L'Ordre des Chevaliers Divins

L'Ordre des Chevaliers Divins regroupe nombre de soldats plus ou moins expérimentés mais se battant pour une cause juste, Dieu.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mission en hongrie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6056
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 17:43

bin je suppose que c'est un probleme de clavier......
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 18:40

non mais sur word ca donne " et " et la ca donne ca ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6056
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 18:45

mmmm moi j'ecris les recits comme une réponse, puis je les passe sous word afin de corriger, et je le postes ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 18:47

j écris tout sur word vus la longueur perso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6056
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 19:03

on a un nombre de caractères limité sur le fofo ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 19:08

oui plus de 4 page ca ne marche pas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tandem_93
Roi du Forum
avatar

Nombre de messages : 1153
Age : 25
Localisation : L'Empire Byzantin
Date d'inscription : 14/07/2007

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 19:52

Très beau récit mis à part quelques petites répétitions et aussi tu détailles trop des actions qui ne sont pas nécéssaire, mais ce n'est que mon avis, tu écris comme tu le veux Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6056
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 20:04

je trouve aussi que par moment tu detailles trop.....mais n'empeche que ton récit est tres bon !!! AllGood good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peter von Soukhen
Prince du Forum
avatar

Nombre de messages : 786
Age : 72
Localisation : en train de faire la fête parsqu'il a Kingdoms
Date d'inscription : 28/07/2007

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 20:10

a quand la suite ? Shocked
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6056
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 21:02

on a hate !!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 21:05

ouai, vivement la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 21:31

merci de vos différent avis mais bon j aime décrire un peu tout car ca peux montrer plus l état d esprit de mon perso et lui donne plus de consistance
la suite surement demain car j ai déja bien visualisé le tout mais j aurais surement quelques trucs a faire donc ce sera vers la soiré que je posterai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6056
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 21:35

de la consistance tu lui en as deja donné beaucoup chaos !! ce que je pense c'est que tu en fais parfois un peu trop....mais c'est vraiment tres bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 21:38

ha et bien d accord j accepte parfaitement ton avis Delphi mais je trouve que mon perso est encore un peu vide quant je vois la maniere dont squall développe son perso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le-Nain
Grand Correcteur
avatar

Nombre de messages : 4204
Age : 24
Localisation : Euh... très loin de ma terre natale...
Date d'inscription : 04/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Karl Skapty
Grade: Sergent
Statut: Au repos

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 21:40

Si tu dis que ton perso est vide, le mien n'a même pas d'âme alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 21:41

je n ai pas dis ca mais c est une question de style ,un perso sans caractere propre ne m amuse pas c est tout
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6056
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 22:33

justement chaos, si tu veux qu'on prenne Squall comme exemple ( Squall, ne prend pas le grosse tete hein ?? ), regarde la longuer de ses recits parrapport aux tiens ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SquallDiVeneta
Commandant en Second
avatar

Nombre de messages : 3524
Age : 29
Localisation : A trop d'endroits à la fois
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Livio Daleva
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 22:39

Delpherion a écrit:
justement chaos, si tu veux qu'on prenne Squall comme exemple ( Squall, ne prend pas le grosse tete hein ?? ), regarde la longuer de ses recits parrapport aux tiens ^^

Moi ? Non voyons !
J'ai réussi à me retenir depuis que je vous ai sortit de votre ignorance du RP (ou en tout cas, depuis que j'ai essayé) alors ce n'est pas pour craquer maintenant ! nice


MrGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 22:41

ses récits sont plus longs que les miens ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delpherion
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6056
Age : 27
Localisation : Dans ma bubulle !
Date d'inscription : 01/08/2007

Votre Chevalier
Nom: Athanasios de Rhodes
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mar 11 Sep - 22:41

mais c'est pas possible !!! tu arrive a marcher Squall ? parce que avec les chevilles que tu dois avoir j'ai vraiment du mal a imaginer ( on a deja eu une discussion de ce genre non ? )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mer 12 Sep - 18:53

Peu de temps après la bataille avec l aide de la jeune fille nous enterrions ses parents dans un bois situé non loin de la citadelle, depuis le matin elle n avait rien dis, elle restait a pleurer silencieusement devant la sépulture.
Couché dans l herbe je changeais mes pansages et les remplaçaient quant elle vient finalement m aider a bander ma blessure au bras, elle me posa finalement une question o combien redouté :

-que vas-tu faire de moi ?

Je me posais moi-même la question depuis plusieurs heures, je lui répondis simplement qu elle était libre et que je l avais pris comme prisonnière pour la défendre …
Elle sembla un peu troublé et quant je lui demandais ce qu elle comptait faire répondis :

-je rejoindrais l armé du roi afin de lutter contre les chiens de ton ordre et le maudit tyran que tu sers…

Je compris que tenter de me défendre ne servirait a rien après tout elle avait raison, j avais combattu des innocents et des chrétiens et avais finalement servis ce monstre, je n ai fais qu obéir mais j aurais du préférer être un traître qu un lâche.
Je ne sus que répondre directement tant la honte me serrait la gorge, malgré son sexe cette jeune fille avais plus de courage et de noblesse que la majorité des membres de l ordre dont moi …

-si tu rejoins les troupes de Philippe tu mourras et le sacrifice de tes parents pour te protéger n aura servis a rien et si je te croise sur le champs de bataille cette fois je devrais te mettre a mort …

-la mémoire de mes parents doit être vengée, si tu veux vraiment ne pas avoir a tuer d autre personnes qui se défendent tu n as qu a m accompagner et ensemble nous lutterions contre ce tyran après tout il t as humilié si les hommes du nord sont si orgueilleux qu on le dis tu m aideras…

cette proposition me choqua,en réalité l idée de rejoindre les rebelles pour lutter contre l oppression me torturais de plus en plus,l ordre était gangrené par des fanatiques et des démons avides de sang comment pourrais je continuer a le servir ?

-mon honneur passe avant ma fierté, j ai prêté serment d être fidèle a l ordre et de guerroyer pour sa prospérité et même si le mal s est emparé de lui je suivrais mes frère jusqu en enfer …

Elle soupira longuement comme atterré par ma stupidité, j avais voulu être convaincant tout en espérant que mon manque de conviction ne se ferait pas sentir visiblement c était raté …

-si tu t obstine sur cette voie tu seras aussi mauvais que les brutes qui ont massacré le peuple …

-je ferais mon devoir en accomplissant mon serment jusqu a mourir et ainsi en être libéré par dieu quant a toi si tu t obstine sur ta voie je ne peux laisser partir un adversaire qui seras sur ma route le lendemain …

Elle sourit tristement et parla doucement :

-tu comptes me tuer donc ?

-jamais je ne tuerais un ennemis désarmé et encore moins une femme mais je vais trouver une solution a cette situation même si cela implique de t envoyer dans un couvent !

Elle fut pris d un rire tandis que je réfléchissais :

-tu me suivras et tu rejoindras les infirmiers et les médecins afin de sauver des vies

-je refuse je partirais des que possible et tu ne pourras pas m en empêcher je te propose autre chose …

Prudent je tentais de deviner ses pensée mais me contenta de lui dire que je l écoutais

-tu finiras pas comprendre que le serment que tu as fais ne vaux rien face au mal qui s est emparé de ton ordre et ensuite voudra comme moi rejoindre le clan des justes, je resterais avec toi jusqu'à ce moment et ensuite nous rejoindrons ensemble le vrais roi !

Je restais abasourdi : une gamine me donnait des leçons et prétendait mieux me connaître que moi-même et qui plus est pense que je vais la traîner de combats en combats …

-Jamais je ne m encombrerais de toi sur le champs de batailles je ne pourrais pas combattre librement en te sachant derrière moi et si je te surveille je manquerais d attention et le manque d attention est punis de mort dans la bataille.

-je chevaucherais a tes cotés que tu le veuilles ou non de toute façon mon père est mort aussi pour toi et je dois donc m assurer que son sacrifice n as pas été vains …

je restais encore une fois ébahis par le courage de cette jeune fille et comprenant que je ne pourrais pas la faire changer d avis :

-Si je ne peux rien faire contre ta volonté tu seras a mes ordres, tu auras un équipement approprier et je serais prêt de toi pour t aider

-je suis largement capable de te défendre mais je ne veux pas que tu m accompagne comme ça je vais te trouver un équipement, une monture et voir ce dont tu es capables mais au fait qu elle est ton nom, je ne sais rien de toi …

-je me nomme Alexandra, les personnes que tu as vus étaient mon oncle et ma tante auquel j ai été confié jeune après que mon père ne soit partis a la guerre et qu il n y meurent, ma mère ne se sentant pas capable de m élever a préférer me confier a son frère sachant qu ils prendraient soin de moi…
Alexandra quel jolie nom, il lui convient parfaitement je la scrutais du regard, elle était belle et bien formée, ses jambes étaient longues mais recouverte par un pantalon de paysans qui l enlaidissait affreusement, sa poitrine généreuse étais caché par une chemise probablement comme la pantalon pris a son oncle, son visage portait la trace des derniers événement,ses yeux encore rouge des larmes,ses cheveux en bataille et son tin pale,malgré tout je la trouvais jolie …

-bon mettons nous en route prions une dernière fois pour tes parents et ensuite nous te chercherons des effets décents et plus adapté pour ce qui est de la monture je pense que celle que tu montais te convenait bien, sa rapidité te sera plus utile que de la puissance vus que comparer aux hommes en faces tu manqueras toujours un peu de force.

Elle s agenouilla longuement et récita des paroles latines,je la regardais regrettant mon choix de la prendre a mes cotés,elle était si belle je l imaginais mal le visage en sang percé de flèches ou des lames et en train de sa battre sur le champs de bataille ,une idée me vient : l archerie monté !
Vus son manque de force et la vitesse de sa monture elle ferait une très bonne archère monté et ainsi il risquerait moins d être dans la mêlée et je serais plus confiant, je lui procurerais seulement l arc et l équipement standard, que voila une bonne idée.
Elle se levais doucement et je pus voir a nouveau des lames perlées, je tirais ma lame, celle que le commandant m avais offert lors de notre première rencontre et la planta de tout mes forces dans la terre ou se trouvait la tombe, Alexandra m interrogea sur mon acte et je lui répondis :

-cette lame m avais été offerte par le général en gage de confiance et pour prouver l estime qu il avait pour moi et le sentiment réciproque qui nous liaient, mais je refuse de respecter un lâche qui renie ses convictions pour se mettre au service d un tyran, ma confiance en lui était représenté par cette épée et celle-ci est brisée ….

Je repartis en direction de la citadelle accompagnée de ma protéger pour réunir ses affaires qui lui restaient chez elle, en route je vis ma monture, elle avait quitté le champs de bataille et s était directement réfugier dans ce bois ou elle broutait sans doute depuis la veille, cet animal est épatant pensais je avant de l attraper.
Je tentais de monter dessus pour voir si mes blessures ne me gênaient pas a cheval, ce n était pas le cas, la blessure du bras était très petite et celle du flan très peu profonde en quelques jours je serais guéris je tendais ma main a la demoiselle pour l aider a monter, la croupe de mon cheval étant largement asser large pour deux.
Elle mis ses mains autour de ma taille et me demanda de ne pas rentrer tout de suite et de faire un petit tour, nous traversions au trop la foret et nous retrouvions face au immense plaine hongroise, le destrier poussa un hennissement de joie et se mit a trotter de plus en plus vite et finalement ce fut au grand galop que nous traversions les steppes.
Le cheval était heureux de pouvoir se défouler et courait de toute ses forces,j étais moi aussi heureux,le vent soufflait fort et mes soucis paraissaient se dissiper une fois en selle,je regardais derrière moi et pus voire que ma passagère affichait aussi un sourire radieux et semblait profiter pleinement de ce moment de liberté insouciante .

Nous chevauchèrent ainsi une ou deux heures et finalement nous arrêtions pour abreuver mon cheval et commencions a parler, elle semblait enfin elle-même, son visage c était attendris et ses yeux avaient retrouvé leurs aspect normal, je lui demandais si elle savait manière l arc, elle me répondis que oui, je lui exposais mon idée et sembla ravies de mon plan.
La discutions s égara sur ma terre natale l écosse que je connaissais peu mais dont les souvenirs m emplissaient de nostalgie, elle s informa sur mon passé, le nom de ma monture, étrange question en réalité car je n avais jamais trouvé de nom approprié, elle me proposa un nom : Fenril.
Ce nom me plaisait je savais que dans la mythologie danoise un loups portait le même nom, je me demandais comment elle connaissait cette culture et la réponse était simplement que son père était d origine nordique et qu il lui racontait les légendes de sons peuple durant son enfance.
La nuit tombant nous reprenions la route, tous deux pensif et plein de nostalgie a nouveaux, les souvenirs de l enfance nous revenaient, cette période pleine d optimisme et de joie,je voulais devenir un soldat de dieux et faire honneur a ma famille en tuant les infidèles et en faisant connaître mon nom a travers toute l europe.
Cette époque lointaine me semblaient si belle, aucune parole ne furent échangé mais je sentais les mains d Alexandra devenir de plus en plus douce a ma taille et finalement ses 2 mains se rejoignirent et elle s appuya sur mon dos, gênés je ne disais rien et a mon retour je vis qu elle s était endormie.

Je pénétrais dans le camps de l ordre, les regards de tous les soldats se tournaient vers moi et vers la demoiselle qui m accompagnais, des regards envieux et plein de perversité, ces hommes n avaient plus connus de femmes depuis des mois et ressemblaient a des animaux en chaleur prêt a bondir sur elle a la première occasion.
Je vis mon amis Siegfried qui se dirigeait vers moi, il m aida a faire descendre la demoiselle encore endormie et me rappelait son invitation de rejoindre le clan des paladins, je lui répondais que je viendrais ce soir pour intégrer cette noble caste, j avais pus voir la noblesse de ces hommes et la manière dont ils avaient renié le roi Guy, ces hommes étaient eux de vrais chevalier et être des leurs serait un honneur.
Je réveillais doucement mon protégé pour qu en compagnie de Siegfried nous allions chercher ce qu elle possédait, en chemin j expliquais a mon ami ma situation, il me répondit que si je rejoignais la caste des paladins moi et Alexandra serions sur d être a l abris des autres chevaliers et que malgré son sexe le courage de la demoiselle lui assurerait d être traiter d égal a égal parmi les paladins.
Je remerciais longuement Siegfried pour son aide et ses bonnes nouvelles, malheureusement la bonne humeur des chacun disparut des l entrée dans la citadelle, de nombreux corps étaient encore dans les rues et l odeur de sang régnait dans la forteresse, quant nous arrivâmes devant la maison celle-ci avait été pillé sans doute par des voisins, dégainant nos armes Siegfried et moi étions prêt a retrouver les voleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mer 12 Sep - 18:54

Alexandra nous répondis que seul une chose l intéressait dans ses affaires : un médaillon reçut de son père elle savait ou le trouver une voisine le convoitait depuis longtemps et avais profiter de l occasion pour le voler : Alexandra nous conduisit devant la maison et toqua a la porte, une voix lui demanda ce qu elle voulait ,elle répondit qu elle voulait seulement récupérer son bien la voix se mit a rire …
Siegfried devenant nerveux pris sa hache a deux main et d un puissant coups frappa la vieille porte au bois usé qui se fendit de toute part, ensuite d un coups d épaule il la fit tomber, je rentrais dans la maison épée tirée, dans un coin une vieil femme tenait le bijou et nous lançais des regards inquiet.
Je lui ordonnais de le lâcher et de le rendre a sa propriétaire ce qu elle fis, Alexandra lui parla sèchement lui demandant si elle n était pas honteuse de profiter ainsi du chaos, la vieil dame lui répondis que son fils et son mari avais été tué et que seul son fils de 12 ans étais encore avec elle grâce a un soldats qui pris de pitié ne les avaient pas tué.
Elle voulait sûrement revendre le médaillon pour se sortir de cette situation, je vis le visage d Alexandra se crisper et elle tendit son médaillon a la vieil dame et lui dis qu il lui serait plus utile a elle qui est dans le besoin.
La vieil dame pris le médaillon a deux mains avant de prendre la jeune fille dans ses bras, des larmes de reconnaissance jaillirent tandis qu Alexandra lui souhaitait bonne chance et quittait la cabane sans nous attendre, je reconnaissais sa manière d éviter d exposer ses larmes.
Ce bijou représentais son passé et les moment de joie ressentis avec son perde et elle y renonçait pour sauver une femme n ayant pas hésiter a la voler, je fut pris de nouveau d affection et d admiration pour cette fille au cœur si grands et si bon, je pris la bourse attaché a ma ceinture :

-combien pour ce bijou ?

Une lueur brilla dans le regard de la vieille femme,

-combien pouvez vous m en donnez ?

Je lui lança ma bourse et je la vis fouiner dedans, elle semblait ébahis devant ma richesse, en effet cet bourse contenait tout ce que je possédais dont l héritage que j avais reçus de mon père, elle sortit plusieurs pièces d or et les contempla longuement

-il y a beau coups trop dans cette bourse, je prendrais ces 2 pièces d or si vous le permettez seigneur.

Elle me tendis timidement ma bourse et le collier, je sondais la maison m environnant et je lui conseillais d aller habiter dans la maison d Alexandra elle était plus grande en meilleur état et il restait du mobilier, elle me remercia et se jeta sur une vieille male situé dans un coin et en sortit une magnifique robe en soie.
Cette robe appartenait a sa belle fille morte d une pneumonie, elle me demandais de l offrir de sa part a Alexandra, je la pris avec soin et lui fis mes adieux, accompagné de Siegfried nous trouvions notre compagne dans la maison de son oncle.
Siegfried pris congé prétextant d aller avertir le maître de sa caste de notre venue ce soir tandis que je rentrait dans la maison, Alexandra pliais la couverture et l enroula attaché par une corde, je compris que c était le seul bien qui lui restait, je lui tandis la robe et lui rapporta les paroles de la vieil femme.
Elle devint a nouveau souriante et insista pour l essayer des maintenant je quittais donc la pièce pour lui permettre de se changer, elle réapparut quelques minutes plus tard, sa robe en soie de couleur noir assortie a ses cheveux et contrastant avec ses grands yeux bleus étaient magnifique.
Je devais encore avoir l air bien ahuris vu la manière amusé dont elle me fixait, elle me demandait comment je la trouvais, seul l adjectif superbe sortit de ma bouche.
Elle se mit a rire, elle dis ensuite que pour le combat ce n étais pas fort adapté mais qu elle l emmènerait quant même,nous quittâmes la maison ,Alexandra resta quelques secondes a la regarder sachant que jamais elle ne reviendrait ici,nous partîmes ensuite a la tente de l armurier ambulant qui accompagnais l ordre dans tout ses déplacements .
Une fois sur place une cotte de maille fut choisie ainsi qu une tunique, un heaume et un arc léger et son carquois, la cote de maille fut difficile a trouver vus que son physique était fort différent de celui de autres membres mais après quelques modification le tout étais prêt.
Une fois équipé je proposais a ma camarade de chercher le lieu de rassemblement des paladins,ce ne fut pas bien dur car depuis les événement de la journée précédente les différences d opinion avais véritablement ciselé l armée et chacun avais rejoint la caste lui convenant le mieux .

Le camps des paladins était en faite un ensemble de tente réunis en cercle, au centre du cercle se trouvais une table ronde ou chaque membre avais sa place, le nombre de paladins était limité au nombre de place mais vus que dans les combats des places se vidaient toujours jamais elle n était complète.
Siegfried m attendais a l entrée du camps, il me demanda mes armes et me permis de garder ma claymore dont je n aimais pas me séparer, je le suivis et nous arrivâmes devant la table ou une centaine d homme se levèrent en même temps et nous saluèrent.
Un homme encapuchonné se dirigea vers nous, je reconnaissais la personne qui avais défié le roi et qui s en étais sortis, Siegfried me le présenta comme le maître de la caste, je m agenouillais en prenant appuie sur ma lame, il me tendis la main et je la pris m aidant a me relever, il regarda ma compagne et nous invita a nous asseoir.

-j ai entendu parler de la façon dont vous avez aider des villageois et la manière dont le roi vous as traiter,j ai donc informer le sergent Staufen de venir a votre rencontre et votre amitié a facilité votre venue,je vous propose donc de rejoindre les véritables chevaliers de l ordre,combattant avec honneur et vertus contre ceux qu ils estiment nuisible.

-comment avez-vous été mis au courant de la situation seigneur si je puis me permettre ?

-le soldat que vous avez chassé a espionné la scène et nous l as rapporté en espérant rentrer dans le clan des paladins.

-seigneur je serais honoré de vous rejoindre surtout si cela peut me mettre à l abris moi et mon amie de la colere du roi

-bien sur vous serez a l abris parmi nous mais devrez prouver votre valeur épée a la main avant d être accepter et prêter serment de fidélité a la caste.

-seigneur je prouverais mes compétences dés que je le pourrais

-nous connaissons vos compétence au combat de part votre grade et vos rapports je vous propose donc d affronter un de mes paladins dans un combat pour prouver votre force en duel

Je réfléchis un peu : il était logique qu il faille mériter le privilège et prouver sa valeur j acceptais donc l offre, le maître regarda ses troupes et finalement désigna Siegfried.

-voila les amis s opposeront mais le combat ne sera pas a mort ne vous inquiétez pas, vous pouvez tous deux choisir votre arme

Je levais ma claymore d une main tandis que le danois dégainais sa lame m adressant un chaleureux sourire de défis que je lui rendis, je pus voir Alexandra me jeter un regard inquiet tandis le maître lui donnais un siège en homme courtois.
J observais mon adversaire, il tenait sa lame haute de manière menaçante, le connaissant bien je savais qu il était plus habitué a manier la hache mais il aurait été dangereux de se battre a la hache dans un combat qui ne sois pas a mort, il portais uniquement une tunique rouge blasonné du symbole danois, il étais aussi grand que moi et avait la même carrure, en réalité seul sa barbe et la longueur de nos cheveux nous différenciaient .
Je faisais quelques mouvement avec ma claymore afin de voir si je n étais pas trop lent, je devrais compter sur la longueur de ma lame pour pallier la rapidité de Siegfried, il étais équipé fort légèrement et je connaissais sa force.

Je lui fis un geste de la tête pour dire que j étais prêt et le combat commença :
Le danois fit plusieurs pas de coté, il cherchait une faille ou s engouffrer, je tenais ma lame fort bas et bougeais avec lui, ma lame touchait le sol et un assaut frontal aurait signifié un empalement pour lui, il continua a me tourner autour tel un oiseau de proie et commença a accélérer son rythme, du pas il passa au trot.
Siegfried était habile, il profitait de mon manque de mobilité et ce afin de pouvoir m attaquer quant je ne parviendrais plus a le suivre du regard.il courait maintenant a un vitesse folle, je ne parvenais pas a bouger asser vite et je me retrouvais plusieurs fois dos a lui mais il attendait une occasion encore meilleur.
Je n avais presque pas de solution, je craignais a tous moment d être vaincu et ne voulais pas voire mon honneur ainsi bafoué, je pris donc ma lame a 2 mains et commençais de large mouvement, je faisais tourner mon épée par-dessus ma tête prêt a l abattre dans n importe quel sens.
Siegfried s arrêta de courir afin de comprendre ma manœuvre, il haletait, malgré son endurance il ne pouvait pas courir à une telle vitesse bien longtemps, profitant de l instant de surprise je sautais dessus prêt a abattre ma lame, il compris et s élance vers moi et mis sa lame horizontalement ainsi si je continuais je me blesserais.
Siegfried étais un maître d arme je le compris, ma lame était longue et surtout a double tranchant, si je l abattais sur la sienne le choc serait violent et ma lame risquerait de me ricocher dessus et vus la manière dont elle était aiguisé je serais blessé par ma propre épée et de mon propre bras.
Je continuais a courir vers lui, je lisais dans ses yeux la peur, il savait que je risquais de me blesser et que j irais jusqu au bout mon sa fierté l empêchait de déclarer forfait, il parla :

-bien tu choisis ta vie et tu choisis ta mort !

Au moment d abattre ma lame je la plaçait dans l autre sens, la pointe vers le bas, je ne tenait plus la lame que de mon bras gauche, je plaçais mon bras droit juste derrière ma lame, impact fut si violent que Siegfried en lâcha son épée qu il tenait a deux mains, ma lame ricocha en effet et se logea dans mon bras droit, heureusement protégé par ma cotte de maille qui n en fut que peux blessé.
Le danois était désarmé, je pointais ma lame sur sa gorge et lui ordonnais d abandonner, il fit un signe négatif de la tête et frappa de la main mon épée avant de se précipite vers moi,j eu a peine le temps de ramener ma lame vers moi qu il était déjà sur moi .
La lame nous séparait et était a égale distance entre nous deux, je n avais pas su bien la reprendre vus que la maniais d une seule main et l épée était situé juste entre nos deux gorge, dans un combat a mort nous n aurions eu l un ou l autre qu a donné un choque dessus pour qu elle décapite l un d entre nous.

L assemblé était taiseuse, chacun d entre nous espérait que l autre abandonnerait pour ne pas risquer la vie de son amis, finalement Siegfried ramassa son épée et la logea dans le sol en gage de soumission.
Des applaudissements vinrent salué l humilité du vaincu, je lui tendais la main pour qu il se relève, le maître se leva,j avais gagné,j avais vaincu un guerrier puissant et redoutable mais si le combat avais été a mort nul doute que cela aurait pus être moi le vaincu .
Je lâchais ma lame et tournais mon regard vers mon bras, il me faisait asser peu souffrir, l entaille étai peu profonde, ma cotte m avait bien protégé, je pus voir la grosse main du danois, je la pris et il me fit une accolade me félicitant pour ce combat, le maître pris la parole :

-Seigneur Gordon vous avez prouvez votre vaillance et votre capacité a l épée mais votre trop grande fierté vous a conduis a risquer votre vie et celle de votre amis plutôt que de refuser ou d’abandonner le combat malgré tout votre bras est noble et je vous invite a rejoindre les rangs du noble clan de paladins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mer 12 Sep - 18:54

Je m agenouillais répondant que ce serait un honneur, le maître m aida a me lever et me montra une place a coté d Alexandra, je l avais complètement oublié, je me demandais ce qu elle pensait de ce combat.
Je m asseyais a ces coté et la regardait, elle semblait nerveuse et ce contenta de me dire « tu t’es bien battu, »elle semblait fort distante et je m assurais qu elle allait bien, elle me répondis simplement que oui et ne parla presque plus le reste de la soirée.
La nuit fut principalement utilisé à la présentation de autres membres et a la mienne, nous mangions énormément mais ne consommèrent pas beaucoup d alcool comparé au banquet habituel, Siegfried m expliqua que l alcool endormait trop le sens et qu en ces moment de conflit mieux valait être prudent car on ne savais jamais d ou pouvait venir le danger.
Un blason me fus confié et après qu on ai pris mes mesures un des paladins me cousu une nouvelle tunique ,la mienne étant délabré par les combats, la tunique fut faite sur la nuit , l’homme s acharna tout la soirée sans boire et presque sans manger .
Je pris congé de lui et des autres paladins et accompagné d Alexandra nous nous partîmes pour chercher un endroit ou dormir, le camps était un peu trop bruyant car les célébrations dans les castes étaient nombreuse a cause du nombre de nouvel arrivants.
Nous primes notre matériel et allions a cheval dans la petite clairière découverte lors de la ballade a cheval, je voulus questionner ma camarade sur son mutisme elle se contenta de dire qu elle était fatigué voulait dormir que pour ça il fallait que je me taise et me souhaite bonne nuit.

Lassé je la laissais et m endormit rapidement, le lendemain je m éveillais, seul ma claymore avais disparu tout comme Alexandra dont il ne restais que la couche, je l appelais et elle me répondis qu elle était la et me guidant a la voix je la retrouvais en train de s entraîner, uniquement vêtue de son pantalon et d un corset de cuir.
Elle tenait mon épée à deux mains et faisait différent style de mouvement, elle était un peu maladroite mais plutôt rapide, elle s amusait a couper des orties poussant non loin, elle me tendit ensuite ma lame et demanda si j avais bien dormis, vus sa forme je me doutais qu elle aussi.
Nous rentrâmes tous deux au camps, en route je croisais l archer que j avais vus au village quelques semaines plus tôt, il était remis de ses blessures et me fit un signe de tête que je lui rendis, nous pénétrames dans le campement des paladins, ils étaient déjà tous debout a s occuper de leurs montures ou de leurs armures.
Le paladin que j avais vus la soirée précédente si dirigea vers moi tenant un tissus noir,il déballa le tissus et je vis ma nouvelle tunique,il avais cousu au centre le blason des paladins,et au dos celui de ma famille,une tête de loups entouré de 2 épées , en dessous de mon blason familial le symbole de l écosse,en seulement une nuit il m avais fais une tunique magnifique digne d un grand couturier
Je le remerciais chaudement et ventais son travail tandis qu il sortais une deuxième tunique similaire a la mienne mais beaucoup plus petite et l offrait a Alexandra, le maître de l ordre apparut derrière moi et tendis quelques pièces a l artisan qui remercia le seigneur avant de prendre congé.
Il désigna ces vêtements comme son cadeau de bienvenus et m informa qu une réunion aurait lieu l après midi entre les officiers pour que chacun se voit désigner sa prochaine mission, je le remerciais pour cette information et accompagné d Alexandra nous allions cherchez nos montures afin de nous balader un peu avant ma réunion.

Une fois les montures sellé nous retournions a la clairière nous changer, je scrutais mes affaires : mon sac de toile contenait le kilt de mon clan que je ne mettais que rarement, la cape en soie offert pas les villageois, ma vieille tunique déchirée, ma cotte de maille que j avais fais réparer, mon couteau et ma claymore.
Nous partîmes galopé a travers les prairies, a nouveau Alexandra recommença a sourire, je compris qu’être a cheval était sa plus grande joie, la ballade fut longue et a notre retour je me hâtais de me changer, équipé de ma tunique, de ma cape et de ma cote je conseillais a Alex de s entraîner a l arc puis je partis.
Je pénétrais dans la tente des généraux et salua d un geste général l assemblé, environ 20 officier et le commandant, je m asseyais aux coté de Siegfried et écoutais nos ordres de missions en silence : l ordre offrais son soutien aux forces Hongroises et lutterait sur plusieurs fronts avec leurs alliés contre les rebelles païens et les suppôt de Philippe.
Le commandant me désigna moi et Siegfried afin que nous nous rendions a la capitale Budapest, nos troupes serait sous le commandement d un général danois, il nous laisserait la direction d une part de la cavalerie chacun, nous étions chargé de la mission la plus importante car on imagine facilement l effet moral pour les troupes si la capitale tombait.

Nous reçûmes un dernier rappel sur l importance de notre mission et nous primes congé des autres officiers pour préparer le voyage, je saluais mon amis et partis rejoindre Alexandra, tandis que j approchais de la clairière j entendais des voix je m approchais et vis Alexandra parler avec deux hommes encapuchonné, ceux-ci l accusait de faire régner la débauche dans l armée.
Je reconnaissais le blason de séraphins, ils prétendaient qu une femme ne ferait que semer la discorde parmi les soldats et lui ordonnait de partir ,je me dévoilais et saluait les 2 hommes :

-Sergent est ce vrais que c est vous qui avez fais rentrer cette pécheresse dans nos rangs ?

-Oui c est la vérité mais je ne comprend pas d ou vient le surnom dont vous l affublez …

-les femmes sont les représentant du malin et si celle-ci ne veut pas partir nous la forceront où la renvoierons a son maître satan.

Alexandra émit un gloussement et parla d une voie moqueuse :

-ha ainsi il est vrai que les fanatiques sont des sodomites ?

Les deux hommes vêtus à la manière moines se mirent à crier au blasphème et dégainèrent leurs lames, je leur criait d arrêter mais déjà ils se lançaient sur Alex, attrapant ma claymore je courait l aider.
Elle était sans armes et les fanatiques s apprêtaient a la décapiter : je n avais pas le choix, prenant le couteau attaché a ma ceinture je le lançais dans le dos d un des moines, il tombât a terre et son compagnon se jeta vers moi, il me bondit dessus mais évitant son coups je le frappais dans le dos, il mourut sur le coups.
Le moine était encore a terre et nous traitait d hérétique en essayant de se relever, je le décapitais d un coups, je questionnais mon amie sur son état avant de lui expliquer que nous partions a Budapest lutter contres les rebelles.
Sa première bataille serait celle dont dépendra sûrement l avenir de son pays, elle ne semblait pas troublé par la venue et la mort des deux hommes comprenant que nous n avions pas d autres choix.
Apres avoir préparé nos paquetages de vêtement et nos couvertures nous les placions sur nos montures, je me rendait au camps de paladins afin d informer le maître de mon départ pour Budapest, a ma grande surprise il était au courant et me conseillais de me méfier de notre commandant.
L homme qui nous commanderait serait le roi Guy, tres mauvais présage, mais nous devrions lui obéir, son manque de capacité serait compenser par ses généraux qui l aideraient a commander, la majorité des paladins seraient a mes ordres et a ceux de Siegfried dans cette bataille.

La soirée était déjà bien entamée quant une grande part de l armée quittaient le campement avec a sa tête le général : Kaël Kroetz un vieil homme d une cinquantaine d année dont le courage et la force était vanté dans toute l ordre, membre de pénitent il obéit au pape et approuve pleinement son protégé : Guy il paraîtrait que celui le prendra a son service avant la bataille.
Le vieil homme était a cheval entouré de sa garde et menait l armée, nous étions environs 1000 cavaliers et 6000 fantassins,l armée était longue de plusieurs kilomètres ,dans la nuit les milliers de torches illuminaient les plaines hongroise .
Moi , Siegfried et Alexandra chevauchions a l arrière ,tous trois équipé pour la bataille nous parlions avec les autres paladins ,la marche fut longue et après environ 5 heures de marche l obscurité était si profonde que les chevaliers purent s arrêter pour la nuit .
Nous débarquâmes nos couvertures et passement la nuit sur place, Alexandra dormant entre moi et Siegfried pour que nous soyons assurer de ne plus être importuner, au lueur de l aube il fut ordonné de lever le camps et de se presser de manger, boire et se raser avant de reprendre la route.
Cette fois nous nous dirigeons vers l avant du convoi pour nous présenter au général,il était asser petit mais fort large,il portait de nombreuses balafres mais imposait le respect,a sa ceinture pendant deux fléau ,il portait une épaisse armure recouvrant tout son corps sauf son crâne chauve .
Nous le saluions et nous présentions :

-Seigneur : Sergents Gordon et Staufen a vos ordres !

-Ha voici donc mes chères officiers, j’ai entendu parler de vous deux, Staufen pour sa force et ses exploits et Gordon pour son caractère et sa vaillance, je vous préviens ici le commandant c est moi et je ne tolérerais pas que vous disputiez mes ordres comme vous l avez fait avec le commandant et le roi, sergent

-Seigneur j ai toujours obéis aux ordres sauf quant on m as demandé de frapper des innocents catholiques qui plus est …

-si le roi ordonne, on exécute, le patriarche a confiance en lui et ceux qui s opposent a lui sont des traîtres ou des hérétiques et si vous disputez mes ordres je vous tue de mes mains !
Sentant la colère monter en moi je me contentais de répondre un bref : oui seigneur, il regarda mon écussons et sourit

-ha vous êtes des paladins je comprend mieux votre réaction, sachez tous les deux que je respecte les paladins et leur convictions mais que leurs désobéissance finiront par causer leur perte, il jette ensuite un regard par-dessus mon épaule et je pus voire la surprise dans ses yeux

-depuis quant traîne t on des donzelles sur le champs de bataille sergents ?

-cette demoiselle est à mes ordres commandant, elle voulait protéger son pays et venger ses parents auquel j ai promis de la protéger et je ne briserais pas mon serment.

Il se mit a rire longuement :-bah vous ramasserez son cadavre et ce sera votre faute si votre protégé a perdu la vie, c est plutôt dans votre lit que dans votre régiment que vous auriez du la mettre, maintenant je vous pris de me laisser j ai des plans a établir.
Je pus voire le visage d Alexandra se crisper, le machisme semblait la rendre plutôt furieuse, je la vis prendre un flèche prête a la tirer mais Siegfried arrêta son bras de sa main et lui fis un signe de tête, elle soupira et remis sa flèche avant de repartir a l arrière du convois.
Chevauchant avec mon amis pour la rattraper je me demandais si elle aurait été jusque la, sans doute que oui, mise a mort du général quel bon début dans l armée …
Une fois Alexandra rejoint la journée ne fut que marche et discutions, vers 17 heure nous arrivions a un camps Hongrois, nous retournions a l avant des troupes et nous vîmes le roi Guy attendant, le commandant s inclina fortement devant lui et ils commencèrent a parler, en parlant il jetait des regards autour de lui et me vis avec Alexandra et nous fis un sourire glacial, on aurait dis un fou, quant je pense que cet homme était roi …
La voix tonitruante du commandant nous appela : Staufen, Gordon, nous approchants de lui et il nous présenta au roi

-Il me semble que vous connaissez déjà Adrian, celui qui dirigera notre cavalerie et Staufen, il commandera lui aussi l autre moitié de la cavalerie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mer 12 Sep - 18:55

Le roi souriant répondis :

- oui j ai rencontré ce brave guerrier tandis qu il défendait des hérétiques, j espère qu il sera plus fidèle a mon commandement qu il ne l a été a celui de Dieu.

J eu tout d un coups l envie de décapiter cet imbécile, sans ce tyran ce pays ne pourrait qu être plus agréable mais je ne fis rien de peur d amener a l exécution de mes amis, me laissant ainsi insulter je ruminais ma fierté jurant d un jour me venger.
La discutions entre les 2 commandants continua et une réunion stratégique aurait lieu le soir même, sur ce temps nous installions un campement a l écart des troupes pour moi et mes deux amis.
La nuit tombé moi et Siegfried nous rendions a nouveau a la tente de commandement ou le plan nous fut dévoilé :

-les rebelles attaquent 3 portes d entré, la garnison est répartie équitablement la plus grande partie étant au centre vus le nombre très important d ennemis au milieu.les béliers ayant déjà bien endommagé les portes nous attendrons qu elles soient détruite pour intervenir
1-quant les ennemis seront rentré dans la ville nous les empecherons d en sortir en les emprisonnant entre la garnison et notre armé ce qui impliquera qu ils seront encerclé et fortement exposé au flèches, malgré leur nombre l effet moral devrait suffire a nous faire gagner,
2-je serais à la porte de gauche avec Siegfried et le capitaine Danois, l infanterie attaquera d abord et ensuite la cavalerie, au centre le roi commandera la plus grande partie de l armée et nous attaquerons tous simultanément.

Le plan n était pas mauvais et aboutirais a une victoire de manière a peu prêt certaine mais la garnison serait fortement détruite et les pertes seraient sûrement de plusieurs milliers d hommes, l armée ennemie étant d environ 20.000 hommes, celle du roi de 10.000 et la garnison de 1000 soldats .
Je sortais de la tente après encore une fois avoir été sermonné sur l importance de cette mission, accompagné de mon amis nous nous rendions au campement des cavaliers pour nous présenter a eux, parmi ceux-ci je reconnaissais les villageois avec lesquels j avais combattu quelques semaines plus tôt et les écossais m ayant accompagné dans une autre mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
*chaos*
Maître Suprème du Forum
avatar

Nombre de messages : 6494
Age : 27
Date d'inscription : 16/07/2007

Votre Chevalier
Nom: Adrian Gordon
Grade: Capitaine
Statut: En mission

MessageSujet: Re: Mission en hongrie   Mer 12 Sep - 18:56

Ayant discuté longuement avec les hommes et leur ayant expliqué la situation nous retournions a notre campement ou Alexandra s entraînait encore a manier l épée, cela me fit pensé qu en cas de corps a corps elle n aurait aucune protection et tous ensemble nous partîmes a la forge, prenant une épée asser légère et courte je m accaparait en plus une longue lance.
Apres quelques modifications je transformais ma vieille tunique en drapeau pour ma lance, ainsi mes couleurs flotteraient sur le champ de bataille, le combat de demain serait décisif et je devrais utiliser toutes mes forces pour ne pas tomber au champ d honneur comme l espérait le roi.
Nous allions rapidement nous couchez et le lendemain nous étions en train de nous équipez quant le signal du départ sonna, je m étais équipé de ma cotte de maille, ma tunique, un plastron léger et des protections au bras, Siegfried armé d une hache longue, d une courte et de son épée ne portais que sa cotte de maille et sa tunique.
Alexandra était équipé d un manteau de maille qui recouvrait tout son corps, d un heaume et de sa tunique, chacun étant armé et prêt a lutter nous prenions place sur nos montures et rejoignons les cavaliers : comme je l avais demandé ils s étaient tous armé d un petit arc pour pouvoir attaquer les ennemies dans la mêlé.
Nous vîmes les fantassins se séparer, à gauche l armé de environ 4000 hommes de l ordre et tous ses cavaliers, commandé par le capitaine danois nous le rejoignons, après quelques minutes de marche nous franchîmes une grande colline et de l autre coté se tenait Budapest.

Des milliers de tentes étaient répandues sur la pleine, des quantités innombrable d homme était en train de se ruer vers une brèche, le commandant la désigna comme la porte, on pouvais voir les hommes rentré par la gauche tandis qu au centre se tenait plusieurs tours de sièges entrain d avance vers les murailles.
Des hurlements résonnaient dans toute la plaine, le commandant décida qu il était temps pour les fantassins de charger, les autres armées arrivèrent elle aussi et les hommes commencèrent a faire marche vers leurs objectifs.
Les hommes semblaient furieux, ils avançaient en accélèrent le rythme et finalement nous étions en train de dévaler la pente, je pus voir les cavaliers hongrois attaquer en premier ils se jetèrent sur les ennemis de la porte centrale qui n avais pas encore abattu la porte, mais le combat était inégal et les cavaliers furent massacré mais tinrent suffisamment longtemps pour que les fantassins du roi attaquent aussi.
Nous chevauchions toujours en compagnie du danois qui nous ordonna d aller prêter notre soutien au roi tandis qu il attaquait les rebelles de la porte gauche, levant ma bannière et la pointant vers les rebelles les cavaliers comprirent et tirèrent leurs arcs, les troupes rebelles ne comportaient pas d archers et nos flèches frappaient en pleine mêlé.
Les rebelles étaient beaucoup plus nombreux mais les troupes de Guy étaient des élites, les flèches des mes hommes ravageaient les rangs ennemis tandis que je réfléchissais a ce qu il fallait faire, malgré la mêlé et les flèches une lignes de vougiers se mit devant mes cavaliers, malgré notre nombres si nous attaquions les pertes seraient immense.
Je jetais un coups d œil a la porte, les rebelles avaient pénétrer dans la ville et étaient trop occupé avec la garnison pour pouvoir protéger l arrière de leurs troupes de l assaut de l ordre, je regardais mes hommes et pouvais voir les carquois diminuer, j ordonnais donc a mes cavaliers de me suivre et nous partîmes rejoindre le danois.

Quant nous arrivâmes nos forces étaient en train de se faire repousser, les hongrois malgré leur positions et leurs désavantage se battaient bravement et tentaient de sortir de la ville, les fantassins se livraient un combat acharné mais le surnombre rebelle faisait pencher la balance, j ordonnais a la moitié de mes cavaliers de me suivre et l autre moitié de suivre Siegfried, je lui expliquais mon plan et il partit.
A mes coté chevauchait Alexandra, elle avait vidé une part de son carquois mais restait encore vaillante, j ordonnais a mes soldats de se mettre en formation triangulaire, nous nous plaçâmes le long des murailles et je pouvais voir Siegfried en faire de même, les Hongrois étaient en train de concentrer leurs forces contre l armée de l ordre et nos fantassins étaient repoussé lentement.
Déjà des centaines d hommes avaient péris dans la mêlée, chacune des portes étaient le témoin d un affrontement plus ou moins équilibré, au centre la situation était stable, les armées diminuaient de manière proportionnelle et seul la mort d un général changerait la donne, je savais que a chaque porte un général commandait, a ma porte et a celle de droite c étaient des hommes de confiance et au centre le roi Philippe lui-même qui luttait.
La situation empirait chez nous, les rebelles parvenaient a sortir de la cité et continuaient a repousser nos hommes toujours plus loin, les lignes de soldats tombaient les une après les autre devant les vagues d ennemis, malgré mes hommes qui harcelaient les flancs de leurs flèches il semblaient que les rebelles avaient la main haute dans le combat.
Je ne comprenais pas comment des hommes de métiers et aussi puissant que les nôtres pouvaient être ainsi dominé mais la réponse me vint d elle-même : l armée ennemie était en grande parties constitué de soldats tout en armure et même les vougiers portaient des cottes de mailles, l élite de tout les rebelles de Hongrie c était réunis ici pour lutter contre son oppresseur.
A coté de moi Alexandra avait vidé son carquois et regardait le combat et me parla : voila de quoi son capable des hommes se battant pour leur pays et leurs famille, je lui jetais un regard furieux, des milliers de soldats ennemis sortaient des portes pour rejoindre leurs compatriotes
Je sentais la rage monter en moi et brandit bien haut ma lance et mon étendard, je vis une autre lance se brandir derrière les hordes ennemies et lança la charge, Siegfried ordonna lui aussi d attaquer et nos cavaliers s élancèrent.

En prenant ainsi de flan nos ennemis ceux-ci étaient encerclé de toute part et auraient du fuir mais a la place les soldats luttaient encore et encore jusqu a la mort, je me ruais sur ma première victime, un soldat pris par surprise, il fut empalé sur ma lance, je retirait celle-ci de ma main droite et prenait ma claymore de l autre.
Je frappais aveuglément les têtes a porté de bras tandis que ma lance perçait les poitrines de mes opposants, non loin de moi je voyais Alex frappant frénétiquement les crânes de ennemis et en décapitant plusieurs, les cavaliers faisaient des ravages parmi les troupes occupés a se battre sur 2 front.
Une petite portion de l armé avait été cernée entre les cavaliers et les fantassins, ceux-ci se battaient jusqu à la mort soudain plus aucun assaut ne venait de la porte, les ennemis étaient décimé environ de moitié et je vis un homme se tenir avant tous les autres, il semblait fort noble et hurla une parole que je ne compris pas.
Des remparts des centaines de flèches fauchèrent nos rangs, les rebelles avaient grimpé aux murailles après avoir vaincu la garnison et volé leurs arbalestiers visiblement, un mur de vouge se forma derrière la porte,le capitaine danois ordonna aux Fantassins de charger ,pendant ce temps j ordonnais aux cavaliers d aller aider les soldats du centre avant d être massacrer .

Je scrutais mes troupes, une centaines d hommes étaient tombé et les flèches des murailles en tuaient toujours plus, Siegfried chevauchait aux coté d Alex, les chevaliers du centre continuaient a se battre mais notre charge balaya le flanc droit de leurs armée.
Le manque de synchronisation obligea certains cavaliers a se battre seul un moment mais au final tous étaient en train de se battre, je continuait a décapiter les ennemis, notre intervention donna un coups sérieux au moral des rebelles qui étaient maintenant en sous nombres, les soldats se battaient avec ardeur et la lutte était encore incertaine.
La lutte était en train de tourner a notre avantage, les fantassins Hongrois prenaient le dessus grâce a notre charge mais je vis les soldats rebelles qui attaquaient la porte de droite, nos soldats avaient été mis en déroute a cause de leurs commandant : un amie de Guy sans connaissance tactique qui s était contenté d une attaque massive.
Les fantassins diminué environ de moitié couraient vers nous, j ordonnais a mes hommes de charger les fantassins vus que ceux-ci étaient surtout des fantassins légers, je tentais de me dégager mais je ne m étais pas rendu compte que j étais entouré d ennemis, soudain une lance vint percer le flan de ma monture.

Fenril se cabra d un coup,il leva ses jambes antérieur et frappa dans le vide en poussant un terrible cris,je regardais horrifié la lance qui avait pénétrer dans son corps,de nombreuses lances transformées en javelot lui percèrent a nouveau son ventre ,je hurlais un :non !! Mais il poussa un dernier gémissement avant de retomber lourdement.
Je fut projeté en arrière et me releva facilement, fou de rage je contemplais la carcasse de mon ami, il avait écrasé plusieurs soldats adverses dans sa chute, ce corps sans vie me donna la pire crise de larmes que je n ai jamais vécus, des larmes de rage mêlé a celle de tristesse, j avais vécu tant de moment avec ce cheval, surmonté tant de combats et vécut tant de joie et je perdais mon meilleur amis pour un tyran …
Les ennemis se rassemblaient autour du cadavre,ils avaient vaincu un colosse et semblaient savourer leur exploit,lâchant ma lance je prenais lentement ma claymore a deux mains ,ils ne semblaient pas faire attention a moi ce qui emplit encore plus mon cœur de rage ,sautant sur les premiers ennemis en poussant un cris de colère je frappais de toute mes forces,je décapitais le premier adversaire,en face de moi se tenait un vougier .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mission en hongrie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mission en hongrie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Ordre de Mission

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Ordre des Chevaliers Divins :: Le Rôle Play :: Les missions :: Adrian Gordon-
Sauter vers: