L'Ordre des Chevaliers Divins

L'Ordre des Chevaliers Divins regroupe nombre de soldats plus ou moins expérimentés mais se battant pour une cause juste, Dieu.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mission en hongrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Mission en hongrie   Ven 31 Aoû - 18:50

Le son puissant d un cor sonna dans tout Kastély la citadelle sembla trembler tant le son était puissant, le vieil homme penché vers moi me parla : voici le bon roi de Hongrie auquel vous obéissez, je tentais de dire que nous n avions aucun rapport avec cet homme et n obéissions qu a dieu, quant j entendis les soldats de l ordre hurler : gloire a Guy …
Le roi de Hongrie : Guy dis le barbare, en raison de ses crises de colères incontrôlable, de sa cruauté quotidienne et surtout de la manière brutale dont il se comportait en toute circonstance.
Le roi venait de pénétrer dans la citadelle ,je sortais la tête par la fenêtre et vis que tous les membres de l ordre étaient en rang serré sur la grand place avec en premier le commandant général qui agenouillé attendait la venus de Guy .
Je sortais de la maison péniblement en prenant appuis sur ma lame et aidé par le vieil homme afin de me place a genoux prêt de mon capitaine, je me laissais tombé a genoux et cherchait le roi, je le vis arrivé accompagnée d une lourde escorte.
Le « roi », n’était en fait qu’un jeune homme d environ mon age donc environ 19 ans,monté sur une grande jument entièrement noir,il était grand mais asser gras ce qui lui donnait une allure fort ronde.
Le monarque de Hongrie était doté d’un visage asser noble mais un regard fort vide ainsi que un sourire qui en toute circonstance ressemblait au rictus d’un dément,
Le roi mis pied a terre quant il vit le commandant, sur ton petit crâne un imposante couronne semblait le gêner plus qu elle ne l honorait, il se place devant le commandant et lui tendis la main comme si il voulait que celui-ci la lui baise mais le général s en saisi et s en aida pour se relever.
Le roi sembla vexer mais ne dis rien, il portait une élégante armure recouverte d une fine couche d or, je ne pus m empêcher de me demander comme il aurait survécut en arrivant au milieu de la mêlé.
Le roi scrutait les troupes de l ordre d un œil distrait il félicita sans conviction le commandant pour la bonne tenue de ses troupes alors que nombres d entre nous étions blessé,crasseux et recouvert de sang …
Le roi parla a voix basse a propos d une cérémonie ayant lieu ce soir et puis accompagner du général pris congé de notre armée après nous avoir félicité pour notre victoire, sa voix était élégante mais il ne semblait pas douer pour les louanges car ces seules paroles furent : Dieu vous récompenseras d avoir massacrer ces chiens impur …
Apres le départ du roi et du commandant les troupes se dispersèrent ,je fis savoir a mes compagnons d arme et au capitaine Otto que j’allais me faire soigner un peu puis que je les rejoindrais .
Je retrouvais la demeure du vieil homme,a terre traînait la tunique portant le blason hongrois ainsi que l équipement de la jeune fille que j avais affronter,elle et sa mère réapparurent au même moment en sortant de la pièce voisine,la jeune fille portait une courte robe humide vus qu elle semblait sortir du bain
Je la regardais longuement admirant sa beauté et son corps séduisant tandis qu elle me regardait dans les yeux sourire au lèvres, je me sentis soudain gêné comprenant que ma manier d être pouvais sembler un brin perverse.
Tentant de dissimuler ma gêne teinté de honte je me tournais vers le vieil homme qui assis a une table me fis signe de venir, je me dirigeais vers lui il remplissait 2 verres d un alcool régional et me dis de lui dévoiler mes blessures pour « désinfecter tout ça »
Je m asseyais et retirait ma tunique, elle était légèrement teinté de sang et déchiré a plusieurs endroit, elle n avais plus grand-chose de classieux, ma cote de maille me donne plus de difficulté car quelques mailles s étaient enfoncée dans la chair au niveau des cotes mais avec l aide de mon amis je pus la retirer non sans souffrir au point de hurler de douleur au moment de l extraction.
Il me fut conseillé de boire quelques verres afin de désinfecter ce que je fis malgré une légère appréhension envers le liquide jaunâtre se tenant devant moi, je bus quelques verres de ce liquide qui bien que peux savoureux étais fort alcoolisé.
Je parlais avec l homme de la situation du pays,il me pose une question cruciale pourquoi aidions nous Guy,après un moment de réflexion je répondis :
-Nous sommes les soldats de dieux et son ambassadeur le pape nous a charger de lutter contre les hérétiques quelque soit leurs nationalité et ce même si pour cela nous devions bafouer la loi de dieu qui étais de ne point tuer, dieu comprendra que nous avons dédié notre vie et notre mort a sa cause.
-Ce que vous dites n as aucune valeur car chacun d entre nous, chacun des habitant de cette citadelle sommes de bon chrétien pratiquant et nous prions tous les jours dieu …
Surpris je réfléchissais un peu déstabilisé par la répartie de mon interlocuteur :
-le pape vous a déclaré hérétique et vous prétend païens, nous soutenons le roi chrétien …
-une partie c est en effet convertis a l hérésie mais pas tous car chacun des hommes de cette citadelle a prêté allégeance au roi Philipe qui est un homme bon et généreux et parfaitement chrétiens
-mais alors pourquoi ce sang et ses morts si vous êtes des enfants de dieu et non de Satan notre lutte est vaine
J’étais complètement perdu,j avais déjà mal pris que nous servions un tyran mais que nous affrontions des chrétiens dans l ignorance et dans le mensonge était intolérable …
-pardonné moi je dois parler a mon commandant, répondis je en bafouillant, l homme me dis :
-vous avez promis de défendre ma fille si je vous soignais rester donc encore quelques minutes et vous pourrez accomplir ce serment …
Je me rassis troublé et je vis la paysanne s approcher de moi en tendant un tissus humidifié par l alcool, le vieil homme me proposa de me soutenir et je lui répondis que je tiendrais seul, malgré mon refus le vieil homme me tint les épaules tandis que sa femme frictionnai mon épaule a l aide de son tissu
La douleur fut fulgurante, je ne pus m empêcher de hurler et de me débattre frappant du poing sur la table jusqu a ne plus ressentir de douleur,le vieil homme relâcha sa prise et je faillis tomber tant je me débattais,j étais en transe ,l homme me dis que c était maintenant au tour du flanc …
Au vus de la différence de taille entre les blessures je craignais que la douleur ne fut encore plus intense mais j eu a peine le temps de penser que le vieil homme déversais le cruchon entier sur la blessure.
Me levant d un bond je tombais a genoux brisé par cette souffrance fulgurante qui ne dura que quelques secondes, me relevant avec l aide de l homme celui-ci ne put empêcher de rire de l effet qu un peu d alcool pouvais avoir même sur un colosse tels que moi, énervé j’enfilais vite ma tunique et reprenais mes armes.
Je m arma rapidement et salua la famille du vieil homme et après une accolade avec celui-ci je me dirigeais vers la porte lorsqu il s adressa a moi
-pourrais tu tenter de savoir ce qu il sera fait de nous ?
Perplexe je répondis : que voulez vous qu on fasse de vous je ne comprend pas…
-le châtiment appliqué aux rebelles est souvent la mort j aimerais savoir comment celle-ci viendra
Surpris je réfléchissais : il est vrai que les rebelles sont souvent exécuté je n avais pas penser a ce que ferais notre général de la citadelle et des civiles ? un peu attristé je répondis que je m informerait et partis précipitamment,je ne voulais pas savoir ce qu il se passerait …
Je me rendis a la tente du commandant avant même de rejoindre mes cavalier, je demandais au garde si le commandant était seul il me répondis qu il était accompagné du roi, je parlais d une voix forte pour demander l autorisation de rentrer, celle-ci me fut accordée.
Je laissais toute mes armes a l entré de la tente a part ma claymore qui me servait de soutien, je rentrais et saluais le commandant, le roi s informa auprès du commandant de mon identité :
-vous êtes le sergent Gordon j ai lus vos états de services tandis que je m informait sur les plus grands espoir de l ordre, je suis heureux de rencontrer le célèbre cavalier du nord
-tous l honneur est pour moi seigneur, je n aurais pas crus rencontre une personne de votre rang dans ce pays désolé
le commandant coupa court a la discutions en me demandant la raison de ma venue.
-seigneur j aimerais connaître le sort que vous réservez aux civils de cette citadelle …
le roi pris la parole avant le commandant :
-la mort bien sur les 9/10 me de la populace sera mise a mort pour rébellion et hérésie, ces chiens sauront ce qu il en coûte de défier la royauté.
Abasourdis je demandais au commandant si c était vrai,il me répondis que la communauté serais mise aux ordres du roi en échange de son soutien financier a l ordre
-mais seigneurs le peuple n as pas eu d autres choix que de suivre et les habitants de la citadelles sont des chrétiens
-ces hommes ont suivis les rebelles en les nourrissant et en les soutenant et la quasi totalité des hommes des environs on rejoint l armée qui défendais la citadelle le chatiment sera la crucifixions de ces hérétiques renié par le pape.
Je jetais un regard vers le commandant qui restais impassible, il pris la parole
-seigneur je suggère que seul la moitié de la populace sois mise a mort sinon cet endroit ne vous serviras a rien sans personnes pour cultiver ce qui nourrit votre armée.
Je fut pris d un coups de sang et défendais le fait que la populace soit majoritairement des femmes et enfants vus que les hommes étaient mort au combat
-nous limiterons la croissance des rebelles en massacrant ces enfants qui deviendront soit des guerrier soit des putains qui une fois engrossé donnerons une autre génération de rebelle,si vous les plaignez tant vous pouvez partager leurs sort !
Le roi s emportait, son visage porcin rougissait sur l effet de la colère et il sortit sa lame la pointant vers moi, je me mettais en garde de crainte que ce fou ne m attaque, le commandant retint le roi lui demandant de se calmer, il m ordonna ensuite de quitter sa tente passablement irrité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Ven 31 Aoû - 18:50

Gagné aussi par la colère j eu a peine le temps d articuler un « mais seigneur » que les gardes se jetaient sur moi me tenant chacun un bras et me portèrent dehors, je fut jeté a terre et mes armes me furent rendus, fous de rage je m éloignais du campement.
Je m asseyais dans un coin et je versais quelques larmes : des larmes de hontes, le commandant de notre ordre était le mercenaire d un tyran idiot qui ferait massacrer un peuple innocent après que nous sois disant soldats de dieu ayant taché nos mains du sangs d homme ne faisant que se défendre eux et leurs familles …
Combien d homme défendant sa famille avais je tué ? Au moins une dizaine dans le combats plus la demoiselle que j avais blessé même légèrement …
J entendis du bruit et des cris non loin de moi,je m armais et me dirigeait lentement vers l endroit d ou venais le boucan,je vis le vieil homme couché a terre la lèvre en sang,il me reconnus et m appela ,je m agenouillais a coté de lui et l aidais a se lever .
Je regardais autour de nous et je vis 2 des gardes du camp dont un qui se massait le poing :
-qu avez-vous fait a cet homme et pourquoi ?
-ce pouilleux demandais a voir le sergent Gordon et malgré notre refus a voulus passer, je l ai donc calmé répondis le garde visiblement fier de lui.
-garde je suis le sergent Gordon et cet homme est mon amis, je ne suis pas sur d apprécier vos méthodes, dégainant mon couteau je m approchais du soldats qui surpris ne disais rien,d un violent mouvement du bras gauche je lui frappait le menton a l aide de la garde de ma dague .
l homme roula a terre en criant des jurons ,dégainant ma claymore je lui ordonnais de s excuser de sa conduite, le soldats s excusa auprès du vieil homme en se tenant le menton ,visiblement il était calmé,je demandais donc au vieil homme la raison de sa venue après avoir chassé mes gardes.
-je venais voir si vous connaissiez notre sort ?
Je répondis avec peine ce que je savais, le vieil homme s assit, il ne semblait pas étonné tandis que la honte me dévorait de plus en plus il me répondis :
-je veux juste être assuré que ma fille sera sauve, honorerez vous votre serment ?
-heu et bien si je le puis je le ferais mais je ne peux le promettre …
-si vous en faites votre prisonnière nul ne pourras exiger que vous la mettiez a mort pas même le roi, ce serait contraire au code de la chevalerie …
Je fut frappé par une vague de joie, je parviendrais au moins a sauver cette fille
-bien ce sera fait comme vous les voulez je demanderais la grâce de votre famille
-non juste elle en ce qui me concerne je refuse de renier mon serment et servirai jusqu au bout mon roi Philipe en mourrant en son honneur.
-vous êtes de l étoffe des héros dommage que nous ne nous soyons jamais rencontré dans des circonstances différentes …
-c est la volonté de dieu et je m y soumet quant a vous j espère que vous vivrez suffisamment longtemps pour connaître aussi la joie de mourir pour une cause noble
-rien ne serait plus honorifique …
Me relevant avec peine fut surprise par le son du cor, semblant provenir de la citadelle, accompagné du vieil homme nous partîmes en direction de la grand place ou chaque chevalier était présent agenouillé comme précédemment.
Je me mis a nouveau auprès de mes frères d armes, je vis le roi arrivé monté sur son cheval et portant un bouclier recouvert d or et sertis de rubis, le commandant agenouillé tenait quant a lui une épée du même style ainsi que des clés
-O roi tout puissant mon épée et celle de chacun de mes chevaliers est a vos ordres et accomplira vos volonté,en preuve de notre allégeance voici les clés de la ville que nous avons pris dans le sang pour le vénéré roi de Hongrie
Le roi prit silencieusement l épée tendue vers lui ainsi que la lourde clé, le roi brandit le bouclier avec ses 2 mains et parla d une voix solennelle :
-ce bouclier est le symbole de la protection que je promet a chacun d entre vous,vous serez le bras armé de la nation et vous serez considéré comme mes troupes d élites et chacun de vous sera ainsi payé gracieusement et libre de rejoindre l armée hongroise en manque de guerriers expert et d officier .
Le roi tendit le bouclier au général qui le prit et les 2 seigneurs firent l accolade avant de soulever ensemble leurs armes, les chevaliers poussèrent des cris de joie souhaitant « longue vie au roi » et prospérité au commandant …
Le roi repris la parole et ajusta sa voie :
-ma première décision en tant que gouverneur de cette citadelle sera d exterminer les traîtres et les hérétiques ayant renié dieu et leur roi je parler évidemment des chiens habitant cette forteresse …
Un silence se fit dans l assemblé, de nombreux chevalier poussèrent des cris « a mort les infidèles et les hérétiques » d autre : « le pape exige la mort de ces chiens » mais la majorité des chevaliers restait silencieux indécis, moi-même je suppliais le seigneur de faire changer d avis ce fou et de protéger le peuple.

Le rois regardait amuser les réactions des hommes tandis qu a coté de lui le commandant semblait honteux a la manière dont il détournait le regard
-soldats n oubliez pas vos frères, vos amis et vos parents : ceux qui sont tombé contre les hérétiques défendant cette citadelle, ceux qui restent doivent payer le prix de la trahison et le sang doit être verser pour apaiser les morts
La majorité de l armée acclama ces paroles compatissantes envers les morts mais nombres des guerriers restait silencieux visiblement consterné par la décision de ce roi cruel, un chevalier se leva et pris la parole :
-seigneur ces gens ne sont que des pauvres paysans, nombres des familles présente ici ne sont composé que de femmes et d enfants les hommes ayant pris les armes pour les protéger et étant tous mort, le sang n a-t-il pas déjà asser coulé et les cadavres ne sont t il pas asser nombreux ?le seigneur lui-même proclame le pardon comme solution.
Les voix des hommes s élevèrent, « maudits soient les paladins et leur compassions » « les paladins soutiennent l hérésie » « des traîtres sont dans nos rangs », le roi amusé pris la parole a nouveau
-vous soutenez les rebelles et les défendez et ensuite bafouer le seigneur en le mentionnant afin de protéger ces chiens, vous êtes un traître à la chrétienté par vos paroles et serez vous aussi mis a mort ainsi vous pourrez pleinement défendre vos convictions devants Satan !
Le roi éclata d un long rire et semblait pas se remettre des ces paroles tandis que de nombreux chevaliers l acclamait et souhaitait la mort de l homme ayant eu l audace de protester.
Le chevalier pris la parole en regardant le commandant :
-si mes paroles sont contraire a la politique de l ordre cela prouve que celui-ci n as plus aucune noblesse pour souhaite la mort des innocents et que le diable s est lui aussi caché dans nos rangs, si je dois mourir pour mes idées j accepterais le châtiment.
L homme eu a peine le temps de finir sa phrase qu il était emmené par deux gardes qui le traînèrent de force devant le roi, celui-ci dégainant l épée en or parla en ces mots : le sort des fanatiques et des traîtres sera toujours le même : la mort hurla le roi avant de pénétrez d un coups sec sa lame dans la gorge du noble guerrier.
Le roi souleva sa lame ensanglanté incitant de nombreuses réactions de la foule de chevaliers qui poussaient des cris de contentement et de malédiction aux traites,de nombreux chevaliers se levèrent ne même temps et partirent direction du camps passant a coté du roi et du commandant .
-ou allez vous chevaliers, demanda le roi,
Un homme encapuchonné parla :
--nous sommes des paladins, soldats de dieu défendant la noblesse et la valeur, vous venez de tuer l un des notre, il est hors de question que nous participions a des actes aussi immonde que la mise a mort d innocent ou que nous nous battions au ordres d un tyran …
Le roi semblait pris de cours et perdit son souffle, il mis plusieurs minutes a récupérer tandis que les paladins continuaient leur marche il reprit son souffle et hurla « arrêter les, soldats a moi ma garde ! »
Environs 500 lames sortirent de leurs fourreaux simultanément dans un fracas, les paladins ne semblaient pas prêt a se laisser emprisonner, nul gardes ou soldats ne bougea et le roi entra dans une rage folle tandis que le commandant l implorait de se calmer …
J assistais a la scène médusé cet homme avais insulté un roi et prouvé sa vaillance en lui tenant tête au péril de sa vie afin de faire valoir ses convictions tout comme l homme dont la tête était détaché de son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Ven 31 Aoû - 18:51

Le roi parla la voix déformée par la colère :
-que ces chiens brûlent en enfer et vous vrai chevaliers faites sortir les habitants de chaque maisons et passer au fils de l épée les hérétiques, tuer la moitié de chaque famille si le nombres est impair tuer toute la famille.
Les chevaliers rugirent de joie, les hommes présent semblait toujours plus avides de sang comme si celui qui avait coulé ce matin ne suffisait pas a étancher leur soif, les guerriers du premiers rangs se levèrent rapidement et dégainèrent leurs lames j entendis le nom de Séraphins mentionner pour désigner ces rapaces avides de massacre, ils se jetèrent sur les maisons proche et les autres chevaliers suivirent.
Bouleversé par ce spectacle je m empressais de me rendre chez mon vieil amis et pénétrait dans la maison en trombe, le vieil homme était a la fenêtre accompagné de sa femme, leurs visages étaient livides et fatigués et leurs yeux trahissaient les larmes qui avaient coulé derrière eux se tenait leur fille qui me regardait d un air de défis semblant être répugné par ma présence comme si je ne valais pas mieux que les autres membres de l ordre.
Dégainant ma claymore je leurs dis de se rassembler et que je les protégerait en temps que mes prisonniers ils auraient la vie sauve, un homme rentra pendant que je parlais, il me regarda et me parla d un ton amusé :
-bien ils sont 3 donc extermination totale comme l as ordonné le roi, l homme se mit a rire et dégaina sa lame se dirigeant vers le vieil homme.
-cette famille est sous ma garde et vous ne toucherez à aucun d eux
l homme sembla abasourdis et balbutia :
-mais sergent les ordres sont de tuer les hérétiques…
-les miens sont que vous suiviez le mien et quittiez ce lieu …
L homme me fis un signe de tête et partit honteusement quelques minutes plus tard le commandant et le roi se tenait devant moi ,le roi semblait amusé et regardait amusé les paysans qui étaient traîné hors de la maison par nos soldats
-Sergent d après un soldats vous refusez d exécuter les serfs de cette maisons et les protéger je vous prie de me donner une raison valable avant que vous ne subissiez le même sort que l autre traître …
je regardais habitants de la maisons et leurs fit un signe de tête tentant de dissiper ma peur de mourir comme un mécréant :
-seigneurs cette famille m as aidé a soigner mes blessures et comme vous pouvez le voir vous sont rester fidèles a vous et a dieu voyez : je montrais les nombreuses croix présente dans la salle.
-vous êtes un soldat et n avez pas a penser et juste a exécuter ses habitants vous ont berné et voyant la situation perdue vous on aidé afin de profiter de votre naïveté maintenant tuer ces gens ou quitter cette demeure.
Je serrais la garde de mon épée et luttait contre ma peur pensant a la noblesse des hommes que je venait de voir et décidant de suivre leur exemple je répondis simplement : Non !
Le roi dégaina sa lame et le commandant en fis de même : vous subirez donc le sort des félons !
Tandis que les 2 hommes s approchaient de moi je reculais en tenant fortement ma claymore que je mettais devant moi, le vieil homme pris la parole :
-seigneur je suis prêt à mourir pour ma famille et cet homme, prenez plutôt ma vie que la leur…
a peine l homme eut il finis sa phrase que le roi lui bondissait dessus et enfonçait sa lame dans son cœur ,sa femme se jeta sur le roi mais celui-ci la tua ,la décapitant d un long mouvement ,la jeune fille poussa un cris d horreur pendant qu un rire caverneux s emparait de Guy ,le roi me sourit ,finalement je t accorde la vie sauve et je te laisse cet gamine ainsi ils ne seront pas mort en vain … le rire s empara a nouveau de lui et il sortit de la maison accompagné du général qui me lança un curieux regard avant de partir en suivant son maître …
je lâchait mon épée et tombait a genoux ,a coté de moi se tenait les corps des 2 paysans sur lesquels leurs filles agenouillé a leurs coté pleurait ,elle poussait de long sanglot et répétait ce mot :pourquoi,pourquoi …
Les lames me vinrent a nouveaux aux yeux, les larmes de la honte mêlé a celle de la tristesse, la volonté de ce brave était accomplis : sa fille était sauve, pour elle et moi il avait donné sa vie et sa femme l avais suivis, il ne restais que moi un guerrier indigne et incapable d aider ceux qui en ont le plus besoin et cette pauvre fille qui venait de perdre ses 2 parents et sa famille avec …
Je restais un long moment ainsi, assis contre le mur en train de regarder cette jeune fille versé tant de larmes, elle finit par sa calmer un peu et vint se mettre a mes coté, je tentais d articuler un je suis désolé …mais aucun mots ne sortit de ma bouche.
Je me relevais finalement attiré par les cris et les hurlement dehors et pus voir mes frères d armes, ceux avec qui j avais combattu jusqu a présent et qui se disais soldats de dieux égorgé des enfants et des femmes, les gorges étaient tranchées dans chaque rues, les corps tombaient dans des bruits mous tandis que le sang éclaboussaient les pavé, je pus voir des enfants assister a la mort de leurs mère et le contraire aussi.
Les hurlements résonnaient partout dans la citadelle, les cris de douleurs et ceux de rages, finalement au bout de plusieurs heures les cris cessèrent …
La jeune fille était toujours assise dans le même coin tenant sa tête entre ses mains : elle n avait pas bougé depuis tantôt et la pensant endormie je la pris dans mes bras et visitant la pièce voisine je l allongeais sur un lit …
Je fut surpris de croiser son regard, elle avait les yeux pleinement ouvert et me fixais un vague sourire aux lèvres, je la regardait tristement pour chercher une expression a ce sourire mais je ne pouvais décerner aucun sentiment sur ses traits.
Je passais ma main sur son front pour m assurer qu elle n avais pas de fièvres, ce n était pas le cas,au moment ou je retirais ma main elle l attrapa et me parla d une voie faible :ne me laissez pas je ne veux pas être seul …
Je décidais de rester ici pour la nuit, je regardais autour de moi et je vis lit de paille asser grand, sans doute ses parents dormaient ils la et elle dans le lit dans lequel elle était ,je lui dis que j allais dormir la et que je la protégerait mais elle ne lâchait pas ma main et me dis qu elle voulait venir avec ,la prenant a nouveau dans les bras je la posais sur la paille et allait chercher des couvertures et nous nous couchions tous les deux .
Elle s était agrippée a mon bras et endormie, je repensais a cette journée maudite et les larmes revinrent, je me demandais ce que j allais faire de cette fille et finis par m endormir emporté par la fatigue.
Le lendemain je me réveillais, la jeune fille dormait encore, je desserrais lentement son étreinte et allait voir dehors, une odeur me repoussa : celle de chaire brûlée, au centre du village se trouvais un énorme tas de cadavre fumant, des nombreuses personnes étaient crucifié autour de ce monument humain, je contemplais ce spectacle quant une voix m appela…
-Adrian ?
Devant moi ce tenait mon amis Siegfried, une camarade cavalier qui comme moi était élevé au rang de sergent et qui m avais sauvé lors de ma première bataille, il me salua d une accolade,je le regardais longuement ,il étais danois et répondais au stéréotype du viking :grand et musclé ses cheveux et sa barbe blonde et sa terrible hache .
-Adrian j ai été informé que tu as pris la défense de villageois…
-et tu es venus exécuter le traître que je suis ?demandes je en tirant ma lame.
-Non l amis je suis venus te proposer de rejoindre les paladins…
-de quoi me parles tu la ?
-le groupe de chevalier qui est partis hier était le clan des paladins, des chevaliers au cœur noble n hésitant pas a se battre jusqu a la mort et a suivre pleinement le code de la chevalerie et obéissant a dieu et non pas au commandant ou au pape …
-c est un honneur d être appelé a prendre place parmi vous mais …
-tu as vus ce qu il c est passé hier, la manière dont ce sont conduit ces fanatiques et la barbarie dont ils ont fais preuve, si tu ne nous rejoint pas tu devras cohabiter avec ces monstres et si tu ne fais pas ce qu ils attendent de toi tu risques ta vie …
-bon vos idées me plaisent mais j ai un petit problème, la jeune fille franchit le seuil de la porte et m appela, Siegfried me regardais amusé on se doute ce qu il pensait …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Ven 31 Aoû - 18:52

bon dans cette part je cite l évenement qui a provoqué l émergence des castes ,vus que c est plus long que prévus cela fera partis de ma prochaine mission vus que ca suit l histoire de mon personnage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter von Soukhen
Prince du Forum
avatar

Nombre de messages : 786
Age : 72
Localisation : en train de faire la fête parsqu'il a Kingdoms
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Ven 31 Aoû - 18:56

j'aime bien ces crises morale ,je vais faire un truc de même genre pour moi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Ven 31 Aoû - 19:03

content que tu apprécie mais bon je n aime pas les perso sans personalitée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Sam 1 Sep - 1:30

Superbe récit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Sam 1 Sep - 11:29

merci perso je le trouve moyen et brouillon par moment mais je l ai vite finis pour etre tranquille pour ma mission
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Dim 9 Sep - 15:26

pour mes missions je vais resortir un truc que je faisais avant Very Happy
poster un lien radio blog avant mon récit pour etre mieux dans l ambiance
je pense que le premier sera celui ci
http://www.radioblogclub.com/open/126655/rhapsody/Rhapsody%20-%20Dawn%20Of%20Victory
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter von Soukhen
Prince du Forum
avatar

Nombre de messages : 786
Age : 72
Localisation : en train de faire la fête parsqu'il a Kingdoms
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Dim 9 Sep - 15:30

ta musique elle déchire grave !cheers mais s'est un peu HS pour des récit quand même Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Dim 9 Sep - 15:31

nan justement ca peut mettre dans l ambiance mais je mettrais ca juste au moment de la bataille je pense
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6056
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Dim 9 Sep - 15:35

pour les musique d'ambiance je propose Hans Zimmer, universalement connu pour les BOs entre autres de Pirates des Caraibes, Star Wars, Le dernier Samourai, Spy Game...et j'en passe plein d'autres.....ce type la c'est un génie y'a rien de mieux pour inspirer....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Dim 9 Sep - 15:39

perso j écoute rhapsody et toute les chansons du sda quant j écris Shocked
donc je mettrais une chanson de rhapsody probablement celle que j ai déja donné
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6056
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Dim 9 Sep - 15:43

j'avoue ta chanson est vraiment bien...mais je prefererai toujours HAns Zimmer pour la musique d'ambiance....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Dim 9 Sep - 15:44

peut etre mais je resterais fidele a ma source d inspiration Shocked
heureux qu elle vous plaise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Dim 9 Sep - 17:41

juste pour m assurer , squall tu m autorises a utuliser la musique ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Dim 9 Sep - 19:08

J'ai étudié pendant des heures le réglement et la charte et rien ne te l'interdit. lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Dim 9 Sep - 19:38

^^ oki
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Lun 10 Sep - 19:40

bon pour compenser le temps que je met je vais déja donner le 4 premieres pages en attedant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Lun 10 Sep - 19:42

Peu de temps après la bataille avec l aide de la jeune fille nous enterrions ses parents dans un bois situé non loin de la citadelle, depuis le matin elle n avait rien dis, elle restait a pleurer silencieusement devant la sépulture.
Couché dans l herbe je changeais mes pansages et les remplaçaient quant elle vient finalement m aider a bander ma blessure au bras, elle me posa finalement une question o combien redouté :
-que vas-tu faire de moi ?
Je me posais moi-même la question depuis plusieurs heures, je lui répondis simplement qu elle était libre et que je l avais pris comme prisonnière pour la défendre …
Elle sembla un peu troublé et quant je lui demandais ce qu elle comptait faire répondis :
-je rejoindrais l armé du roi afin de lutter contre les chiens de ton ordre et le maudit tyran que tu sers…
Je compris que tenter de me défendre ne servirait a rien après tout elle avait raison, j avais combattu des innocents et des chrétiens et avais finalement servis ce monstre, je n ai fais qu obéir mais j aurais du préférer être un traître qu un lâche.
Je ne sus que répondre directement tant la honte me serrait la gorge, malgré son sexe cette jeune fille avais plus de courage et de noblesse que la majorité des membres de l ordre dont moi …
-si tu rejoins les troupes de Philippe tu mourras et le sacrifice de tes parents pour te protéger n aura servis a rien et si je te croise sur le champs de bataille cette fois je devrais te mettre a mort …
-la mémoire de mes parents doit être vengée, si tu veux vraiment ne pas avoir a tuer d autre personnes qui se défendent tu n as qu a m accompagner et ensemble nous lutterions contre ce tyran après tout il t as humilié si les hommes du nord sont si orgueilleux qu on le dis tu m aideras…
cette proposition me choqua,en réalité l idée de rejoindre les rebelles pour lutter contre l oppression me torturais de plus en plus,l ordre était gangrené par des fanatiques et des démons avides de sang comment pourrais je continuer a le servir ?
-mon honneur passe avant ma fierté, j ai prêté serment d être fidèle a l ordre et de guerroyer pour sa prospérité et même si le mal s est emparé de lui je suivrais mes frère jusqu en enfer …
Elle soupira longuement comme atterré par ma stupidité, j avais voulu être convaincant tout en espérant que mon manque de conviction ne se ferait pas sentir visiblement c était raté …
-si tu t obstine sur cette voie tu seras aussi mauvais que les brutes qui ont massacré le peuple …
-je ferais mon devoir en accomplissant mon serment jusqu a mourir et ainsi en être libéré par dieu quant a toi si tu t obstine sur ta voie je ne peux laisser partir un adversaire qui seras sur ma route le lendemain …
Elle sourit tristement et parla doucement :
-tu comptes me tuer donc ?
-jamais je ne tuerais un ennemis désarmé et encore moins une femme mais je vais trouver une solution a cette situation même si cela implique de t envoyer dans un couvent !
Elle fut pris d un rire tandis que je réfléchissais :
-tu me suivras et tu rejoindras les infirmiers et les médecins afin de sauver des vies
-je refuse je partirais des que possible et tu ne pourras pas m en empêcher je te propose autre chose …
Prudent je tentais de deviner ses pensée mais me contenta de lui dire que je l écoutais
-tu finiras pas comprendre que le serment que tu as fais ne vaux rien face au mal qui s est emparé de ton ordre et ensuite voudra comme moi rejoindre le clan des justes, je resterais avec toi jusqu'à ce moment et ensuite nous rejoindrons ensemble le vrais roi !
Je restais abasourdi : une gamine me donnait des leçons et prétendait mieux me connaître que moi-même et qui plus est pense que je vais la traîner de combats en combats …
-Jamais je ne m encombrerais de toi sur le champs de batailles je ne pourrais pas combattre librement en te sachant derrière moi et si je te surveille je manquerais d attention et le manque d attention est punis de mort dans la bataille.
-je chevaucherais a tes cotés que tu le veuilles ou non de toute façon mon père est mort aussi pour toi et je dois donc m assurer que son sacrifice n as pas été vains …
je restais encore une fois ébahis par le courage de cette jeune fille et comprenant que je ne pourrais pas la faire changer d avis :
-Si je ne peux rien faire contre ta volonté tu seras a mes ordres, tu auras un équipement approprier et je serais prêt de toi pour t aider
-je suis largement capable de te défendre mais je ne veux pas que tu m accompagne comme ça je vais te trouver un équipement, une monture et voir ce dont tu es capables mais au fait qu elle est ton nom, je ne sais rien de toi …
-je me nomme Alexandra, les personnes que tu as vus étaient mon oncle et ma tante auquel j ai été confié jeune après que mon père ne soit partis a la guerre et qu il n y meurent, ma mère ne se sentant pas capable de m élever a préférer me confier a son frère sachant qu ils prendraient soin de moi…
Alexandra quel jolie nom, il lui convient parfaitement je la scrutais du regard, elle était belle et bien formée, ses jambes étaient longues mais recouverte par un pantalon de paysans qui l enlaidissait affreusement, sa poitrine généreuse étais caché par une chemise probablement comme la pantalon pris a son oncle, son visage portait la trace des derniers événement,ses yeux encore rouge des larmes,ses cheveux en bataille et son tin pale,malgré tout je la trouvais jolie …
-bon mettons nous en route prions une dernière fois pour tes parents et ensuite nous te chercherons des effets décents et plus adapté pour ce qui est de la monture je pense que celle que tu montais te convenait bien, sa rapidité te sera plus utile que de la puissance vus que comparer aux hommes en faces tu manqueras toujours un peu de force.
Elle s agenouilla longuement et récita des paroles latines,je la regardais regrettant mon choix de la prendre a mes cotés,elle était si belle je l imaginais mal le visage en sang percé de flèches ou des lames et en train de sa battre sur le champs de bataille ,une idée me vient : l archerie monté !
Vus son manque de force et la vitesse de sa monture elle ferait une très bonne archère monté et ainsi il risquerait moins d être dans la mêlée et je serais plus confiant, je lui procurerais seulement l arc et l équipement standard, que voila une bonne idée.
Elle se levais doucement et je pus voir a nouveau des lames perlées, je tirais ma lame, celle que le commandant m avais offert lors de notre première rencontre et la planta de tout mes forces dans la terre ou se trouvait la tombe, Alexandra m interrogea sur mon acte et je lui répondis :
-cette lame m avais été offerte par le général en gage de confiance et pour prouver l estime qu il avait pour moi et le sentiment réciproque qui nous liaient, mais je refuse de respecter un lâche qui renie ses convictions pour se mettre au service d un tyran, ma confiance en lui était représenté par cette épée et celle-ci est brisée ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Lun 10 Sep - 19:42

Je repartis en direction de la citadelle accompagnée de ma protéger pour réunir ses affaires qui lui restaient chez elle, en route je vis ma monture, elle avait quitté le champs de bataille et s était directement réfugier dans ce bois ou elle broutait sans doute depuis la veille, cet animal est épatant pensais je avant de l attraper.
Je tentais de monter dessus pour voir si mes blessures ne me gênaient pas a cheval, ce n était pas le cas, la blessure du bras était très petite et celle du flan très peu profonde en quelques jours je serais guéris je tendais ma main a la demoiselle pour l aider a monter, la croupe de mon cheval étant largement asser large pour deux.
Elle mis ses mains autour de ma taille et me demanda de ne pas rentrer tout de suite et de faire un petit tour, nous traversions au trop la foret et nous retrouvions face au immense plaine hongroise, le destrier poussa un hennissement de joie et se mit a trotter de plus en plus vite et finalement ce fut au grand galop que nous traversions les steppes.
Le cheval était heureux de pouvoir se défouler et courait de toute ses forces,j étais moi aussi heureux,le vent soufflait fort et mes soucis paraissaient se dissiper une fois en selle,je regardais derrière moi et pus voire que ma passagère affichait aussi un sourire radieux et semblait profiter pleinement de ce moment de liberté insouciante .
Nous chevauchèrent ainsi une ou deux heures et finalement nous arrêtions pour abreuver mon cheval et commencions a parler, elle semblait enfin elle-même, son visage c était attendris et ses yeux avaient retrouvé leurs aspect normal, je lui demandais si elle savait manière l arc, elle me répondis que oui, je lui exposais mon idée et sembla ravies de mon plan.
La discutions s égara sur ma terre natale l écosse que je connaissais peu mais dont les souvenirs m emplissaient de nostalgie, elle s informa sur mon passé, le nom de ma monture, étrange question en réalité car je n avais jamais trouvé de nom approprié, elle me proposa un nom : Fenril.
Ce nom me plaisait je savais que dans la mythologie danoise un loups portait le même nom, je me demandais comment elle connaissait cette culture et la réponse était simplement que son père était d origine nordique et qu il lui racontait les légendes de sons peuple durant son enfance.
La nuit tombant nous reprenions la route, tous deux pensif et plein de nostalgie a nouveaux, les souvenirs de l enfance nous revenaient, cette période pleine d optimisme et de joie,je voulais devenir un soldat de dieux et faire honneur a ma famille en tuant les infidèles et en faisant connaître mon nom a travers toute l europe.
Cette époque lointaine me semblaient si belle, aucune parole ne furent échangé mais je sentais les mains d Alexandra devenir de plus en plus douce a ma taille et finalement ses 2 mains se rejoignirent et elle s appuya sur mon dos, gênés je ne disais rien et a mon retour je vis qu elle s était endormie.
Je pénétrais dans le camps de l ordre, les regards de tous les soldats se tournaient vers moi et vers la demoiselle qui m accompagnais, des regards envieux et plein de perversité, ces hommes n avaient plus connus de femmes depuis des mois et ressemblaient a des animaux en chaleur prêt a bondir sur elle a la première occasion.
Je vis mon amis Siegfried qui se dirigeait vers moi, il m aida a faire descendre la demoiselle encore endormie et me rappelait son invitation de rejoindre le clan des paladins, je lui répondais que je viendrais ce soir pour intégrer cette noble caste, j avais pus voir la noblesse de ces hommes et la manière dont ils avaient renié le roi Guy, ces hommes étaient eux de vrais chevalier et être des leurs serait un honneur.
Je réveillais doucement mon protégé pour qu en compagnie de Siegfried nous allions chercher ce qu elle possédait, en chemin j expliquais a mon ami ma situation, il me répondit que si je rejoignais la caste des paladins moi et Alexandra serions sur d être a l abris des autres chevaliers et que malgré son sexe le courage de la demoiselle lui assurerait d être traiter d égal a égal parmi les paladins.
Je remerciais longuement Siegfried pour son aide et ses bonnes nouvelles, malheureusement la bonne humeur des chacun disparut des l entrée dans la citadelle, de nombreux corps étaient encore dans les rues et l odeur de sang régnait dans la forteresse, quant nous arrivâmes devant la maison celle-ci avait été pillé sans doute par des voisins, dégainant nos armes Siegfried et moi étions prêt a retrouver les voleurs.
Alexandra nous répondis que seul une chose l intéressait dans ses affaires : un médaillon reçut de son père elle savait ou le trouver une voisine le convoitait depuis longtemps et avais profiter de l occasion pour le voler : Alexandra nous conduisit devant la maison et toqua a la porte, une voix lui demanda ce qu elle voulait ,elle répondit qu elle voulait seulement récupérer son bien la voix se mit a rire …
Siegfried devenant nerveux pris sa hache a deux main et d un puissant coups frappa la vieille porte au bois usé qui se fendit de toute part, ensuite d un coups d épaule il la fit tomber, je rentrais dans la maison épée tirée, dans un coin une vieil femme tenait le bijou et nous lançais des regards inquiet.
Je lui ordonnais de le lâcher et de le rendre a sa propriétaire ce qu elle fis, Alexandra lui parla sèchement lui demandant si elle n était pas honteuse de profiter ainsi du chaos, la vieil dame lui répondis que son fils et son mari avais été tué et que seul son fils de 12 ans étais encore avec elle grâce a un soldats qui pris de pitié ne les avaient pas tué.
Elle voulait sûrement revendre le médaillon pour se sortir de cette situation, je vis le visage d Alexandra se crisper et elle tendit son médaillon a la vieil dame et lui dis qu il lui serait plus utile a elle qui est dans le besoin.
La vieil dame pris le médaillon a deux mains avant de prendre la jeune fille dans ses bras, des larmes de reconnaissance jaillirent tandis qu Alexandra lui souhaitait bonne chance et quittait la cabane sans nous attendre, je reconnaissais sa manière d éviter d exposer ses larmes.
Ce bijou représentais son passé et les moment de joie ressentis avec son perde et elle y renonçait pour sauver une femme n ayant pas hésiter a la voler, je fut pris de nouveau d affection et d admiration pour cette fille au cœur si grands et si bon, je pris la bourse attaché a ma ceinture :
-combien pour ce bijou ?
Une lueur brilla dans le regard de la vieille femme,-combien pouvez vous m en donnez ?
Je lui lança ma bourse et je la vis fouiner dedans, elle semblait ébahis devant ma richesse, en effet cet bourse contenait tout ce que je possédais dont l héritage que j avais reçus de mon père, elle sortit plusieurs pièces d or et les contempla longuement
-il y a beau coups trop dans cette bourse, je prendrais ces 2 pièces d or si vous le permettez seigneur.
Elle me tendis timidement ma bourse et le collier, je sondais la maison m environnant et je lui conseillais d aller habiter dans la maison d Alexandra elle était plus grande en meilleur état et il restait du mobilier, elle me remercia et se jeta sur une vieille male situé dans un coin et en sortit une magnifique robe en soie.
Cette robe appartenait a sa belle fille morte d une pneumonie, elle me demandais de l offrir de sa part a Alexandra, je la pris avec soin et lui fis mes adieux, accompagné de Siegfried nous trouvions notre compagne dans la maison de son oncle.
Siegfried pris congé prétextant d aller avertir le maître de sa caste de notre venue ce soir tandis que je rentrait dans la maison, Alexandra pliais la couverture et l enroula attaché par une corde, je compris que c était le seul bien qui lui restait, je lui tandis la robe et lui rapporta les paroles de la vieil femme.
Elle devint a nouveau souriante et insista pour l essayer des maintenant je quittais donc la pièce pour lui permettre de se changer, elle réapparut quelques minutes plus tard, sa robe en soie de couleur noir assortie a ses cheveux et contrastant avec ses grands yeux bleus étaient magnifique.
Je devais encore avoir l air bien ahuris vu la manière amusé dont elle me fixait, elle me demandait comment je la trouvais, seul l adjectif superbe sortit de ma bouche.
Elle se mit a rire, elle dis ensuite que pour le combat ce n étais pas fort adapté mais qu elle l emmènerait quant même,nous quittâmes la maison ,Alexandra resta quelques secondes a la regarder sachant que jamais elle ne reviendrait ici,nous partîmes ensuite a la tente de l armurier ambulant qui accompagnais l ordre dans tout ses déplacements .
Une fois sur place une cotte de maille fut choisie ainsi qu une tunique, un heaume et un arc léger et son carquois, la cote de maille fut difficile a trouver vus que son physique était fort différent de celui de autres membres mais après quelques modification le tout étais prêt.
Une fois équipé je proposais a ma camarade de chercher le lieu de rassemblement des paladins,ce ne fut pas bien dur car depuis les événement de la journée précédente les différences d opinion avais véritablement ciselé l armée et chacun avais rejoint la caste lui convenant le mieux .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Lun 10 Sep - 19:43

voila déja le tier de mon récit pour vous faire patienter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter von Soukhen
Prince du Forum
avatar

Nombre de messages : 786
Age : 72
Localisation : en train de faire la fête parsqu'il a Kingdoms
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Lun 10 Sep - 19:58

interressant j'éspère que le reste viendra rapidement net
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Lun 10 Sep - 20:00

disons que j ai déja 8 pages en plus a vous donner mais bon je vais essayer de continuer a écrire peut etre meme tenter de le finir ce soir mais je sais pas j ai eu une journée un peu crevante
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Lun 10 Sep - 20:06

Beau début, tu as fait quelques fautes de conjugaison vers la fin (peut-être aussi au début mais j'ai pas fais attention) mais sinon c'est super.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission en hongrie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission en hongrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Chevaliers Divins :: Le Rôle Play :: Les missions :: Adrian Gordon-
Sauter vers: