le respect et la vertu, rassemblant intellectuels et officiers aspirant à un Ordre plus prompt à négocier et à raisonner qu’à partir en guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Lun 24 Sep - 19:37

Sergent Minrich von Bern : Chevalier de l’Ordre ayant réchappé aux massacres de Kastély, ce germain est un ancien mercenaire engagé par l’Ordre durant ses premières années. Combattant pendant un temps pour l’or, il commença cependant peu à peu à éprouver un certain attachement à l’Ordre. Il finit par prêter serment d’allégeance à l’Ordre et rejoint la Caste des Argents comme officier, chargé de veiller à ce que la discipline règne dans les rangs des mercenaires engagés par l’Ordre.
Originaire de Bern, il a gardé un terrible accent de son pays ce qui parfois le rend incompréhensible particulièrement lorsqu’il est sous pression. Minrich est un très bon cavalier équipé d’une cotte de maille légère, d’un écu et d’une masse d’arme lardée de pointes dans la plus pure tradition germanique, Minrich est un redoutable adversaire, déterminé et impulsif. Il monte un grand destrier noir de Pologne qu’il nomme Sturm.
D’une carrure assez impressionnante, grand et très large d’épaule, Minrich reste un homme plutôt sympathique, presque enfantin, et doté d’un charisme naturel.

Combattant durant l'attaque nocturne sur Rajka, il fera officie de garde du corps pour Edouard de York. Sa force et ses jurons couvriront d'effroi les svarogs jusqu'à ce qu'il tombe sous les coups du Capitaine Noir.


Sergent Ulrich Held : Chevalier de l’Ordre, promut sergent quelques temps avant l’échec de l’Opération Avalanche, Ulrich est un cas vraiment particulier dans l’Ordre. Originaire de Staufen, il rentra dans l’Ordre en même temps que ses deux amis, les sergents Minrich Von Bern et Benasuto Viera. Aussi grand que son ami Minrich, Ulrich est cependant très gras, et son énorme panse lui vaux bien des rebuffades de la part des personnes qui ne le connaissent pas…car ceux qui le connaissent savent qu’il faut à tout prix s’abstenir de se jouer de lui.
En temps normal, Ulrich est un homme plutôt simple, bien qu’ayant quelques problèmes d’alcool, facétieux et enjoué, il ne supporte aucune remarque sur son poids. Sa graisse cache une impressionnante musculature qui lui donne une force hors norme et il n’hésite pas à s’en servir pour remettre à leur place ceux qui s’avisent de se moquer de lui.
Armé d’une redoutable Morgenstern forgée par son ami Benasuto Viera qui l’adapta à son possesseur. Le manche mesure une cinquantaine de centimètres et la chaîne a été allongée d’une vingtaine de centimètres, pour finir, la boule ornée de pointe fait presque la taille d’une tête humaine. Bien que doté d’un intellect limité, Ulrich sait utiliser son arme au maniement difficile comme personne.
Au combat, Ulrich entre dans une frénésie incontrôlable qui terrifie l’ennemi et lui valut le surnom de « Le colosse germain ».

Combattant durant l'attaque nocturne sur Rajka, il fera office de garde du corps du commandant Edouard de York avec son ami Von Bern. Malgré sa puissance, il subira le même sort que son camarade.


Sergent Benasuto Viera : Chevalier de l’Ordre, il est en quelques sortes le chef de la petite bande que le sergent Minrich, Held et lui forment.
Né à Milan, Benasuto quitta très tôt son foyer pour vendre ses services comme expert en siège, gérant les travaux de sape, la construction d’engins de siège, du bélier jusqu’au trébuchet dont il est l’un des rares à connaître les secrets pour en avoir volé des plans durant un voyage en Terre Sainte.
Contrairement à ses deux compagnons, Benasuto est plutôt de petite taille et n’en impose pas vraiment, c’est son intellect qui domine, à tel point qu’il se plaint souvent d’être le seul cerveau de sa bande et qu’un cerveau pour trois ce n’est pas suffisant.
Ses deux amis aiment énormément le railler, mais son esprit aiguisé et parfois même cruel lui permet très souvent de leur rendre leurs insultes.
Forgeron relativement doué, il créa les armes de ses deux compagnons et se fabriqua une arme spéciale pour lui-même, une arme des plus étranges. Il forgea au prix de longs mois de travail une épée ridiculement fine faite principalement pour les coups d’estoc, bon nombre de ses camarades rient de son arme qui ne supporterait pas le moindre coup de taille tant elle semble fragile. Cependant, force est de constater que Viera est toujours en vie et que son arme semble assez efficace pour se débarrasser de ses adversaires portant de faibles protections et qu’elle peut facilement trouver des failles dans les protections plus lourdes de ses adversaires.

Promu au grade de lieutenant après l'attaque nocturne sur Rajka (Retour dans le Sang), son avancement ne lui procurera aucune fierté cependant. La mort de ses deux compagnons l'ayant énormèment marqué, il développera rapidement une vive haine contre les hongrois. Il forme alors une branche dissidente des Affranchis, "les conquérants" dont il prend la tête, leur objectif est de prendre le contrôle de la Hongrie par la force et le chantage en prennant en otage Sopraluk après la défaite des svarogs.
Son charisme et son inteligence attiront à lui nombre d'hommes, cependant, l'arrivée en renfort de la 7ème Armée bouleversera ses plans.
Il organisera en hâte une réunion avec ses hommes de main mais sera reperé par les Ombres, sur le point d'être exécuté, il sera sauvé par Kaujan qui lui proposera de le rejoindre.
Acceptant, Viera déserte et entre au service de Kaujan, ésperant pouvoir réaliser son rêve : former un royaume où chaque guerrier aura sa place et où leurs noms ne seront pas oubliés.


Dernière édition par le Dim 11 Nov - 5:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Jeu 15 Nov - 23:49

Le Capitaine Noir : Chef militaire des Gardes de Rod, cet homme monstrueux de deux mètres quarante est considéré par beaucoup comme une incarnation du mal. Très peu de choses circulent sur son passé, si ce n’est qu’on le prétend être né d’une louve s’étant accouplée avec un esprit maléfique, une autre rumeur prétend que Kaujan l’ait crée de toute pièce avec ses arts obscures. Il n’est fidèle qu’à ce dernier mais semble éprouver un certain respect envers Kyojiro qui lui pourtant ne rêve que de l’affronter dans un duel à mort.
On ne sait quasiment rien de lui avant qu’il ne soit découvert par Kaujan et que ce dernier l’intègre dans les Gardes de Rod et en fasse le capitaine. Son nom et ses véritables origines sont inconnus et beaucoup doutent de ses capacités à parler, ne s’exprimant que par des hurlements inhumains qui remplissent d’effroi ceux qui les entendent. Beaucoup l’accusent d’être anthropophage, se nourrissant de ses victimes tel un animal sauvage, pourtant, jamais personne ne l’a vu sans son casque et donc en train de se nourrir.
Sa taille força les artisans svarogs à lui confectionner une armure spéciale, il dispose d’une armure plaquée partielle dont la valeur inestimable, on raconte qu’il fallut deux ans entiers afin de la confectionner. Son arme est une épée crantée aux proportions gigantesque (un mètre soixante) capable de pulvériser littéralement un corps humain, n’en laissant qu’un amas de chaire et d’os brisés méconnaissable.

D’une barbarie sans limites, il participa au carnage de Bucarest, il aurait alors massacré lui-même plusieurs centaines d’habitants. Il se battît également lors de l’attaque nocturne sur Rajka sous les ordres de Kyojiro.
Après avoir semé la terreur et la mort dans les rangs de l’Ordre mais aussi chez ses propres hommes, le Capitaine Noir fut cependant mit à bat par le duo Athanasios de Rhodes et Ceri de Glamorgan au prix d’énormes efforts.
Sa dépouille et celles de ses hommes furent enterrer à l’extérieur de Rajka, l’emplacement de leur fosse commune sera à tout jamais stérile et certaines nuits, les habitants jurent entendre d’étranges hurlements qui semblent provenir de la terre.


Kaujan : Surnommé « La Main de Rod », il est un chef religieux de l’Ordre du Svarog. Bien qu’il soit en théorie vassal de Veraldus, Kaujan n’aura de cesse que de remettre en question ses décisions durant la brève période où les Svarogs régnèrent sans partage sur la Hongrie.
Il est également le maître des Gardes de Rod qu’il a chargé de la protection de Veraldus, bien que cela soit plus pour le maintenir sous surveillance qu’autre chose.
Rares sont les informations circulant à son sujet, cet homme apparût du jour au lendemain aux côtés de Veraldus, possédant déjà son rang et bon nombres de fidèles. Des rumeurs prétendent qu’il maîtrise des arts interdits tels que la sorcellerie, en particulier la nécromancie et qu’il aurait crée de toute pièce l’un de ses plus terribles guerriers : le Capitaine Noir.

Il disparaîtra quelques jours avant la chute de l’Ordre du Svarog, bien que cela puisse paraitre être de la lâcheté, on apprendra en réalité qu’il sert un autre maître et qu’il cherche à rassembler sous ses ordres des serviteurs puissants. On ne peut que tenter de deviner ses motivations mais l’on sait qu’il est un homme à craindre et à l’influence grandissante.


Aavan : Membre des Gardes de Rod, il suit son maître Kaujan comme son ombre. Différent des autres Gardes de Rod, il ne semble pas à première vue se repaître de la terreur de ses ennemis ni faire preuve d’agressivité. Cependant, Viera s’apercevra vite que Aavan est prêt à défendre son maître au moindre signe de menace.
On ne sait rien de son passé ni de ses capacités, cependant, il semble que Kyojiro se méfie de cet homme, ce qui laisse présumer que ses talents de guerriers sont au moins aussi grands que les siens.

Alicia Sievir : Espionne et assassin de l’Ordre, elle servit pendant un temps la guilde des voleurs de Bucarest.
Née hongroise en 1131, Alicia grandît avec son frère aîné comme ils le pouvaient à la mort de leurs parents, vivant de larcins, de petits travails, et parfois même de prostitution, leurs compétences leurs valurent d’être remarqués et engagés par la guilde des voleurs de Bucarest.
Frappée par la guerre civile qui déchirait la Hongrie, Alicia et son frère furent séparer et ce dernier fut tué au combat, enrôlé de force par les Svarogs.
Par la suite, elle rejoignît un groupe de résistants de Bucarest sous les ordres du Commandant Edouard de York, membre de l’Ordre des Chevaliers Divins. Elle s’échappa de la ville durant le massacre qui y eu lieu avec Sclavo Daleva et Edouard.
Par la suite, elle éprouva de l’attirance pour Sclavo et tous deux commencèrent une relation assez conflictuelle d’amour/haine jusqu’à ce que leurs vies soient mises en danger durant l’attaque nocturne que subît Rajka. Dès lors, Sclavo se montra plus honnête envers elle et ses sentiments et leur relation commença à s’épanouir.

Profondément marquée par son passé et la mort de son frère, Alicia en vint à souhaiter ne plus jamais dépendre de qui que ce soit et à ne plus être affectée par les événements qu’elle aurait à subir. Pour cacher ses rancœurs et ses peines, elle développa une personnalité exubérante aux limites du vulgaire. Cependant, l’attitude de Sclavo qui lui était harcelé par ses peines lui rappela quelle était sa véritable personnalité, souhaitant l’aider à échapper à sa souffrance, elle s’attacha à lui et se découvrit des sentiments pour lui malgré qu’il soit partiellement défiguré, prouvant qu’elle n’était pas réellement aussi superficielle qu’elle voulait le paraître.
Son expérience de voleuse lui permît de développer une grande habilité à se montrer discrète, lui permettant d’accomplir des missions d’espionnages et d’assassinat. Elle fut également initiée à l’escrime par Edouard de York durant leur courte collaboration et est devenue relativement compétente l’arme à la main, prouvant qu’en plus d’être le meilleur bretteur de l’Ordre, Edouard de York fut un précepteur de talent.


Connétable Charles de Bretagne : Très certainement le plus vieux serviteur de l’Ordre, cet homme est l’un des plus puissants officiers de Sopraluk. Nul ne connaît son âge mais tous s’accordent sur le fait qu’il était déjà d’un âge avancé alors qu’il servait sous les ordres du père du Maître de l’Ordre en personne.
Infiniment respecté par ses pairs, Charles de Bretagne est réputé pour être un général redoutable, stratège compétent et bretteur de talent, il est cependant également connu comme étant un coureur de jupon relativement vicieux et pour avoir tendance à boire plus que de raison parfois, provoquant la consternation de ses proches.

Il prouva ses talents à de nombreuses reprises lors de nombreuses campagnes qu’il mena auprès de Sopraluk et de son père. Entrant au service de l’Ordre avec le grade de commandant, il ne lui fallut pas longtemps pour atteindre le rang honorifique de Connétable.
Son autorité sur les soldats qu’il commande lui valut d’être nommé à la tête de la 7ème Armée, plus connue sous le nom de « Chevaliers Varègues ».
Malgré la difficulté de la tâche, Charles parvint à se faire respecter et obéir en très peu de temps de ses hommes qui malgré les écarts de conduite parfois déplorables de leur commandant lui sont dévoués corps et âme.
Il entretient des rapports amicaux avec le seigneur Sopraluk, eux deux ne peuvent s’empêcher de se lancer des railleries lorsqu’ils se voient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Don-Pancho
Roi du Forum
avatar

Nombre de messages : 1135
Age : 106
Localisation : Quelqu'un a une carte?
Date d'inscription : 06/10/2007

Votre Chevalier
Nom:
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Sam 17 Nov - 17:17

(faudra ajouter Rogacien non? Neutral )
Childebert de Saxe: Soldat de l'Ordre, ami (on peut dire ça comme ça... scratch )de Pancho. Lèger embonpoint, cheveux décoiffés, il en reste néanmoins un bon soldat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Don-Pancho
Roi du Forum
avatar

Nombre de messages : 1135
Age : 106
Localisation : Quelqu'un a une carte?
Date d'inscription : 06/10/2007

Votre Chevalier
Nom:
Grade:
Statut:

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Sam 24 Nov - 17:37

Azaan: Enorme chevalier à peau d'ébène, on ne connaît que peu de choses sur son passé. D'aucuns prétendent qu'il avait été esclave par le passé, d'autres que c'est simplement Sopraluk qui l'avait recompensé pour sa bravoure en l'engageant dans l'Ordre. Malgré son apparence de bourrin, il reste un fin stratège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Dim 16 Mar - 1:56

Petite question: d'où sortez vous tout vos PNJ, de vos missions, de vos biographies ou purement inventés ? MrGreen
Revenir en haut Aller en bas
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Dim 16 Mar - 12:56

Ben c'est simple,si tu veux un perso qui joue role d'ami,tu le présente soit dans une mission soit dans ta biographie et hop,tu l'inclus dans tes histoires et ici tu fais son portait pour que les autres puissent se rapeller facilement qui il est et les rapports avec toi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Dim 16 Mar - 23:46

Faudrait remettre un peu à jour la liste des PNJ pour qu'on y voit plus clair.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Lun 17 Mar - 0:27

tout mes amis sont morts Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Liste des PNJ   Jeu 20 Mar - 23:05

Que vas-tu faire d'Alicia ? Elle va rester en Hongrie ou suivre l'Ordre vers Byzance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Liste des PNJ   

Revenir en haut Aller en bas
 
Liste des PNJ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» liste des armes pour l'obtention des runes RA
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» Haiti sur une liste de pays juges ennemis de Wasington
» Des VP Pour Obama, la liste est longue
» LISTE PARTIELLE DES VICTIMES ET MAGOUILLES DU LAVALAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Chevaliers Divins :: Les membres :: L'histoire personnelle-
Sauter vers: